Réunification bretonne : Pour Le Drian, la balle est dans le camp du gouvernement
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 24/06/09 13:12 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Au cours d'une conférence de presse qui suivait une réunion de la commission mixte sur la réunification de la Bretagne en parallèle avec l'inauguration de l'exposition sur les Marches de Bretagne, Jean-Yves Le Drian et Patrick Mareschal répondent aux questions de la presse sur le sujet de la réunification administrative de la Bretagne.

Invoquant l'article 72-1 de la Constitution qui autorise les consultations populaires sur les limites des collectivités territoriales, le président du Conseil Régional de la Bretagne administrative a tenu à rappeler qu'il avait interpellé le gouvernement et le Président Nicolas Sarkozy lui-même, sur la nécessité d'une consultation populaire. Il s'est aussi expliqué sur son refus de tenir une assemblée commune CG44 et Conseil régional de Bretagne au nom de la stricte légalité républicaine et juridique que doivent respecter les collectivités.

Interviews : Ronan Le Flecher

Photos et vidéos : Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 3264 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 17 commentaires
Frederig ar Bouder
2010-08-31 23:27:40
Serait-ce un rattrapage après la bourde du commentaire sur le transfert de la direction des Affaires maritimes de Rennes à Nantes? « Le Gouvernement décrète que la Bretagne n'est plus maritime » il fallait oser! On attendra longtemps autant de fougue pour dire "La France décrète que Nantes n'est pas en Bretagne". Dames et messieurs du Conseil régional vous n'avez plus qu'un an pour l'imposer cette réunification . Mais la voulez-vous vraiment?
(0) 
Christian des COGNETS du CARTIER
2010-08-31 23:27:40
La séparation de la Loire Atlantique de la BRETAGNE, décidée par le Gouvernement Germanao-fachiste de VICHY constitue une atteinte à l'intégrité de notre Territoire, et, à mon sens, étant une obéissance injustifiée de nos jours à ce gouvernement, une insulte aux Peuples BRETON et Français. La RESTITUTION de cette partie de NOTRE TERRITOIRE doit donc se faire de PLEIN DROIT, au même titre que s'est faite à la France la restitution de l'Alsace et la Lorraine.
(0) 
Stéphane Simon
2010-08-31 23:27:40
Je ferai le même type de réflexion que M. Ar Brouder concernant l'engagement sincère de M. Le Drian. Si la réunification ne se fait pas, le président du conseil régional portera une lourde responsabilité sur l'échec du processus. Autant M. Mareschal a eu une attitude pro-réunification et sans équivoque depuis que les préconisations du rapport Balladur ont été annoncées, autant M. Le Drian est ambigu. Il est clair que pour obtenir la réunification, il faudrait (aurait fallu ?) la mobilisation et la farouche détermination de tous les acteurs politiques de Bretagne. Alors s'il est vrai que la balle est dans le camp du gouvernement au niveau de la possibilité de référendum, il n'empêche que M. Le Drian a beaucoup de pouvoirs et pourrait influer grandement en faveur de la réussite du projet de réunification. Pour l'instant, force est de constater que le chef de l'exécutif régional est tout sauf à la hauteur sur ce sujet.
(0) 
melennec louis
2010-08-31 23:27:40
DE LOUIS MELENNEC (PARIS).
NON, NON, NON !!!!!!!! C'est une dérobade de plus : la balle est dans le camp des Bretons, EXCLUSIVEMENT. C'est à eux, en particulier au Conseil régional, de faire leur destin. Une fois de plus, ces propos de le DRIAN sont INACCEPTABLES. On veut nous couvrir de honte : mais ça ne marche plus !
Louis MELENNEC.
(0) 
henri de Lesquen
2010-08-31 23:27:40
C'est le serpent de mer. Quand Ayrault a gueulé, Le Drian est rentré dans le rang. On sert son parti avant la Bretagne. On connait.
