11 novembre à Ste-Anne d'Auray, veillée en langue bretonne en souvenir des soldats bretons de 14-18.

-- Histoire de Bretagne --

Communiqué de presse de JYLT
Porte-parole: Jacques-Yves Le Touze

Publié le 7/11/14 12:27 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dalham soñj

Souvenons-nous

Veillée chantée à l'occasion du 11 novembre.

Armistice de la 1ère guerre

avec les chorales

Kaloneù Derv Bro Pondi (Pontivy)

Trouz ha Didrouz (Plouhinec)

avec les enfants de l'école bilingue de Sainte-Anne d'Auray

l'école bilingue de Sante-Anne d'Auray

avec les sonneurs du Pays de Pontivy

Mardi 11 novembre 2014 à 15h

Basilique Sainte Anne d'Auray

Organisé par l'Association Santéz-Anna-Gwéned

et la Basilique Sainte-Anne d'Auray

Témoignages de petits enfants

de soldats bretons morts en 1914

Depuis plusieurs années, l'Association Santéz-Anna-Gwéned et le Sanctuaire de Ste-Anne d'Auray organisent une célébration du souvenir des soldats bretons morts pendant la première guerre mondiale. Pour les Bretons, il ne peut y avoir de meilleur site pour maintenir ce souvenir, que celui de Ste-Anne, avec son Mémorial et son interminable mur où sont inscrits ou comptabilisés les quelques 140 000 morts bretons

Cette année, le choix qui a été fait, à l'occasion de cette veillée chantée du 11 novembre, est celui de la lecture de témoignages écrits de descendants (petits-enfants) de soldats morts en 1914.

Pour cela, l'Association Santez-Anna Gwéned a rencontré un certains nombre de descendants de poilus.

Avec les témoignages recueillis, avec les petits bouts d'histoire familiale qui ont survécus à l'oubli, avec les extraits de matricules militaires, 5 témoignages ont été choisis pour illustrer cette première année de la guerre.

C'est ainsi que l'histoire reconstituée de ces 5 soldats nous fera rentrer dans la grande histoire de la guerre 14-18 : la mobilisation, la bataille de Belgique fin aout 14, la bataille de l'Yser et Dixmude, la première bataille de l'Artois, la bataille de la Marne et la guerre de tranchée.

A la douleur des familles d'apprendre la mort d'un des leurs, s'ajoutera pour certaines la peine de ne pouvoir aller se recueillir sur la tombe de ceux qui n'ont jamais été retrouvés.

La quasi-totalité des soldats bretons, tout au moins ceux de la partie bretonnante de la Bretagne, ne parlaient que breton et rares étaient ceux qui savaient écrire.

C'est pour leur faire honneur que la langue bretonne a été choisie pour cette veillée.

Après chaque lecture de témoignage, une chorale interviendra avec un cantique traditionnel ou un chant breton, chant écrit en l'honneur des soldats ou pour commémorer leur souvenir, ainsi ce « Klemgan ar ré varù », la complainte de ceux qui sont morts à la guerre, écrite par Taldir, le compositeur du Bro-Gozh, chantée en 1926, à l'occasion du début de la construction du Mémorial à Ste-Anne. Un cantique écrit par un soldat prisonnier en Allemagne sera aussi chanté.

Cette veillée commencera à 15h, mardi 11 novembre.

Elle se terminera par un temps de recueillement, d'ouverture à la Paix.

Elle est organisée par l'Association Santez-Anna-Gwéned et la Basilique Sainte-Anne d'Auray.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Démocrate, Lorientais, Breton, Européen, curieux du monde, de ses cultures, engagé pour la démocratie , la construction d'une Europe fédérale, l'émancipation de la Bretagne pour lui redonner toute sa place au sein des nations européennes..... Voilà, n'hésitez pas à commenter, à critiquer, à applaudir, à suggérer ! Voir aussi mon blog (voir le site)

Vos commentaires :

Pôtr ar skluj
Lundi 17 novembre 2014

Merci de tout c½ur pour l'affiche en breton vannetais authentique.

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 6 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.