Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
De g. à dr. Philippe Mustière, Agnès Marcetteau-Paul, Jean-Yves Paumier, Frédéric Le Blay, Marc Guillon, Jean-Louis Liters, Octave Cestor.
De g. à dr. Philippe Mustière, Agnès Marcetteau-Paul, Jean-Yves Paumier, Frédéric Le Blay, Marc Guillon, Jean-Louis Liters, Octave Cestor.
<i>Planète Jules Verne</i>, n° 2. Couverture.
Planète Jules Verne, n° 2. Couverture.
<i>Planète Jules Verne</i>, n° 2. 4e de Couverture.
Planète Jules Verne, n° 2. 4e de Couverture.
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869. Publié dans <i>Planète Jules Verne</i> n° 2.
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869. Publié dans Planète Jules Verne n° 2.
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869. Publié dans <i>Planète Jules Verne</i> n° 2.
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869. Publié dans Planète Jules Verne n° 2.
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869. Publié dans <i>Planète Jules Verne</i> n° 2.
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869. Publié dans Planète Jules Verne n° 2.
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869. Publié dans <i>Planète Jules Verne</i> n° 2.
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869. Publié dans Planète Jules Verne n° 2.
Agnès Marcetteau-Paul et Jean-Yves Paumier.
Agnès Marcetteau-Paul et Jean-Yves Paumier.
Frédéric Le Blay et Philippe Mustière.
Frédéric Le Blay et Philippe Mustière.
Gérard Coudert, Jean-Louis Liters et Octave Cestor.
Gérard Coudert, Jean-Louis Liters et Octave Cestor.
Agnès Marcetteau-Paul présente le manuscrit à la presse.
Agnès Marcetteau-Paul présente le manuscrit à la presse.
Agnès Marcetteau-Paul présente le manuscrit à la presse.
Agnès Marcetteau-Paul présente le manuscrit à la presse.
<i>Planète Jules Verne</i>, n° 1. Couverture.
Planète Jules Verne, n° 1. Couverture.
<i>Planète Jules Verne</i>, n° 1. Édito de Frédéric Le Blay.
Planète Jules Verne, n° 1. Édito de Frédéric Le Blay.
<i>Planète Jules Verne</i>, n° 1. La double page des auteurs.
Planète Jules Verne, n° 1. La double page des auteurs.
<i>Planète Jules Verne</i>, n° 1. 4e de couverture.
Planète Jules Verne, n° 1. 4e de couverture.
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869 : recto du brouillon fragmentaire du chapitre intitulé
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869 : recto du brouillon fragmentaire du chapitre intitulé "Les Voyageurs célèbres avant Homère. Moïse, Ulysse, Jason". cop Ville de Nantes.
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869 : verso du brouillon fragmentaire du chapitre intitulé
Manuscrit inédit de Jules Verne de 1869 : verso du brouillon fragmentaire du chapitre intitulé "Les Voyageurs célèbres avant Homère. Moïse, Ulysse, Jason". cop Ville de Nantes.
- reportage -
La nouvelle revue Planète Jules Verne publiée à Nantes
QUATRE VIDEOS. Le numéro deux de cette revue annuelle, née de l'initiative des Amis de la Bibliothèque municipale avec le concours du Musée Jules Verne, a été présenté
Maryvonne Cadiou pour ABP le 20/12/13 11:33

Le numéro deux de cette revue annuelle, née de l'initiative des Amis de la Bibliothèque municipale avec le concours du Musée Jules Verne, a été présenté dans la salle des Amis de la Bibliothèque, rue Neuve des Capucins, dans l'Espace Jacques Demy, immeuble de la Médiathèque principale de Nantes. La revue est soutenue financièrement par la Ville et est éditée par les Éditions Coiffard.

Après le numéro un paru en avril dernier (mais prévu pour 2012), préfacé par Jean Verne, l'arrière-petit-fils du célèbre écrivain nantais (1), qui a pour dossier principal la pièce d'Ariane Mnouchkine Les Naufragés du Fol espoir, librement inspirée du roman posthume de Verne Les Naufragés du « Jonathan », le numéro deux, paru lors des Utopiales 2013 (2), a pour thème central l'écologie dans l'oeuvre de Jules Verne. Dix-huit auteurs ont participé au n° 1, vingt-cinq auteurs au n° 2.

Le numéro trois sera consacré au voyage en Russie sur les traces de Michel Strogoff.

" Le nom Planète Jules Verne, déposé par la Ville de Nantes, résume bien l'idée que l'on s'intéresse non seulement à la vie et à l'oeuvre de l'écrivain, mais également à tout ce qui se recommande de Jules Verne dans le monde d'aujourd'hui ", explique Jean-Yves Paumier, rédacteur en chef.

