Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- En Bref -
Une région, deux capitales
L'exemple des Îles Canaries : une solution pour la rivalité Nantes-Rennes dans la future Bretagne réunifiée. La région autonome des Canaries a deux capitales. Las Palmas de Gran Canaria et Santa Cruz de Tenerife. Tous les 4 ans
Philippe Argouarch pour ABP le 23/02/09 9:17

L'exemple des Îles Canaries :

Une solution pour la rivalité Nantes-Rennes dans la future Bretagne réunifiée. La région autonome des Canaries a deux capitales. Las Palmas de Gran Canaria et Santa Cruz de Tenerife.

Tous les 4 ans (la durée des mandats dans la plupart des régions en Europe sauf en France), le gouvernement et l'assemblée régionale prennent résidence alternativement dans une de ces deux villes.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1703 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Voir tous les articles de de Philippe Argouarch
Vos 8 commentaires
JY Le Touze Le Mardi 31 août 2010 23:27
On peut aussi prendre l'Ecosse avec 2 grandes villes proches (100 kms) Glasgow et Edinburgh et ça fonctionne .
(0) 

Mikael Bodlore-Penlaez Le Mardi 31 août 2010 23:27
On peut également prendre l'exemple des Pays-Bas avec Amsterdam et La Haye. Ou bien de l'Union européenne avec Bruxelles, Strasbourg, Luxembourg et Frankfort (BCE). En Bretagne on peut imaginer à l'image du Tiskell, Rennes & Nantes à l'est et Brest en ville d'équilibre, ces trois villes s'appuyant sur un réseau urbain multipolaire...
(0) 

Philippe Conan Le Mardi 31 août 2010 23:27
Demat d'an holl,
Avant de penser à la notion de capitale, il est plus important pour moi que la réunification se fasse, et rapidement. Maintenant, en tant que Bretons, nous demandons majoritairement à être gouverné de façon plus proche, nous désirons que les lois nous concernant soit crées en Bretagne, pour les bretons; nous demandons donc pour notre région une plus grande autonomie de décision, et ceci revient à nier le centralisme qui est la pierre angulaire de la france. Alors pourquoi devrions nous reproduire en Bretagne, donc à une échelle plus réduite certes, mais reproduire ce que nous nions pour paris; Pourquoi, dans le cadre de la région et sachant que les services régionaux sont fournisseurs d'emplois locaux ne pas procéder à la répartition de ces services sur tout le territoire de la région, toute la Bretagne pourrait profiter de cette "manne", et si ces services doivent communiquer entre elles, il y a des outils informatiques perfectionnés à leur disposition. C'est une idée que je lance, et qui pourrait être étudiée, avant de vouloir parler de capitale!!
A galon.
(0) 

Mathieu Guihard Le Mardi 31 août 2010 23:27
En fait, beaucoup de pays du monde ont plusieurs capitales. Ceux qui ont une capitale autour de laquelle tourne tout le reste du pays sont les moins démocratique des états du monde. La République d'Afrique du Sud par exemple est fédérale et elle a 3 capitales officielles : Bloemfontein capitale judiciaire, Le Cap capitale législative, Pretoria capitale administrative et politique. On peut aussi ajouter Johannesbourg capitale économique de fait. Et ça marche. On peut tout à fait imaginer cela pour la Bretagne (encore faudrait-il qu'elle dispose des pouvoirs politiques pour le mettre en place, ce qui est encore loin d'être le cas). En passant, je trouve ça bien mieux que le système de capitale tournante dont parle Philippe Argouarch dans son article.
(0) 

Michael PAUL Le Mardi 31 août 2010 23:27
J'ai un point de vue totalement différent; les élus de Rennes et de Nantes (mairie socialiste toutes les 2) ce sont toujours opposés à la réunification de la Bretagne ! Il faudrait les punir pour cette traitrise et je pense que Carhaix mériterait à plus d'un titre le rôle de capitale régionale.
(0) 

P. Argouarch Le Mardi 31 août 2010 23:27
Il est important de remarquer que nos conseillers régionaux ne se réunissent que tous les deux ou trois mois et pour 3 jours et deux nuits. Donc une solution est de faire la rotation tous les deux mois et de payer les frais d'hotel à ceux qui viennent de trop loin comme c'est déjà le cas d'ailleurs. On commence avec Nantes et Rennes mais des villes de l'ouest de la Bretagne ayant les structures adéquates pourraient être ajoutées a leur demande.
(0) 

Yannig Bichon Le Mardi 31 août 2010 23:27
Rennes et Nantes pourraient se partager les tâches (justice, économie...), Brest pour les affaires maritimes, Carhaix pour la culture, une autre pour l'agriculture, encore une pour ceci et encore une autre pour cela... etc. Une décentralisation complète quoi!
(0) 

Yann le Dantec Le Mardi 31 août 2010 23:27
Sans aller jusqu'aux rotations qui coutent bien cher au contribuable (il suffit de voir l'UE où de plus en plus de députés européens réclament le transfert à Bruxelles), il est clair qu'on n'est pas obligés de tout mettre au même endroit. Mettre le législatif et l'exécutif dans la même ville est une question de bon sens puisque le second est issu du premier et doit êter controlé, donc proche de lui. En revanche les pouvoirs judiciaires, médias, ou administrations thématiques n'ont pas à être concentrés dans une seule ville. C'est vraiment un débat franco franchouillard cette histoire ce apitale. La Bretagne en a toujours eu deux, ce n'est pas quelque chose d'exceptionnel.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons