-- Politique --

Yvon Ollivier à Saint-Nazaire : Bretagne et Démocratie, conférence-débat le 13 avril à 17 h
Annonce de la conférence-débat du 13 avril.
Annonce de la conférence-débat du 13 avril.

Communiqué de presse du Comité local de Bretagne Réunie de Saint-Nazaire :

47246_2.jpgAffiche.

Il vous convie à la conférence-débat qui aura lieu samedi 13 avril à 17h à Saint-Nazaire avec Yvon Ollivier, juriste et écrivain, auteur entre autres du Livre blanc de l'unité bretonne avec le thème : Bretagne et démocratie.

Elle aura lieu au Manoir du Sable

50 rue de Pornichet à Saint-Nazaire.

Entrée libre.

Thèmes abordés

- La pétition des 100.000 et les suites à donner, politiques et juridiques, au blocage illégal du CG 44 ;

- Démarches envers l'UE, l'ONU, l'UNESCO, pour faire respecter les droits du peuple breton en France ;

- Déontologie des journalistes et média ;

- Organisation d’une pétition locale sur la reconnaissance par Saint-Nazaire de sa bretonnité ;

- Et bien sûr les thèmes apportés par l’assemblée.

Organisateurs

- Bretagne Réunie, Comité local de Saint-Nazaire ;

- Collectif pour une Bretagne majeure, Comité nazairien ;

- CREDIB

Confirmation

Nous souhaitons que vous confirmiez votre présence, par courriel ou téléphone à :

- Patrick Lecat : patrick [at] saintmarc.bzh ou 06 14 36 30 47

Ou à Jakez Lhéritier : breizh44.lh [at] orange.fr ou 06 86 13 64 34

Bretagne Réunie

Membre de la plate-forme de l'Agence des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne

BP49032

44090 NAONED-NANTES Cedex 1

Voir aussi :

mailbox imprimer
correspondante abp depuis février 2007.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.