Via Libre : Le manuel scolaire d’espagnol qui se pose les bonnes questions… linguistiques !
Communiqué de presse de Association Grèce-Bretagne

Publié le 1/10/20 22:17 -- mis à jour le 04/10/20 15:24
51010_1.jpg
Couverture du Manuel Scolaire VIA LIBRE, Terminales, Espagnol

L'initiative est assez remarquable pour être mentionnée et faire l’objet d’un article : en tête de chapitre de leur nouveau manuel scolaire d'espagnol, pour la séquence intitulée Identités et Échanges, les éditions Hatier nous offrent un superbe florilège de textes sur l’utilisation et la défense des langues régionales des Communautés Autonomes d’Espagne. Nos lecteurs bretons ne manqueront pas d’être sensibilisés à cette question qui fait tellement écho à nos propres attentes.

Figurant en bonne place dans l’ouvrage destiné aux Terminales, la diversité linguistique des communautés fait l’apanage d’un territoire partagé non dénué de frictions par ailleurs. Le livre rappelle que l’Article 3 de la Constitution Espagnole de 1978 reconnaît la coexistence officielle des langues des diverses provinces : le Basque, le Galicien, le Catalan… Un extrait tiré du discours d’intronisation du Roi Felipe VI souligne effectivement cette disposition légale.

A travers des textes soigneusement sélectionnés, les éditions Hatier nous invitent à une promenade autour des identités régionales, éveillant la conscience des lecteurs/lycéens qui pourront ainsi établir des liens, à l’instar des ‘ponts de la compréhension' évoqués par le Monarque en juin 2014.

Le manuel scolaire Via Libre, particulièrement bien conçu, est richement documenté. Aussi attrayant qu’attractif, il propose une pédagogie sur-mesure, basée sur des extraits choisis, des schémas heuristiques, des tableaux grammaticaux aérés, des cartes géographiques en couleurs assorties d’illustrations parlantes, des liens avec des activités d’écoute, des conseils et suggestions, mais aussi divers outils didactiques et des corrigés clairs et précis.

Le parcours complet constitue un atout majeur pour bien aborder les notions du nouveau programme et préparer le Bac dans des conditions optimales. Un véritable atout pour les établissements qui opéreront ainsi un choix éclairé en adoptant cet ouvrage référence. Les professeurs d’espagnol sauront sans aucun doute l’apprécier également.

Quant aux élèves, ils se réjouissent de son format. La preuve : l’enthousiasme de Pierre, lycéen briochin, qui déclare : « ça donne vraiment envie d’apprendre la langue. J’ai découvert de nouveaux aspects, comme les langues régionales… ça me fait penser à la Bretagne. C’est vraiment complet : ce manuel me plaît beaucoup ! »

Réalisé, entre autres, avec l’appui et les conseils de 2 Bretonnes de Nantes, Johanna Moriceau et Anne Provost, l’ouvrage, qui existe aussi sous forme numérique, est assorti d’un accès (gratuit aux utilisateurs de Via Libre) à la première plateforme d’entraînement au Bac pour l'espagnol au lycée.

Coup de chapeau pour ce véritable coup de cœur !

Via Libre !

ISBN : 978-2-401-06299-3

Code : 5590324

287 pages

25 Euros

Sylvie Le Moël-Philippe

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Vos 3 commentaires
Kristof vBourdelier
2020-10-02 08:42:06
Gourc'hemennou dezhe ha gourc'hemennou deoc'h ivez :) Un dra vat 'n hini e' ! Ha bevet Nauntt / an Naoned e Breizh ! (me zo a orin eus Payiz d'Nauntt / Bro an Naoned, just '-wa'c'h)
(0) 
gregor
2020-10-02 11:28:22
Et oui, ici en Espagne les langues régionales sont reconnues et respectées, langues courantes dans la vie de tous les jours et, même si le castillan est clairement la langue dominante, le bilinguisme est la norme y compris dans les services publiques. Je parle bien sûr des communautés autonomes qui possèdent une langue propre.
(0) 
Kerbarh
2020-10-02 21:20:32
Les langues catalanes et basques sont reconnues par la loi car ces 2 peuples se sont battus a fond pour cette reconnaissance. Ce n’est pas grâce à l’etat central. Si cela ne tenait qu’a Madrid cela fait longtemps que ces 2 langues seraient mortes. Actuellement Madrid fait tout pour faire disparaître le catalan à Valence et aux Îles Baléares.Dans 20 ou 30 ans , le catalan aura disparu dans ces 2 régions. Ce n’est qu’un question de temps
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.