Yves Lainé de l'Institut Culturel de Bretagne dénonce les conclusions erronées du sondage de FRANCE 3-TMO-Régions sur la réunification administrative de la Bretagne
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 2/07/06 21:09 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Yves Lainé a fait une analyse rigoureuse du sondage de TMO-Régions sur la réunification administrative de la Bretagne [document1]. Il prouve que ce nouveau sondage n'est pas plus exact que les autres comme le prétend le titre du document de TMO-Régions, mais tout le contraire.

Lainé confirme la faiblesse de l'échantillonnage en Loire-Atlantique et déplore la non-validation de la connaissance de l’espace concerné par le sondé. On sait par exemple qu'en 1999, 43 % des habitants de la Loire-Atlantique ne savaient pas qu'ils faisaient partie de la région Pays de la Loire. Certains pensaient même être toujours en Bretagne !

Lainé dénonce un sondage biaisé où le nombre des indécis a été artificiellement gonflé dans une dilution "grand ouest", voir avec des suggestions vers le "je ne sais pas". Il reste, que si on élimine ces indécis, 68 % des sondés de la Loire Atlantique sont favorables à la réunification .

ABP/ Argouarch

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Document PDF Sondage_TMO_2006.pdf Sondage TMO-Régions juillet 2006.. Source : TMO
Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 4020 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.