-- Festivals --

24 lauréats du concours de haikus Taol Kurun : une belle moisson...

Communiqué de presse de FC (porte parole Fanny Chauffin) publié le 23/01/16 17:50

haiku arzano 23012016
haiku arzano 23012016

Dans la belle bibliothèque du bourg d'Arzano se pressent enfants, parents, jurys et amateurs de poésie. Ils vont écouter pendant une heure les membres du jury trilingues (breton, gallo et français) lire les haikus retenus, expliquer pourquoi, et montrer à quel point la créativité des petits poèmes proposés est riche.

530 auteur(e)s, 960 haikus envoyés (800 l’an dernier sur le thème du chant)

60 en gallo, 318 en breton, 578 en français.

14 classes de 11 établissements scolaires ont participé : Arzano, Lorient, Quimperlé, Bannalec, Quimper, Carhaix, le Relecq Kerhuon, Guer, Riantec (Diwan, privé catholique, public).

Le thème du vent a inspiré petits et grands : histoires de cerfs-volants, de bateaux, de plages sous la pluie et le soleil, des odeurs et des parfums...

Brezhoneg, bugale

Digor eo ma frenestr

an avel o kas ac’hanon

betek an oabl ! Margaux, skol Diwan Banaleg

(ma fenêtre est ouverte / le vent m’emmène / jusqu’au ciel !)

Tad-kozh ha mamm-gozh

ar ganevedenn o tont

avel ebet ken. Yuna, skol Diwan Banaleg

(Grand-père et grand-mère / l’arc en ciel qui vient / plus aucun vent)

War an draezhenn

gant ma mantell gris

ma sarpant o nijal. Liam, skol Diwan Banaleg

(sur la plage / avec mon manteau gris / mon serpent qui vole – en breton le cerf-volant, est le serpent volant « ar serpant-nij »)

Brezhoneg, Krennarded (adolescents)

Sourradenn an avel

dre un duellen vetoñs

sonerezh ar chanter.

Fañch, skolaj Ar Releg

(bourdonnement du vent / à travers une canalisation en béton / la musique du chantier)

Avel vor, avel viz

o tegas blas ar bezhin

d’ar martolod kozh. Youna, skolaj ar Releg

(vent de mer, vent mauvais / qui apporte l’odeur des algues / au vieux marin)

Avel er maez

ar pellgomzer o seniñ,

an nor o stlakal. Gabriel, skolaj ar Releg

(Dehors le vent /le téléphone qui sonne / la porte qui claque)

Brezhoneg, tud deuet

Kevnidenn n’he c’hastell

luskellet gant an avel

argad dantelezet. Annaig Kervella

(araignée dans son château / bercée par le vent / cri de guerre en dentelles)

Al loar a-drek koumoul

delioù o treuziñ an hent

krog eo ar fest-noz. Anne-Claire Even

(la lune derrière les nuages / des feuilles qui traversent le chemin / le fest noz commence)

Gwez derv kozh gleb

ne chom war Gerampuilh

‘met rock an avel. Milena Krebs

(Vieux chênes mouillés/Il ne reste à Kerampuilh / que le rock du vent)

Français enfants

Brise de mer -

dans chaque coquille

la voix de ma mère. Nadine, école Elena Rares, Botosani, Roumanie

Le vent glacial

dans un champ de Bannalec

trois chevreuils au loin. Tony, ND de Bannalec

Je vais à l’école

le vent me pousse

dans le noir. Eloane, ste Croix, Quimperlé

Français, adolescents

Tu me donnes

le vent, encore plus faim ;

je veux des frites. Dewi, lycée Diwan Karaez

Je marche sur la plage

cigarette au bec

le vent l’éteindra. Aude, lycée Diwan Karaez

Une faible brise

sur le crâne du nouveau né

son premier sourire. Céleste, lycée Diwan Karaez

Français, adultes

Seul à prier

dans l’église en ruine

le vent. Patrick Fétu (95)

Tempête

les cris des corbeaux

noircissent le ciel. Ana Drobot, Bucarest, Roumanie

Dans le miroir de l’eau

mon visage

froissé par le vent. Sylvie Salaun, Brest

Haikus en gallo

Gallo, adolescents

Les arbrs chay'nt à bas

les ouézias folay'nt

durant ce temp la taop' boute. Camille Herman

La tête en l'air

le pai ao vent

més, eyou qu'ét ma barette ? Lucie Noblet

Le vent soufel' su la mér

les chancrs ch'min'nt su l'sabl

et pincent les dais d'pië. Amaury Rolland

Gallo, adultes

Eune pouche qui gonfele

teyaus dersses coume v'lins

sonou d'mon bio paiz ! Thérèse Dufour, Ploubalayy (22)

O rouelle, o tervir

la pirvir su la ch'minèye

bufées, ouincements Hélène Ruellan

Eune véprée ventée

des parapllées à la r'vée ?

Ress don ben broussée Jean Guérin, Coetmieux, 22

Voir aussi :

mailbox imprimer

Correspondante multimédia pour l'ABP d'abord, puis porte-parole de Taol Kurun, enfin chercheuse à l'Université Rennes 2 au laboratoire Ermine et au CRBC.

Vos commentaires :

Patrick Fetu
Mardi 26 janvier 2016

Merci au membres du jury d'avoir choisi mon haïku.

Un grand bravo à Nadine pour son superbe haïku dans la catégorie enfant, un sacré coup de coeur quand je l'ai lu et relu et relu...

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 5 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.