The secret of the mine, eilvet lodenn

-- Environnement --

Chronique de Kerne Multimédia
Porte-parole: Fanny Chauffin

Publié le 20/04/20 10:20 -- mis à jour le 20/04/20 10:20
The secret :
(98 vues)

Heulian a ra ar paotr yaouank ur skiantourez gant un DG5 a sikour anezhi da vuzulian radioaktivelezh an hent a gas d'ar vaengleuz. Un doare evit Louis da zeskin hiroc'h diwar-benn an uraniom hag an tredan.

Sonerezh : Soig Siberil.

Deuxième partie du court métrage autoproduit par l'association féa, "le secret de la mine", dont la première partie est en breton sous-titrée en français, la deuxième partie en français et la troisième en anglais. Ici, le petit garçon, après avoir découvert un ancien ouvrier (Roger Stéphan) de la mine, qui y a travaillé six mois dans les années 1970, et lui a raconté l'histoire du cheval, de l'uranium extrait, du Niger... rencontre une scientifique équipée d'un détecteur qui lui explique que le lieu est resté radioactif. Troisième partie dans deux jours. Musique signée Soig Siberil. Filmé sur le site d'une des vingt mines d'uranium qui fonctionnaient entre Guilligomarc'h et Pontivy.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Youtuberez, kazetennerez evit Ya, Ar Men, an Abp, kelennerez, komedianez, kanerez, konterez, filmourez, ha stourmerez war dachenn ar repuidi, gwirioù mabden, ar brezhoneg, an endro e Breizh. E penn aozadur Kan ar bobl bro Kemperle, kenstrivadeg Priz ar Vugale ha Priz ar Yaouankiz, kenstrivadeg haiku Taol Kurun, bet renerez ar festival pad ugent vloaz....
Vos 1 commentaires
Pascal Lafargue
2020-04-20 19:10:21
Setu aze abadennigou koantig-tre ha peadra da zeskin traou war ar marc'had !
Mat eo klewed meur a yezhou ivez. Mar kaer ! Again !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 9 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.