Vendée Globe : Michel Desjoyeaux remonte les places une à une
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 25/11/08 10:16 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ayant pris un retard de 600 milles nautiques, dès le départ, à cause d'un retour forcé aux Sables d'Olonne pour avarie des ballasts, Michel Desjoyeaux grignote les places une à une. Parti de la 30e place, il en est à la quatorzieme. Il est juste derrière Samantha Davies, la courageuse anglaise basée à Lorient. Il lui reste quand même 430 miles pour rattraper Loïc Peyron, le leader depuis une semaine, mais nous ne doutons pas qu'il puisse le faire car le moins qu'on puisse dire c'est que Michel Desjoyeaux fonce sur FONCIA.

« J'ai comblé une petite partie du trou à la faveur d'une météo sympa, mais, il va falloir regarder lorsque les autres vont repartir… Ils n'ont pas eu de chance en arrivant dans un pot-au-noir large. Et pendant ce temps-là, j'arrivais avec du vent. Ce qui m'a permis de rattraper mon retard sur le groupe de devant… C'est vrai que c'est toujours amusant de rattraper 300 milles sur des bateaux qui en ont 600 d'avance sur toi et, que presque à chaque fois, au compteur, tu es le plus rapide de la flotte. Même si tu sais pourquoi et que tu n'y es pas pour grand-chose, c'est satisfaisant quand même… ».

Les choses viennent pourtant de changer car maintenant il y a plus de vent en tête du peloton.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1634 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 0 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.