photo 1
An nor cromlec\'h Koad Sav Pell
photo 2
Cromlec\'h ha foukenn Koad Sav Pell
photo 3
Foukenn Koad sav Pell
photo 4
Jean-Pierre MATHIAS conteur
photo 5
Jean-Pierre MATHIAS conteur
photo 6
Jean-Pierre Mathias conteur
photo 7
L\'affiche des Veillées Contées de Bretagne de l\'ICB

Dans le cadre des Veillées Contées de Bretagne, proposées pour la 6e année consécutive par l'Institut Culturel de Bretagne, au mois de novembre, nous aurons le plaisir d'accueillir sur notre terrain historique breton de Koad Sav Pell, épicentre de la bataille de Saint-Aubin du Cormier, le conteur Jean-Pierre Mathias et toutes les merveilles qu'il a à nous dire!


La journée retenue est le dimanche 14 novembre 2010 de 15 h à 18 h 30, et la manifestation gratuite sera organisée par l'Association MAB. Buvette sur place et chapeau pour défrayer le conteur. (Note : Notre terrain Koad Sav Pell se trouve à trois cents mètres du Mémorial aux Bretons, en sortie de Saint-Aubin du Cormier, direction Sens de Bretagne. Contact : 06 86 54 32 73).


Jean-Pierre Mathias aime à dire que le conte est un être vivant et d'amour, un art de la relation. Avec lui, les contes vivent réellement, tels des êtres conviviaux, partageant le moment présent, entre le conteur et le public. Les contes sont chemins de Vie. Il les «habite» tellement qu'assurément ils font vibrer des cordes intimes, ça remue, ça bouge la Vie ! Il «allume» les merveilles !


S'exprimant «à la bonne franquette», sa parole est l'imprévisible ... ici et maintenant de l'Ad-venir ! Ce «néo-conteur» fait commerce de merveilleux contes traditionnels, étonnamment actualisés, il les fait s'exprimer, leur donne à se dévoiler diversement selon comment «ils se redisent». Créatif, il prend un malin plaisir à jouer de l'instant présent… Il réconcilie «les anciens et les modernes». Il s'exprime généralement en gallo, comprendrons-nous ? ... cette «langue bretonne de l'Est», cousine du français et autres langues d'oil ? Bien sûr que oui, puisqu'il parle pour «être entendu» ! Il ajuste donc son verbe selon son auditoire et sait s'adapter aux publics… Son répertoire sans enfermement ni ostracisme, cultive «l'universalité locale» en ré-explorant et re-découvrant les richesses écloses en Haute-Bretagne…

À bientôt donc !

Ken ar c'hentañ !

Tatôt!

Voir aussi :

mailbox imprimer

En 2000-2001, notre collectif de défense s'est opposé avec succès au projet profanateur de site départemental d'enfouissement d'ordures ménagères sur la partie nord / nord-est du champ de l'importante bataille européenne et franco-bretonne de 1488, qui entraîna la perte d'indépendance de la Bretagne. Là reposent environ 8.000 hommes de dix nationalités différentes, Anglais, Germains, Français, Flamands, Suisses, Espagnols, Basques, Napolitains, Gascons et de nombreux Bretons…. Cette affaire a mis en lumière méconnaissance et irrespect pour l'Histoire Bretonne, qui n'est toujours pas enseignée dans les écoles des cinq départements de Bretagne.
Aujourd'hui, en pleine construction européenne, et avant que ne repoussent les ronces de l'oubli sur notre histoire plus que millénaire, nous voudri

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.