En présence de

Agnès Marcetteau-Paul (3), directrice de la bibliothèque municipale et du musée Jules-Verne de Nantes, Octave Cestor, conseiller municipal, délégué à la lecture publique, aux relations entre Nantes, l'Afrique et les Caraïbes, Frédéric Le Blay (4), président des Amis de la Bibliothèque municipale de Nantes, Jean-Yves Paumier (5), rédacteur en chef de la nouvelle revue Planète Jules Verne, Jean-Louis Liters (6), président d'honneur des Amis de la Bibliothèque municipale de Nantes et fondateur de La Nouvelle Revue Nantaise, Philippe Mustière (7) agrégé de lettres, co-auteur dans la revue, Colette Le Lay (8), historienne des sciences, co-auteure dans la revue, Marc Guillon (9) directeur de la Librairie Coiffard de Nantes et éditeur de la revue, Gérard Coudert (10), qui fit partie de l'Atelier radiophonique de Radio France et monta le canular de 1989...

Le manuscrit inédit de Jules Verne

À cette occasion la Ville de Nantes a présenté pour la première fois le manuscrit inédit de Jules Verne - inédit jusqu'à la publication de cette revue - qui est le premier chapitre de son Histoire des grands voyages et des grands voyageurs intitulé Voyageurs célèbres avant Homère. Il n'a pas été retenu par son éditeur Jules Hetzel pour la publication. Jules Verne y présente Adam, " chassé du Paradis et jeté dans un environnement hostile [... comme] le prototype des Robinsons ". Jean-Yves Paumier ajoute au cours de la présentation : " on sait qu'il écrira lui-même de nombreuses robinsonnades ".

Les manuscrits de Jules Verne numérisés

Agnès Marcetteau-Paul présente et commente le fonds de manuscrit Jules Verne de la bibliothèque de Nantes et expose les recherches actuelles qui se poursuivent dans le monde entier, grâce au fonds en ligne sur le site web de la Ville de Nantes (video 3). Elle indique que le fonds est consultable en ligne fin novembre 2013 sur le site du portail open data (base de données publiques) commun à la Ville de Nantes, Nantes Métropole, le Département et la Région (voir le site)

Notes

(1) Jean Verne : " Comme si tout ce qui fait rêver dans ce monde s'inspirait de la Planète Jules Verne ", écrit Jean Verne dans la préface du premier numéro de cette nouvelle revue consacrée à l'univers que le Breton Jules Verne a su créer et qui continue donc à inspirer nombre de créations contemporaines. (voir le site) du n° 1 sur le site de la Ville (voir le site)

(2) Les Utopiales : le Festival international de science-fiction de Nantes créé en 2000 (voir le site)

(3) Agnès Marcetteau-Paul est archiviste-paléographe. Conservateur général des bibliothèques de Nantes, elle gère le fonds Jules Verne, constitué de quelque cinq mille documents, permettant de découvrir les ½uvres de Jules Verne et les études qui lui sont consacrées. Elle a auparavant exercé ses fonctions au service Patrimoine de la Direction du livre et de la lecture.

(4) Frédéric Le Blay est agrégé de Lettres classiques, maître de conférence en Langues et littératures anciennes, vice-président de l'Université de Nantes et spécialiste d'histoire et de philosophie des sciences.

(5) Jean-Yves Paumier est aussi chancelier de l'Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire (voir le site)

(6) Jean-Louis Liters a enseigné les mathématiques en classes supérieures au lycée Clemenceau de Nantes. Il est co-fondateur et président du Comité de l'histoire du même lycée. Il est co-auteur avec Jean Guiffan et Joël Barreau de Le Lycée Clemenceau. 200 ans d'histoire en 2008. Membre de l'Académie de Bretagne.

(7) Philippe Mustière est responsable de l'enseignement en communication à l'école Centrale de Nantes et organisateur des Rencontres internationales Jules Verne, créées en 2005 (voir le site) , ancien administrateur de la Société Jules Verne, auteur de nombreux articles sur Jules Verne.

(8) Colette Le Lay est aussi professeur agrégé de mathématiques, auteur d'une thèse sur les livres de vulgarisation en astronomie et chercheur au centre François Viète (voir le site) pour sa page du Centre. Elle donne aussi des conférences.

(9) Marc Guillon, directeur de la librairie Coiffard de Nantes, 8 rue de la Fosse, pendant plus de 30 ans, passa le relais de la librairie en août 2010 à un Alsacien de Mulhouse, Rémy Ehlinger, de la librairie Kléber, qui aime le rugby et les livres. (voir le site) des Échos pour l'histoire de Marc Guillon et la librairie. Il a été également éditeur de beaux livres « à la manière des libraires du XIXe siècle », avec une prédilection pour la mer, l'histoire et le patrimoine régional. Il reste éditeur au moins pour la revue Planète Jules Verne. Il est membre du jury du concours de nouvelles J etd [at] ncre. Il a édité les Actes des deux colloques internationaux « Jules Verne », à l'école Centrale de Nantes en 2005 et 2008.

La librairie Coiffard est une des plus grandes et plus anciennes librairies indépendantes de France. (voir le site) pour trois pages de Livres Hebdo n° 938 du 25 janvier 2013, et le blog (voir le site)

(10) Gérard Coudert. À l'époque des Ateliers de création radiophonique de Radio France (voir le site) il rencontra " Monsieur X " qui avait découvert un manuscrit secret de Jules Verne écrit à 17 ans. Retrouvé par Jean-Louis Liters, Gérard Coudert nous raconte le canular de 1989 (video 2) exposé pages 72-78 de la revue par J.-L. Liters avec une reproduction de la page de Télérama n° 2072, 27 septembre 1989. Il continue dans l'imaginaire sur (voir le site) de la Fondation de Québec.

Maryvonne Cadiou

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Deuxième partie, les manuscrits (PDF) : texte Ville de Nantes

Les manuscrits de Jules Verne conservés par la Ville de Nantes

Depuis 1955, cinquantenaire de la mort de Jules Verne, son ½uvre fait l'objet d'une mise en valeur spécifique au sein du Musée Jules Verne et du Centre d'études verniennes de la Bibliothèque municipale de Nantes.

Une collection réunie notamment grâce aux dons de la famille Verne

Rassemblement systématique et régulièrement enrichi des ½uvres de Jules Verne et des études le concernant comme des multiples « produits dérivés » qu'il a inspirés, la collection a en outre bénéficié de la générosité de donateurs, dont la famille Verne. Grâce à ses petit-fils et arrière-petit-fils, le Musée s'enorgueillit de présenter des meubles et objets de sa vie quotidienne, son globe terrestre et sa boîte de compas ; grâce à eux également des fonds documentaires intéressant l'½uvre et sa postérité sont venus enrichir les archives du Centre. En 1966 les héritiers de Maxime Guillon-Verne, descendants de sa plus jeune s½ur, ont fait don à la Ville de Nantes d'un important ensemble de correspondance, particulièrement intéressante pour la connaissance de ses premiers essais littéraires.

Parallèlement la Ville de Nantes a mené une active politique d'acquisition. Affiches et cartonnages Hetzel proviennent ainsi de l'achat en 1971 de la collection de Joseph Laissus, président de la Société Jules Verne de 1966 à 1969. En 1981, 95 manuscrits originaux furent acquis auprès des héritiers de l'écrivain, avec l'aide du Département de Loire-Atlantique, de la Fondation de France (1) et de la Région des Pays de la Loire. Le dépôt des manuscrits de L'Île mystérieuse, de De la Terre à la Lune et d'Autour de la Lune remis en dation à l'État, et des achats ultérieurs sont venus compléter cet ensemble.

99 manuscrits originaux : romans, nouvelles, pièces de théâtre et autres écrits de Jules Verne sont conservés à Nantes

Sont ainsi conservés à Nantes les manuscrits de 99 romans, nouvelles, pièces de théâtre et autres écrits de Jules Verne, corpus unique permettant de suivre l'élaboration de l'½uvre au fil même de la plume de son créateur. C'est la quasi-totalité des ½uvres, publiées ou non du vivant de leur auteur, qui est ainsi réunie sous forme d'avant-textes même si manquent quelques titres majeurs : Vingt mille lieues sous les mers, offert par Michel à la Société de géographie et conservé en conséquence dans le fonds de cette dernière à la Bibliothèque nationale de France (département des Cartes et plans) ; Cinq semaines en ballon, dont ne subsistent que quelques rares fragments ; Voyage au centre de la Terre, malheureusement vendu aux enchères il y a quelques années ; Les Cinq cents millions de la Bégum, peut-être en raison de la collaboration avec André Laurie ; Le Docteur Ox ; Edom, dont le cas est un peu différent (2).

Un fonds accessible à tous en ligne

Grâce à la numérisation du corpus, réalisée avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication, ces manuscrits sont consultables en ligne (voir le site) rubrique Catalogue et ressources_collections numérisées) – ce qui a considérablement développé les recherches génétiques sur l'½uvre de Jules Verne.

