Coupe de France. Alan Stivell fait acclamer le Bro Gozh et la Bretagne par plus de 80.000 personnes au stade de France

Coupe de France. Alan Stivell fait acclamer le Bro Gozh et la Bretagne par plus de 80.000 personnes au stade de France
Coupe de France. Alan Stivell fait acclamer le Bro Gozh et la Bretagne par plus de 80.000 personnes au stade de France
Guingamp-Rennes : Victoire de Guingamp 2 à 1 et Triomphe de la Bretagne


La Fête Bretonne a transcendé Montparnasse et le stade de France, un record de fréquentation, un stade comble et une ambiance sans pareil, Bagadoù, Bro Gozh, Tri Martolod, (joué également par la garde républicaine avant une Marseillaise également reprise en chœur) hier Paris était breton et Saint Denis revivait sa présence bretonne.

Une atmosphère à couper le souffle avec ces milliers de drapeaux bretons, et le noir et rouge, couleur commune aux deux équipes de Guingamp et Rennes. Des supporteurs sans ostracisme, mais n'oubliant pas les règles du jeu, ont acclamé les leurs et ont hué les autres mais ce n'est qu'un jeu. Comme le souligne la phrase la plus entendue dans le métro "On est tous bretons, c'est la Bretagne qui va gagner !

Ambiance chaleureuse et démonstrative, jeunes gens, jeunes filles, familles et enfants, tous étaient là pour le plaisir, il y en eut plus pour les partisans de Guingamp qui, comme leur équipe, ont montré plus de pugnacité. Un Noël Le Graët aux anges, des supporters au paradis.

Le président de la République est venu, comme a pu fugacement le découvrir le public sur les écrans géants, sans que curieusement son nom ne soit jamais prononcé par les animateurs, qui ont cependant annoncé que la coupe sera remise par les plus hautes autorités de l'État.

Un final magistral avec "Viens donc à Lambé" de Matmatah, "La jument de Michao" et Alan Stivell interprétant a capella le Bro Gozh va Zadoù repris par le stade et concluant sur plusieurs "Vive la Bretagne !" et "Bevet Breizh !".

Tard dans la nuit, la rue de l'Arrivée qui abrite la Maison de la Bretagne, mais aussi la Taverne de Guingamp, était envahie par les Bretons en liesse.

La poursuite de la Fête à Paris c'est aujourd'hui : Lann Bihoué au théâtre Traversière, Cécile Corbel au Satellit Café le 13, Bernard Le Nail à la Coupole le 14 (le restaurant, pas encore l'académie) et surtout la Fête des Bretons de Paris et d'Île de France pour la Saint Yves / Gouel Erwan le dimanche 17 devant la Mairie du XIVe de 10 à 18 h avec un florilège de la musique bretonne, des débats une exposition des jeux et des produits bretons bien sûr !

On vous le répète mais c'est vrai, plus que jamais Paris est la première ville des Bretons, qui compte d'ailleurs parmi ses élus plusieurs Bretons d'origine, les Bretons de cœur étant innombrables.

.
Cet article a fait l'objet de 3177 lectures.

Auteur de l'article :

Paris Breton

Association Paris Breton.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Combien font 3 multiplié par 7 ?

Publicités et partenariat