Roger Faligot a captivé l'auditoire de Guérande avec le voyage du Breton Pierre Malherbe

Françoise Pomard ; Roger Faligot ; Christiane Kerboul.
Françoise Pomard ; Roger Faligot ; Christiane Kerboul.
C'est avec brio et un naturel déconcertant que Roger Faligot (1), très à l'aise, s'est entretenu avec Françoise Pomard et Christiane Kerboul (2) devant un auditoire d'une quarantaine de personnes à Guérande dimanche, lors du Festival du Livre en Bretagne dont le thème était " Bretons du Monde ".


Son héros breton, Pierre Malherbe (Vitré, 1569 - Espagne, après 1616) a fait un tour du monde par la terre, qui a duré 15 ans. Ce petit gars de Vitré est choisi... (?) pour être "transformé" en Espagnol et pour que, grâce à lui la Bretagne puisse encore vendre ses toiles de chanvre et de lin malgré le blocus instauré par Philippe II qui stipule que seuls les Espagnols pourront faire commerce de toile. Voilà le départ de l'intrigue, captivante, de ce roman historique.


Journaliste d'investigation très connu pour ses livres sur les services secrets, comme Les services secrets chinois : De Mao à nos jours, Les mystères de l'Irlande, Histoire des services secrets allemands ou encore L'Hermine rouge de Shangaï (Les Portes du Large, 2005, écrit avec Rémi Kauffer), Roger Faligot (3) pour la première fois, vient à l'Histoire d'avant le XXe siècle – XVIe-XVIIe – et pour la deuxième fois à la Bretagne, puisque L'Hermine rouge est l'histoire du Breton Jean Cremet. Son roman "adolescent" Le peuple des enfants est moins connu mais remarquable. Est-ce parce que Roger Faligot est originaire de Vitré, comme Pierre Malherbe, qu'il l'a rencontré ?


Roger Faligot a refait le voyage de Pierre Malherbe, mais en moins de 15 ans ! Pendant cinq ans, il est allé sur ses traces, partout, en Chine, en Espagne et en Bretagne, bien sûr, au Pérou dans la ville la plus haute du monde, en Bolivie, en Chine, en Inde. Il a non seulement trouvé des archives mais des traces, des lieux qui n'ont pas changé depuis les XVIe-XVIIe siècles. Les auditeurs ont refait, passionnés et admiratifs, le voyage de Roger Faligot avec lui.


Jusqu'à maintenant ce Breton, pas totalement ignoré, n'avait bénéficié que de brèves notices dans des dictionnaires biographiques comme Explorateurs et grands voyageurs bretons par B. Le Nail, éd. Gisserot, p. 90-91, avec mention des sources existantes, dont le manuscrit de Pierre Bergeron de 1629 – Pierre Malherbe p. 197 – Les Bretons au-delà des mers par A. Verdier en 1996. Son histoire romancée avait été racontée par Georges Gustave Toudouze en 1955... Ou encore dans Bretons du Mexique, par B. Le Nail, plus récemment.

Roger Faligot, avec son passionnant livre de 432 pages, " Les Sept Portes du monde ", paru chez Plon le 4 novembre 2010 : (voir ABP 20499) , apporte des connaissances nouvelles et va donc faire découvrir à un large public ce Breton précurseur et au destin hors du commun.


Présentation de l'éditeur : (voir le site)

" Marchand d'outre-mer ", chasseur de trésors, duelliste hors-pair, le Breton Pierre Malherbe est le premier voyageur qui a effectué, à partir de 1593, un tour du monde par les continents. De retour en France, en 1610, il confie à Henri IV le secret de son périple. Le roi assassiné emporte ce secret dans la tombe. Mais il est enfin dévoilé dans ce roman.

Malherbe y révèle comment il a traversé Les Sept Portes du Monde.

La Porte d'en-bas : à Vitré où débute son odyssée avant de lever l'ancre à Saint-Malo.

La Porte du Large : de la baie de Cadix, il vogue vers le Mexique et découvre un trésor.

La Porte du Soleil : au Pérou, ingénieur de mines d'argent, il s'éprend d'une Inca mutine.

La Porte de Jade : de Chine, au service de l'empereur Ming, il gagne le Camboche, le Siam et Ceylan, et du sud de l'Inde part pour l'Afrique.

La Porte du Paradis : ami du Grand Moghol en Hindoustan, il se rend en mission au Tibet, négocie des diamants à Golconde, s'en va en guerre au Goujarate.

La Sublime Porte : sous le charme d'une " belle Persienne " d'Ispahan, il devient espion du shah, gagne Bagdad, Jérusalem et Venise.

La Porte de l'Enfer : à Paris, il suggère à Henri IV de créer la " Compagnie des Indes ", déjoue une conjuration au Louvre, retourne en Bretagne et disparaît mystérieusement.