(0) 
pierre daniel
2010-08-31 23:27:40
Pour les socialistes ce n'est jamais le moment et la balle est toujours dans l'autre camp .Au moment ou l'autonomie est envisageable pour les antilles Monsieur LEDRIAN reste campe sur sa forteresse jacobine,hierarque d'un système que meme les plus hautes instances de la republique remettent en cause
NON NON NON ce n'est pas avec des personnages comme LE DRIAN?AYRAULT?BATTEUX?AUXIETTE?etc que la bretagne evoluera ils sont un genoux a terre la tete baissée rendant un hommage a leur maitre,
Le destin de la bretagne est entre les mains de la bretagne,il faut mettre a la tete de la bretagne des hommes libres ayant a coeur de defendre les interets de la bretagne comme monsieur mareschal MAIS IL NE MANQUE PAS D'HOMMES ET DE FEMMES DE VALEURS EN BRETAGNE
SI nelson mandala avait dit que la balle etait dans le camp de pretoria l'apartheid serait toujours en vigueur,mais non il a su s'opposer depasser les lois,se battre s'engager,prendre des risques
Je rappelle que la separation de la loire atlantique de la bretagne est un apartheid et que les socialistes pour briser cet apartheid non ni l'envergure,ni le courage,ni la volonte .
La seule question a poser a un socialiste aujourd'hui est la suivante : [ C'EST A QUELLE HEURES QUE VOUS TRAHISSEZ ]
iL faut pour les regionales balayer cette classe d'aparatchick et mettre des elus ayant une vision d'avenir pour la bretagne mais surtout des elus capables de s'opposer et d'imposer,il faut bousculer l'histoire,le moment est venu,tout bouge,voyez la martinique ,l'autonomie n'est plus tabou
Le programme pour les régionales tient en deux mots REUNIFICATION,AUTONOMIE
et pas quand Monsieur not maitre sera decide NON TOUT DE SUITE du courage que diable et puisque vous en manquez PARTEZ
(0) 
pierre daniel
2010-08-31 23:27:40
Oui monsieur LE DRIAN la balle est dans le camp adverse au votre ,mais c'est eux qui la font rebondir et vous allez la recevoir dans la figure et ce sera justice; puisse ce rebond vous etourdir a jamais.
J'en veux pour preuve l'article paru dans ouest france ce matin edition sud vendée page fontenay le comte article disant clairement que le bureau d'archeologie regionale serait installé route de niort (route de la capitale du bas poitou) mais que ce bureau régional regrouperait la region poitou charentes et la vendée. dont acte mr le drian
Vous voyez que la balle est dans le camp du gouvernement ,mais c'est eux qui jouent et vous etes spectateurs ,dociles,sur le banc de touche
OUI pour le poitou la reunification est en route
A FORCE D'ATTENDRE,LE BATEAU EST PARTI SANS VOUS LES SOCIALISTES SERONT LES PASSAGERS CLANDESTINS DE LA REUNIFICATION DE LA BRETAGNE.
(0) 
Paul Chérel
2010-08-31 23:27:40
Qui peut croire encore un moment en la sincérité de Jean-Yves Le Drian ? Josselin de Rohan était anti-breton en ce qui concerne les questions politiques, parfois même culturelles, mais au moins, il avait le courage de le dire. Le président actuel, à la Sarkozy, est présent partout où il y a des caméras et des journalistes, mais c'est bien tout ce qu'il sait faire. En tout cas, pour lui, toutes les balles sont toujours dans le camp des autres et son manque de pouvoirs claironné à tout bout de champ n'est qu'un paravent pour son incompétence et sa frilosité. Paul Chérel
(0) 
Alain Francis Peigné
2010-08-31 23:27:40
L'argutie juridique est un prétexte pour ne prendre aucune décision. De plus elle est fausse. Les deux assemblées, CR de B4 d'un côté et CG de Loire-Atlantique de l'autre, pouvaient très bien sièger, de chaque côté de la limite départementale entre Loire Atlantique et Ille et vilaine (ou Morbihan) et, pourquoi pas en présence d'un huissier. Le Président du Conseil régional de B4 est paralysé par les ordres de la Rue de Solférino et a très peur de déplaire à Madame Aubry et à Monsieur Ayrault ainsi qu'aux autres éléphants. Ce n'est pas courageux et surtout quelle image il donne au gouvernement. Lamentable!
