Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Article -
Exposition Yann Kersalé à Paris “Sept fois plus à l’Ouest”
Un voyage dans l'étrange... que nous offre l'artiste sculpteur de lumière. Le magicien breton des lumières propose depuis novembre 2011 jusqu'à dimanche 25 mars 2012 une exposition à l'espace Fondation EDF de Paris. Il a commencé à se faire connaître par ses premières réalisations en Bretagne, comme sa participation à la fête maritime de Douarnenez, en éclairant de bleu les bateaux au mouillage dans le port après le rendez-vous maritime de Brest. Maintenant il éclaire la nuit dans le monde entier. Quatre brèves videos.
Maryvonne Cadiou pour ABP le 24/03/12 2:25
25272_1.jpg
Verticale allongée. Installation/captation. L'appel du large. Phare de l'Île Vierge. Plouguerneau. Finistère.

Un voyage dans l'étrange...

L'artiste sculpteur de lumière

Le magicien breton des lumières propose depuis novembre 2011 jusqu'à dimanche 25 mars 2012 une exposition à l'espace Fondation EDF de Paris (1).

Il a commencé à se faire connaître par ses premières réalisations en Bretagne, comme sa participation à la fête maritime de Douarnenez, en éclairant de bleu les bateaux au mouillage dans le port après le rendez-vous maritime de Brest. Maintenant il éclaire la nuit dans le monde entier. Il a réalisé plus d’une centaine d'installations et d’expéditions lumière. Il est demandé par des grands architectes tels que Jean Nouvel (2) ou Helmut Jahn, qui font régulièrement appel à lui.

En Bretagne il a aussi éclairé, comme à son habitude, de manière éphémère (ce que d'aucuns regrettent, tant par exemple ses korrigans bleus nichés même au plus haut de la cathédrale, étaient géniaux !) :

– la cathédrale de Nantes : (voir le site) en 1992 ;

– la Fnac de Nantes en 1997 : (voir le site) ;

– à Saint-Nazaire : le port en 1991 et l'entreprise Cargill en 2008.

Yann Kersalé présente son exposition à Paris 2011-2012

« Les phares de la forêt. Chaos du diable, Huelgoat, Finistère ». Le parcours de l'exposition nous immerge dans l'univers à la fois minéral et numérique d'un passionné de clair-obscur. « La nuit est une “matière noire” dans laquelle je repère un paysage urbain ou naturel, dans toutes ses formes ou figures, avec ses multiples variations ».

(voir le site) de Yann Kersalé, page de « Sept fois plus à l'Ouest ».

Genèse de l'exposition de Paris

Yann Kersalé a réalisé des “expéditions lumière” en Bretagne cet été 2011 :

– le Chaos de Huelgoat, à Huelgoat ;

– les Mégalithes de Carnac, à Carnac ;

– le Radôme, à la Cité des télécoms à Pleumeur-Bodou ;

– le Sillon Noir à Pleubian ;

– l'île de la Vierge à Plouguerneau ;

– la ZAC de la Courrouze, à Rennes.

Qui ont abouti à ces montages. Montages, installation ? Ou quel autre mot ? On n'ose se poser de question sur la réalisation technique.

(voir le site) de la Fondation EDF, page de présentation de l'exposition. Extraits :

Ces images sont mises en scène sous forme d'installations visuelles et sonores. Un parcours dans l'univers de Yann Kersalé qui laisse libre court à toutes les sensations et interprétations. Vous aussi venez dompter l'immatériel et transgresser les règles du perceptible.

Visite rapide et partielle de l'exposition

D'emblée, après le mur noir face à la porte d'entrée, l'atmosphère étrange inquiète un peu. Puis, le mur contourné, il fait tout aussi noir, mais, les yeux s'habituant peu à peu à cette obscurité, des couleurs, mais aussi des mouvements et des bruits... prennent forme.

Quelques photos et quatre brèves vidéos tentent de reproduire pour les lecteurs d'Agence Bretagne Presse cette surprenante atmosphère pleine de poésie surréaliste.