Quatre siècles plus tard, l'écrivain Roger Faligot suit Malherbe à la trace en Espagne, au Pérou, en Bolivie, en Chine, au Sri Lanka, en Inde. Il reconstitue la vie du premier " trotte-monde " qui forme la trame de cette fabuleuse épopée.


Citons en outre des passages de Bernard Le Nail sur Pierre Malherbe publiés sur ABP :

(voir ABP 9927) : Bougainville a omis cependant de citer un autre Breton alors déjà bien oublié, le Vitréen Pierre-Olivier Malherbe, qui avait quitté la Bretagne pour l'Andalousie en 1581 et qui, en 1592, était parti du port de Sanlucar de Barrameda pour le nouveau monde, débutant ainsi un tour du monde qui allait durer 17 années et ne s'achever qu'en 1609 avec son arrivée à Marseille, après avoir longtemps séjourné en Inde, puis en Perse. Il est vrai qu'il s'agissait d'une entreprise individuelle, empruntant des navires d'autres nations et n'ayant pas donné lieu à une relation écrite directe. Ce voyage nous est connu à travers le récit du chanoine Pierre Bergeron, géographe et historiographe du roi de France Henri IV, qui rencontra plusieurs fois et très longuement Pierre-Olivier Malherbe après son retour.

(voir ABP 14747) Conquis par Hernan Cortez en 1519-1521, le Mexique a été, jusqu'à son indépendance (1821), une chasse gardée des Espagnols qui en interdisaient totalement l'accès aux étrangers. Un Breton de Vitré, Pierre-Olivier Malherbe, y a séjourné cependant en 1593 en se faisant passer pour un Espagnol.



Une exposition à Vitré

Signalons de plus qu'une exposition portant le titre du livre est en place à Vitré à la "Maison des Cultures du Monde" au Prieuré des Bénédictins, du 6 novembre au 15 décembre 2010 de 14 h à 18 h.


Biographie de Roger Faligot

Source wikipédia :

Né en 1952 Roger Faligot est journaliste et écrivain. Il a débuté dans le journalisme en Irlande en 1973 avant de travailler comme reporter d'investigation en free-lance pour des journaux et magazines bretons, parisiens ou étrangers (Irlande, Angleterre, Japon). Pendant sept ans, dans les années 1990, il a été correspondant spécial de l'hebdomadaire The European, basé à Londres. De 1993 à 2000, il a présidé l'Association des journalistes bretons et des pays celtiques.

À partir de 1977, il a écrit, seul ou avec des coauteurs (notamment Rémi Kauffer et Pascal Krop), plus d'une trentaine d'ouvrages documentaires concernant l'Histoire contemporaine à commencer par la Résistance irlandaise, régulièrement republié et mis à jour depuis. Multilingue, il est également spécialiste des services de renseignements français, étrangers et en particulier d'extrême Orient. Il publie de nombreux ouvrages de référence comme Naisho. Enquête au cœur des services secrets japonais et Histoire mondiale du renseignement. À Partir de 2007, il devient chroniqueur à Rue89.



1 – Pour mémoire Roger Faligot avait été président d'honneur du Festival du Livre en Bretagne de Carhaix en 2008. Voir en PDF son texte d'introduction du catalogue (et le reste du catalogue du Festival). Le thème était "La Bretagne, vivier de journalistes-écrivains".

2 - Françoise Pomard et Christiane Kerboul sont les bénévoles attitrées de la fédération Gourenez, organisatrice du Festival, pour les rencontres littéraires en français du Festival du Livre en Bretagne de Guérande – Annaïg Renault animant, elle, les rencontres en breton. Passionnées de littérature toutes deux elles lisent tous les livres possibles dès que le thème du prochain festival est dévoilé et participent au choix des invités. Christiane Kerboul-Vihon, écrivaine et historienne de surcroît, est vice-présidente de la Société Littéraire et artistique de La Baule (SLAB, créée en 1969) et membre de l'Association des Écrivains Bretons, dont son mari Christian a été le président.

3 - (voir le site) de Roger Faligot pour la liste complète de ses livres.


Maryvonne Cadiou

Document PDF 20642_2.pdf Roger Faligot avait été président d'honneur du Festival du Livre en Bretagne de Carhaix en 2008. Ici le catalogue et son texte d'introduction. Le thème était "La Bretagne. Source :
Document PDF vivier de journalistes-ecrivains". Festival du Livre en Bretagne de Carhaix. Source :
©agence bretagne presse

.
Cet article a fait l'objet de 1613 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Maryvonne Cadiou

Maryvonne Cadiou est correspondante ABP depuis le 22 février 2007. Elle est aussi secrétaire de rédaction.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 7 multiplié par 8 ?

Publicités et partenariat