(0) 
Pierre CAMARET
2010-08-31 23:27:40
Eh ! bien aux Regionales , il ne faut absolument pas voter pour lui. C'est tout . Les bretons ( et les autres ) ont une arme excellente : le bulletin de vote . Mais encore une fois , la majorite des Bretons est elle interessee, par un changement profond ????? helas j'en doute .
(0) 
Gilbert DESHAYES
2010-08-31 23:27:40
Je ne sais si l'argument juridique de l'impossibilité de faire siéger le CR B4 en 44 ou à l'inverse le CG 44 en "région Bretagne" est réel, mais je constate qu'un Conseil d'Administration d'un grand organisme de la recherche publique française (:le CNRS)s'est réuni le 25 juin (mais c'était pour éviter la contestation syndicale à sa porte) à.....GENEVE, pour avaliser le contrat d'objectifs avec l'Etat et modifier le décret oragnique de l'établissement.
(0) 
Nolwenn Dupuy
2010-08-31 23:27:40
Je m'interroge sur ce soudain souci de parfaite légalité : le Ps n'a-t-il pas invité ses élus locaux à faire barrage au service minimum et à se placer ainsi hors-la- loi ou tout au moins à la limite de la légalité? Légale ou non cette réunion n'en demeure pas moins légitime.
(0) 
Yves-Alain LE GOFF
2010-08-31 23:27:40
Je ne suis pas d'accord avec Jean-Yves Le Drian: la balle est plus dans le camp des élus bretons que dans celui du gouvernement: s'il y a une demande forte et symbolique de la part de nos élus, le gouvernement suivra car il a fait comprendre à plusieurs reprises qu'il ne s'opposera pas à la réunification de notre région. Même François Fillon, l'un de nos plus fervents adversaires a mis un peu d'eau dans son vin.
Jean-Yves Le Drian me déçoit beaucoup, j'attendais plus de courage de sa part. Au minimum il est frileux en refusant la proposition de Patrick Mareschal voire même contre-productif ces jours-ci en sous-entendant que Nantes n'est pas en Bretagne lorqu'il utilise le terme Bretagne au lieu de région Bretagne pour critiquer le transfert des Affaires maritimes de Rennes vers Nantes.
Oui pas très courageux de refuser la proposition de Patrick Mareschal de réunir élus de la région Bretagne et élus du CG 44 car cela aurait eu de la "gueule" de démontrer qu'à ce jour réunir les élus de la Bretagne dans une même assemblée et bien c'est illégal !!! Jean-Yves Le Drian aurait, au faible prix de quelques éventuelles tracasseries administratives, gagné la forte estime de beaucoup de Bretons comme moi. D'autant plus qu'il ne me semble pas qu'après un tel acte il aurait été pendu place du parlement de Bretagne ou embastillé à vie.
Si nos élus sont trop lâches pour un acte fort, nous nous le ferons à leur place. Reste à trouver quel acte sera le plus efficace.
(0) 
Pierre CAMARET
2010-08-31 23:27:40
Je me souviens d'une discussion en tete a tete au Restaurant , avec LEDRIAN . C'etait a Taiwan , au moment de l'affaire des fregates ,ou il etait venu defendre la DCN de Lorient .Il m'avait dit etre socialiste et qu'il devait tout au Parti Socialiste et que cela n'etait pas negociable . Quand aux elus bretons ( il y en a de tres bien..... peu ) le reste a la Soupe .
(0) 
thierry kla
2010-08-31 23:27:40
Bonne nouvelle, le prefet de la region Bretagne quitte Rennes pour Nantes, car au conseil des ministres ils ont décidés de le faire bouger. Lui au moins va nous aider à réaliser la reunification de la Bretagne car il ne va pas bien loin en tout cas! Je parle bien sur de Jean Daubigny l'actuel! ca sent l'eau dans le vin du gouvernement au vu de la reforme des collectivités territorial et reforme des térritoire, car le gouvernement se débine! Bonne journée!
(0) 
André Corlay
2010-08-31 23:27:40
Mais que diable Patrick Mareschal, lui qui n'a plus rien à perdre, contrairement à JYLD, fait-il encore avec cette bande de charlatans qui bonimentent le jargon socialiste, se prennent pour des "Socialistes", et se comportent comme les pires fachos ? Mais que diable ont-ils de "socialiste", ces soi-disant "Socialistes" ? Alors, parce qu'ils appartiennent au "Parti Socialiste", ils sont socialistes ? Foutaise ! La notion de "Socialisme" n'implique donc plus celle de "Démocratie" ? C'est-à-dire le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes ? Ces 68%, aussi bien en 44 qu'en B4, de "oui" au sondage exclusif du gouvernement sur la réunification bretonne, ce dernier printemps, feraient rêver bien des candidats aux présidentielles et même régionales !!! Ah ! oui, c'est vrai... j'oubliais ! Le peuple breton n'en est pas un, vous diront à l'unisson tous ces partis franchouillards de gauche comme de droite. En France, affirment-ils tous, "nous n'avons pas de minorités nationales"... juste quelques ploucs bretons, occitans, savoisiens, corses, flamands, alsaciens... qui manifestent de temps en temps pour faire parler d'eux, ne sachant trop pourquoi ! Le problème de JYLD est simple : il se résume à être réélu à tout prix aux régionales de 2010. Et pour cela, il faut être investi par ce fameux "PS" et lécher les bonnes bottes. Et ce fameux "PS", à la botte de Ayrault et de sa copine Aubry, il sait très bien pourquoi il tient à ce que ce mur de Berlin breton tienne debout. Le 44 en "Région Bretagne" aux Régionales de 2014, c'est la fin de la région de pacotille chérie par Ayrault, Batteux et Auxiette, qui ne manquera pas, du coup, de passer à droite... si elle existe encore. Ces sinistres personnages devront à leurs cumuls de mandats de ne pas se retrouver au chomedu. C'est aussi la fin de JYLD qui aura traîné les pieds le plus possible, tout en faisant mine de voter B5, car je ne vois pas bien qui voterait encore pour lui, surtout en 44 ! De plus, comme nous devrons probablement ce grand jour de fête à Sarkozy, ce dernier a de grandes chances que la Bretagne le remercie en repassant à droite ! Il aura ainsi tout gagné, et ça, il l'a compris depuis longtemps, sans compter que la bande à Ayrault fait tout, depuis quelques mois, pour saborder le PS44 et perdre une masse incroyable d'électeurs potentiels... il suffit de lire les forums politiques d'Internet pour s'en rendre compte. En bref, dites-vous bien que, le bien-être des Bretons, tous ces gens n'en ont rien à carrer, et que seul leur intérêt personnel primera sauf, bien sûr, Patrick Mareschal !
(0) 
Patrick le Guern
2015-11-09 14:35:14
Lorsque M. LE DRIAN positionne Mme LEBRANCHU sur la liste du Finistère (24. Marylise Lebranchu, cadre en retraite, ministre, conseillère régionale, Morlaix, 69 ans), ministre ayant voté contre la réunification et prôné la fusion de la Bretagne et des Pays de la Loire, le message est on ne peut plus clair.
Même pas la peine de chercher à lire entre les lignes. Le PS n'a rien fait. Le PS ne fera rien.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.