Est-ce le globe du radôme de Pleumeur-Bodou qui trône en plein milieu ? Le monde, la terre à nos pieds, c'est tout un symbole de ce qui est devenu un musée. Des lumières le parcourent. Derrière, les rochers d'Huelgoat sont mis en mouvement comme si le chaos avait décidé de s'installer plus bas... Les images de pierres rondes prennent des teintes gris fluctuant ou ocre et orange, très douces, c'est étrange, alors que Yann Kersalé nous a plutôt habitués à jouer en bleu...

Patience, le bleu est plus loin. À l'étage, l'étage de la mer, des ondes bleues en faisceaux verticaux vibrent au bruit de la mer des environs de l'Île Vierge près de Plouguerneau. Clapotis, ressac, reflets fugitifs, chatoiement de la mer... On resterait des heures à rêver dans l'espace qui est réservé à ce “tableau”. La salle est étroite et longue. L'impression d'immensité est renforcée avec la pose d'un miroir transversal à chaque extrémité.

De l'autre côté : un champ d'algues. Non pas des algues avachies autour de leurs rochers étalées sur le sable ou sur les autres rochers à marée basse... Non, des algues dans la mer, leur vrai milieu. Des algues que la mer berce (comme on peut les voir des bateaux à fond transparent - aux Glenan, notamment). De longues bandelettes de plastique suspendues les matérialisent et la lumière, bleue, verte, blanche les parcourt et semble les faire bouger au gré des courants marins. Est-ce un champ de laminaires laminaria ou une prairie de zostères zostère, ces herbiers de mer en zones calmes, pâturages pour oiseaux migrateurs ou refuges de plancton et de nombreuses espèces jeunes ?

Peu importe la science ici. Traversez les algues ! Au fond un banc. Et vous rêvez très vite que vous êtes au fond de la mer. Votre imagination aiguisée par tant d'irréalisme se développe et vous nagez bientôt avec les sirènes ! Il y avait même des sons, oui, l'étrange encore, car dans la mer c'est le silence pour nos oreilles d'humains. Vous voilà vraiment devenu phoque ou dauphin de nos mers bretonnes, puisque vous croyez les entendre...


L'exposition se tient sur trois étages (ascenseur). D'autres “tableaux” sont proposés au sous-sol. Il faut disposer d'au moins deux heures pour bien en profiter... En sortant, par la nuit de 19 heures sous les lampadaires, le pavé, la bruine, surprennent. La rue Récamier est en fait une impasse, calme et sans voitures. Heureusement, le danger est moins grand pendant le temps de réadaptation au monde réel et... citadin.

En savoir plus

Pour plus d'information rendez-vous sur la page facebook de Yann Kersalé : (voir le site)

Diaporama des réalisations de l'artiste : (voir le site)

Diaporama de l'exposition à voir sur : (voir le site)

Lien France info : (voir le site) Avec émission du 5 novembre : présentation de l'exposition par Yann Kersalé : (voir le site) de 4 minutes.

Contact

AIK, 76 rue de Fontenay - 94 300 Vincennes

tel: 01 43 98 20 20 accueil : aik [at] ykersale.com

Cécilia Hurstel, responsable développement cecilia.hurstel [at] ykersale.com

Catalogue

Éditions Archibooks, 18 euros. Préface d'Alain Fleischer, texte de Rémy Marion et propos de Yann Kersalé recueillis par Anne de Vandière. Riche en contenu visuel, il reproduit des croquis inédits et des photos des sept expéditions lumière en Bretagne qui ont permis cette exposition.

S'y rendre

(1) Espace Fondation EDF

6, rue Récamier Paris VIIe

01 53 63 23 45

Métros : Sèvres-Babylone (lignes 10 et 12) et Saint-Sulpice (ligne 4)

Entrée libre de 12 h à 19 h tous les jours sauf lundi,

(2)Jean Nouvel a collaboré à deux livres avec Yann Kersalé et d'autres auteurs. Il a réalisé chez nous, en 1988 la salle de spectacle L'Onyx à Saint-Herblain dans le Centre commercial Atlantis et en 2000 le nouveau Palais de justice de Nantes, dans l'Île.


Maryvonne Cadiou

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2162 lectures.
Correspondante ABP depuis février 2007.
Voir tous les articles de de Maryvonne Cadiou
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 5 multiplié par 4) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons