La Bretagne échappe à la corruption généralisée
Communiqué de presse de OMEB

Publié le 8/02/13 20:39 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
29018_1.jpg
source : service central de la prévention et de la lute contre la corruption et l'Express.

Dans son édition du 29 janvier 2013, l'Express reprend le rapport 2011 du service central de la prévention et de la lutte contre la corruption et a publié une carte de France sur laquelle la Bretagne est vierge de toutes les villes vérolées par la corruption. Aucun cercle rouge sur les 5 département bretons.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

La Bretagne, seule, ne serait pas au 25eme rang mondial des pays les moins corrompus comme l'est la France selon le dernier rapport de Transparency International, mais probablement au 10eme.

Le problème de la France est un problème d'impunité. Les membres d'un parti au pouvoir ne sont jamais condamnés grâce à la mainmise de l'exécutif sur le Parquet. Par courtoisie tacite, et surtout par précaution, on n'embête pas non plus un membre d'un parti d'opposition. On ne sait jamais. Le futur est incertain et les Français, qui n'ont pas encore compris comment le système fonctionne, pensent à chaque fois qu'il suffit de voter pour l'opposition pour régler le problème...

Aucun des partis politiques ne remet en cause le système tant il en bénéficie. La droite comme la gauche prétendent toujours vouloir "une république irréprochable" mais seulement lors des campagnes électorales. Après c'est business as usual et la même solidarité des élus et du gouvernement pour protéger les siens et maintenir un système dont la caste politique profite sans vergogne.

C'est pas beau la 5eme République ? Le Parquet en charge de l'action publique est placé sous l'autorité du ministre de la Justice. Cette situation dénoncée par la Cour européenne des droits de l'homme permet au pouvoir politique de contrôler les affaires les plus sensibles, notamment celles de corruption sous toutes les formes. Liberté (de vous voler), Inégalité devant la loi (les Politiques au-dessus des lois), Fraternité (entre les élus et les politiques seulement) et Vive la République !

La Bretagne doit demander le divorce.


mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1361 lectures.
logo
L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.
Vos 8 commentaires
Jean-Loup LE CUFF
2013-02-09 10:20:28
Dans beaucoup de domaines la Bretagne est plus vertueuse que la France, on a envie de dire "tous"... Notre seule problème est la frilosité et/ou la naïveté de la majorité de nos compatriotes: ils nous plombent en continuant de voter français, Ps ou UMP...
(0) 
Yannig Pennkalet
2013-02-09 21:38:42
Frilosité/naïveté, je n’en suis pas sûr. Ceux qui appellent à voter pour les partis français ne le font pas de manière désintéressée. Ca se traduit concrètement pour eux en gwenneien. Ils en vivent, et arrêtons de les prendre pour des imbéciles ou des schizophrènes. Ils savent ce qu’ils font, où est leur intérêt mais nuisent considérablement à la création d’une force politique indépendante en Bretagne, qui permettrait de faire sauter les blocages que nous rencontrons à tous les niveaux.
(0) 
Ar Vran
2013-02-10 09:59:15
@yannig pennkalet
Tout à fait d\'accord
C\'est pour cela qu\'il ne faut pas avoir peur de les dénoncer et ne pas hésiter à donner les noms !
(0) 
Pétillon Pierre-Yves
2013-02-13 10:02:35
La Bretagne échappe à la corruption... Mouais, je serais curieux, à titre d'exemple, de connaître les montants du "deal" entre certains élus (de "droite" comme de "gauche")du pays nantais (et plus largement de Bretagne) et le groupe Vinci à propos de l'aéroport de NDDL.
Idem pour les marchés de construction navale... Les marchés du BTP sont, ici comme ailleurs, aussi en proie à une certaine corruption.
Conclusion, la Bretagne est peut-être moins touché par ces phénomènes mais je doute qu'elle soit absolument vierge.
(0) 
Fabien Renaud
2013-03-05 20:48:22
Ne nous réjouissons pas trop vite. Aucun dossier en Guyane, également, pas sûr que ce soit d'une grande fiabilité. Il faudrait considérer également les affaires traitées en rapport avec des sièges sociaux. L'absence de procédures en Bretagne peut être également le reflet d'une moindre vigilance. Il en reste pas moins que ce résultat flatteur est à mettre en relation avec le bon sens civique des Bretons (au même titre que les Bas normands ou les Poitevins) en matière fiscale : ces régions sont celles présentant le meilleur taux de recouvrement par les Impôts. C'est un indice allant dans le bon sens, mais n'en tirons pas de conclusions trop hâtives.
(0) 
Michel Prigent
2013-03-06 06:08:29
"Le Parquet en charge de l'action publique est placé sous l'autorité du ministre de la Justice."
A titre d'exemple, il suffit de lire l'article de OF du lundi 4 mars 2013 intitulé:" Procès de l'amiante: Les obstacles s'accumulent".
Cette enquête judicaire entamée en 1996 (!) a conduit à la mise en examen de 17 industriels et hauts fonctionnaires dont Martine Aubry "en tant qu'ancienne directrice des relations du travail du ministère de 1984 à 1987".
"Le parquet qui conteste cette approche a requis l'annulation de toutes les mises en examen."
L'Association des victimes Andeva (22 000 membres) affirme que "jamais le parquet n'a été à nos cotés...pour la plus grande catastrophe sanitaire que notre pays ait connu "
Marie-Odile Bertella-Geoffroy, chargée depuis 2006 des dossiers est susceptible d'être dessaisie du dossier en vertu d'une règle qui veut qu'un magistrat soit mutée au bout de 10 ans au même poste alors qu'elle atteindra l'âge de la retraite dans 1 an 1/2.
Excellent prétexte pour retarder l'avancement de l'instruction sachant qu'il faudra des mois à son remplaçant pour en prendre connaissance.
Pour mener cette enquête d'envergure nationale la juge dispose actuellement d'un seul enquêteur.
Pour le même dossier Eternit le procureur de Turin a rassemblé 30 enquêteurs ou experts car en Italie, si les magistrats n'existent plus depuis 1989 "Les procureurs sont totalement indépendants du politique tant pour leur carrière que pour les moyens qu'ils estiment devoir mettre en ½uvre".
En première instance, les responsables du "Eternit italien" ont écopés de 16 ans de réclusion criminelle (!) alors qu'en France, de recours en cassation et d'annulation de procédures par la chambre de l'instruction, le procès traine...traine.
"Quant au parquet français, rattaché au ministère de la justice, il est opposé à un procès global de l'amiante" impliquant "industriels et décisionnaires administratifs dans cette catastrophe sanitaire" nous dit M.O.Bertella-Geoffroy.
On chercherai à minimiser voire à enterrer le dossier qu'on ne s'y prendrait pas autrement et ce ne serait pas une première si l'on se réfère au sang contaminé ("responsable mais non coupable » de Georgina Dufoix) impliquant Fabius, Edmond Hervé « condamné mais dispensé de peine » (celui qui-5 fois maire de Rennes- vient en tant que sénateur de voter contre la réunification de la Bretagne proposée par Le Fur-De Rugy), les frégates de Taïwan, Tibéri, Pasqua, Chirac, l'affaire Urba sans compter les Ministres "suicidés".
C'est cela la France des Droits de l'Homme, une République bananière protégée par une justice aux ordres.
A quant le "
changement ?...C'est maintenant ?!".
(0) 
Pierre CAMARET
2013-03-06 10:51:32
@ Michel PRINGENT .Dans les conditions et l'environnememt actuel : Changement = Jamais .
On tourne en rond .Tout le monde s'en contente , sauf nous .Que c'est dommage , d'etre intelligent .
Et dire que les bretons ont acces au Bulletin de vote .On devrait interdire aux Bretons de voter , cela ne sert a rien , et l'organisation d'elections , coute beaucoup d'argent , que l'on pourrait economiser et financer plus de Fest Noz ou Festivals . Cela plait .
(0) 
Léon-Paul Creton
2013-03-06 12:25:51
Mon cher Michel Prigent, vous dites qu’il existe « …une règle qui veut qu’un magistrat soit muté au bout de 10 ans au même poste »…
Et que la pratique de le faire avant cette limite est un « Excellent prétexte pour retarder l'avancement de l'instruction sachant qu'il faudra des mois à son remplaçant pour en prendre connaissance. » Je partage ô combien, votre réflexion sur cette…Pratique !
Notamment je connais _très très bien et de très très près_ une affaire criminelle qui est extrêmement affectée par cette pratique, car elle ne connait à ce jour aucun dénouement. Et pour cause…(Il y en a peut-être d’autres !)
Affaire qui a eu pour cadre le stand de tir de l’USAM à Brest, en terrain militaire qu’est le dépôt de la Villeneuve.
Les victimes… sont :
Un technicien de recherche sur les mammifères marins à Océanopolis, et un Capitaine de vaisseau (ou de frégate) de la marine _dite nationale_ pharmacien des armées et responsable, entre autres, des détections et analyses des « pollutions d’origines nucléaires »… en rade de Brest, après un séjour à Mururoa. Elles furent assassinées en Octobre 1996, de deux balles au thorax et d'une dans la nuque! Pour chacune des deux victimes.
Les juges qui se sont succédés durant les seize années qui viennent de s’écouler …sont :
Mr Le B…
Mr S…
Mme S…
Mme P…
Mme B…
Mr A…
Et ces deux derniers magistrats à ce que l’on m’a signalé, ne sont plus en charge de cette affaire, ce qui veut dire que l’on compter un ou deux magistrats supplémentaires à la liste !...
De plus, l’on peut ajouter que des personnels militaires de la Préfecture Maritime de Brest (militaire), suivent les affaires pénales et disciplinaires du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Brest, et même peuvent être délégués « du Procureur au TGI de Brest ». En démocratie cela peut un peu étonner, quand même…
Bienvenue au pays des bananes…
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 6 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.