L'affaire Kerviel est devenue une affaire politique
de Comité de soutien à Jérôme Kerviel

Publié le 24/06/10 16:12 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Tout est exagéré dans ce procès : les sommes en jeu, les déclarations des plaignants de la Société Générale "meurtrier, criminel, terroriste etc.". Même le procureur semble avoir une dent contre Kerviel qui, paraît-il, l'énerve. On se demande pourquoi.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Qui êtes-vous M. Kerviel ? La réponse, il la trouverait dans le pays de Kerviel, mais sûrement pas à travers le prisme déformant des Parigots. Kerviel est comme nous, travailleur, peut-être trop. Il a choisi le mauvais métier, un métier de tordu. Comme l'a dit, entre autres, Marc Fiorentino un expert financier ex-trader. Personne à la Société Générale ne pouvait contrôler les traders parce que les patrons n'y comprennent rien. Les politiques n'y comprennent rien non plus, dit-il ; alors ? pourquoi les juges y comprendrait quelque chose ? Et pourtant il vont juger donc mal sans doute.

Mais le plus étonnant, c'est sa réponse à la question (il venait de dire qu'il aurait fallu incriminer la Société Générale aussi) : " Faut-il revoir le système financier ? " Réponse : " On en parle depuis longtemps, Barack Obama, le G 20... mais ça ne se fera jamais, les États sont sous leur domination, ils ont besoin d'emprunter sans arrêt " (voir Le Télégramme la semaine passée " L'Europe sous la pression des marchés ").

Le problème le plus grave pour JK, ce sont les enjeux énormes. Déjà, les U.S sont à l'affût pour attaquer la Société Générale, si celle-ci était déclarée quelque peu coupable : 5 à 7 milliards d'euros sont en jeu.

Il est donc aisé de savoir où va pencher la balance. J.K sera le nouveau martyr de la finance, Bouton et les juges continueront ensemble leurs parties de golf.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1039 lectures.
Responsable culturel (culture et langue bretonnes). Initiateur du comité de soutien à Jérôme Kerviel.
Vos 1 commentaires
  Jean-Loup LE CUFF
  le Mardi 31 août 2010 23:27
Après les innombrables affaires jacobines anti-bretonnes, (Conlie, Seznec, Incendie du Parlement de Bretagne reporté sur les marins pêcheurs, Le Bugaled Breizh au sous-marin fantôme, etc, etc...) voici que commence l'affaire Kerviel, bouc-émissaire de la finance française et internationale... Il ne faut rien lâcher! Krog e barzh!
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.