Algues vertes à Hillion et Plouguerneau...

-- Environnement --

Chronique
Par Fanny Chauffin

Publié le 23/09/16 15:18 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Un jogger mort sur la plage... Une Mari Vorgan qui s'asphyxie sur les rives du pays pagan : quel rapport ?

Le corps du jogger va être exhumé pour savoir si sa mort vient d'une intoxication venant des émanations d'hydrogène sulfuré (H2S) provenant des algues vertes en décomposition. Pour les sangliers de la baie d'Hillion, le rapport avait été éloquent.

En attendant les conclusions des experts, on peut rapprocher ces événements d'un livre en breton qui pose le problème de l'élevage intensif et de ses répercussions, au-delà du monde réel, avec une sirène, une «Marie Morgan» qui a failli succomber aux algues vertes, mais qui, grâce à un jeune agriculteur, éleveur de porcs, va retrouver la santé et l'emmener dans l'océan...

Un débat de société, et peut-être le débat de société de ce début de siècle en Bretagne : jusqu'à quand fera-t-on comme si le problème des algues vertes n'existait pas ?

Comme s'il n'y avait pas un problème de santé publique dû aux élevages intensifs ?

Quelles perspectives concrètes pour les années futures ?

Car en plus d'atteindre les populations dans leur corps, leur santé, cela risque fort aussi d'atteindre les Bretons dans leur imaginaire. Dahut, Ahès, attendez-moi...

Voir aussi :
mailbox imprimer