Les études et recherches menées sur l'½uvre de Jules Verne

Ces manuscrits, susceptibles de bien des lectures et exégèses, ouvrent un vaste champ d'exploration. On y rencontre les termes du contrat éditorial passé avec Hetzel, et les modalités de sa mise en ½uvre. À travers les différentes phases du travail de rédaction - de mise en scène, se fait progressivement pour chaque roman la rencontre entre un pays, une action et un ton. D'écriture en réécritures le texte prend son autonomie, dans la nécessaire distance des versions successives : « entre les manuscrits et la dernière épreuve de ce que je fais, vous ne pouvez pas savoir la différence littéraire qui existe », témoignait Jules Verne. Dans le même temps le savoir-faire pédagogique de l'auteur entremêle « l'instruction qui amuse, l'amusement qui instruit», et place le savoir sur le fil du voyage.

C'est l'écriture même, « source du seul bonheur véritable » pour Jules Verne, qui s'incarne dans ces manuscrits. C'est un jeune homme amoureux,tout imprégné de Victor Hugo et des Romantiques, qui a écrit ces poèmes et soigneusement calligraphié les titres des pièces de théâtre ; c'est un travailleur acharné qui, même pendant ses voyages en mer, prenait des notes, rédigeait une première fois au crayon, corrigeait en repassant ses textes à l'encre, corrigeait encore en refaisant des chapitres entiers dans les marges, et corrigeait enfin de multiples jeux d'épreuves ; c'est la main rhumatisante du vieillard à barbe blanche qui a écrit les dernières pages d'une écriture altérée, en dehors des lignes du papier que les yeux malades ne voyaient plus ; c'est enfin son fils Michel qui a porté ajouts, corrections et suppressions sur les derniers manuscrits quand il n'a pas mis au net ou composé le texte.

On y rencontre même - exceptionnellement il est vrai - la main d'Honorine Verne, effectuant quelques travaux de copie à la demande de son époux. Et Albert Badoureau, auteur du Titan moderne, dossier préparatoire à Sans dessus dessous. Dans ce creuset du livre en préparation on lit les différentes étapes du travail de composition, de l'intégration de la documentation réunie dans la trame romanesque jusqu'aux recherches stylistiques.

Dans l'espace graphique méthodiquement dessiné par l'auteur - le texte écrit sur la moitié gauche de la page libère une large marge droite pour les annotations et les corrections - s'élaborent l'intrigue et sa traduction littéraire,ainsi que l'esthétique de l'½uvre. Sans relâche Jules Verne prend des notes, rédige un premier jet qui fera ensuite l'objet d'une mise au net ou sera repassé à l'encre. Son inspiration même et ses modes de composition littéraire défilent sous nos yeux. Devant nous prend progressivement vie Phileas Fogg, pas seulement exact comme un chronomètre. À la suite de Michel Strogoff, nous sommes « lancé[s] dans la Sibérie de manière à ne pouvoir [nous] arrêter un jour… ». Non content de choisir des titres percutants et de diriger la chaîne de fabrication qui, du Magasin d'éducation et de récréation aux volumes d'Étrennes, fait des romans de Jules Verne des produits éditoriaux achevés, Hetzel donne son avis sur le style comme sur les caractères des personnages et le déroulement de l'intrigue. Stimulé par cet échange dialectique, le talent de l'auteur sort renforcé des contraintes et des exigences de son éditeur, de ces « colères au crayon » auxquelles il sait d'ailleurs résister à l'occasion. Dans ce cadre s'exprime, entre contraintes de production et conscience créative/inconscient créateur, le « génie érudit et naïf » (3) de Jules Verne, en ses multiples facettes : entreprise encyclopédique, leçons d'abîme et d'énergie, interrogation du monde et de son devenir, collages littéraires et nomenclatures, sentiment géographique…

Focus sur :

« Histoire des grands voyages et des grands voyageurs. Découverte de la Terre ». Manuscrit autographe. 1869.

Version incomplète comprenant les sept premiers chapitres de l'½uvre.

Comprend un premier chapitre inédit : 5 feuillets paginés 1-2, 1bis, 2bis, 3-7, et précédés d'un feuillet (2 pages non numérotées) portant le brouillon fragmentaire du chapitre, intitulé « Les Voyageurs célèbres avant Homère. Moïse (1645), Ulysse (1270), Jason (1263) ».

Notes

1 La Fondation de France regroupant les dons de 25 entreprises, et en particulier d'Électricité de France, de la SNECMA, de la Compagnie générale des matières nucléaires, du Crédit agricole, d'Elf Aquitaine, de la Société générale et de la SNIAS.

2 Voir à ce propos le Bulletin de la Société Jules Verne, livraisons 100 et 101, 1991-1992.

3 Michel Butor, Essais sur les modernes, Paris, Gallimard, 1964.

Texte Ville de Nantes

Document PDF fiche_presse_manuscrits_j_verne.pdf Le fonds de manuscrits de Jules Verne conservés par la Ville de Nantes.. Source : Ville de Nantes
Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2847 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 9 multiplié par 0) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons