L'Institut Culturel de Bretagne a herminé hier ses choix pour 2009
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 27/09/09 4:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Environ 150 personnes ont assisté, hier à Ancenis, au congrès de l'Institut Culturel de Bretagne à la remise du Collier de l'Hermine à quatre des cinq personnes choisies pour leurs réalisations en faveur de la Bretagne.

Le chanteur Yann-Fañch Kemener, le P. d.-g. d'Armor Lux Jean-Guy Le Floc'h, l'ancien professeur de breton Tugdual Kalvez, et le professeur d'histoire à l'université de Brest Jean-Christophe Cassard, ont été honorés parmi 35 présélectionnés.

Mona Ozouf, retenue ailleurs, recevra cette distinction à l'occasion du festival du livre en Bretagne à Guérande en novembre prochain.

Le thème du congrès de cette année portait sur le conte et la transmission orale. L'ICB, qui avait invité de nombreux spécialistes du conte, de Bretagne et d'ailleurs, a démontré hier que la richesse et la vivacité des conteurs était toujours actuelle en Bretagne.

(voir le site) de la vidéo du discours de Yann-Fañch Kemener sur ABP-TV

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2634 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.