Produit en Bretagne a fêté ses vingt ans !
Compte rendu de Paris Breton
Compte rendu de Philippe Chain

Publié le 11/02/13 10:53 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Un Palais des congrès plein avec 800 personnes membres et partenaires de Produit en Bretagne à Saint-Malo ce vendredi dernier.

Pour ses 20 ans, l'association de défense des produits et services bretons a réuni ce 8 février ses adhérents et repris les étapes de sa longue marche pour construire sa réponse à la globalisation du marché : la production locale, identifiée, innovante et de qualité.

Réunis pour une table ronde, quatre figures de la grande distribution française. : Michel-Edouard Leclerc, Pdg du mouvement Leclerc ; Jérôme Bédier, secrétaire général du groupe Carrefour ; Serge Papin, Pdg de Système U et Philippe Manzoni, président d'ITM Alimentaire (Intermarché).

Précisons que l'association Produit en Bretagne, présidée par Jakez Bernard, compte 304 entreprises membres implantées en Bretagne et Loire-Atlantique. Elle représente un chiffre d'affaires cumulé de 15 milliards d'euros et 100.000 salariés.

Cette réunion fut aussi l'occasion de saluer les présidents qui se sont succédés à la tête de l'association durant ces vingt dernières années et de rénover le système de gouvernance afin de renforcer l'offensivité de Produit en Bretagne sur de nouveaux marchés en Asie.

Une anecdote qui illustrera peut être l'avenir, la création d'une ville nouvelle en Chine non loin de Shangaï « Bretagne City », la création de cette ville fut décidée lors du déplacement de Charles de Gaulle en Chine. Deng Xiaoping proposa au Général de Gaulle de donner un nom à une ville nouvelle pour rendre hommage à la France, le général en souvenir de l'implication des Bretons lors de la libération, notamment ceux de l'ile de Sein, choisi « Bretagne » la ville « Bretagne ville »a été inaugurée l'année dernière…

C'est justement l'un des objectifs de la filiale Bretagne Excellence, qui en moins d'un an, selon Jakez Bernard, a su ouvrir les marchés du Liban, de l'Allemagne, de la Belgique, de la Suisse, de l'Italie et, désormais, de la Chine à plus d'une cinquantaine de produits bretons.

Jakez Bernard réélu pour une nouvelle mandature de 3 années, et Malo Bouëssel du Bourg directeur de Produit en Bretagne ont transmis l'énergie de l'association à l'assemblée en se fixant d'ambitieux objectifs.

Comme le souligne Jakez Bernard : On a la chance d'avoir ici ce ciment de solidarité et d'appartenance à une même culture. Mais l'adhésion des entreprises s'effectue selon une sélection avec la signature d'une charte ainsi pour 130 candidats en 2012 seuls 26 ont été retenus. Par ailleurs Produit en Bretagne s'implique dans la promotion culturelle de la Bretagne, signataire de la Charte Ya d'ar brezhoneg, l'association va franchir un niveau plus élevé dès cette année.

Paris Breton est fière d'être partenaire de nombreuses actions menées depuis sa création avec Produit en Bretagne et plusieurs de ses membres et continuera de s'investir avec un nouvel élan pour la promotion économique des produits de Bretagne particulièrement en région parisienne.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Créée en 2003, l’association Paris Breton réunit les Bretons et les amis de la Bretagne en région parisienne. Notre mission est de promouvoir la culture et l’économie bretonne mais aussi d’ouvrir les débats liés aux enjeux auxquels la Bretagne (5 départements) est confrontée, en organisant des rencontres et événements permettant de diffuser auprès d’un large public les actualités dans ces différents domaines. Nos activités (par projets) s’organisent autour de trois piliers : Culture & Arts, Économie & Réseaux et Débats & Réflexion.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.