Réorganisation de l'Institut de Locarn

-- Economie --

Dépêche
Par Philippe Argouarch

Publié le 31/08/15 13:19 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Au cours de l'université d'été de l'Institut de Locarn (voir le site) qui s'est tenue en fin de semaine dernière, le think tank breton a annoncé sa restructuration et l'entrée de personnalités plus jeunes.

Jean Pichon, ancien cadre de l'agro-alimentaire, devient le nouveau directeur (voir le site) . Joseph le Bihan, ancien directeur et co-fondateur de l'institut préfère se consacrer à l'observatoire Jules Verne lancé récemment (voir notre article) et à la prospective. Alain Glon reste le président de l'Institut mais sera secondé par deux vice-présidents : Jakez Bernard qui accomplit son dernier mandat comme président de Produit en Bretagne et qui avait lancé avec Alain Glon en juin 2013 le Comité de convergence des intérêts bretons . Gilbert Jaffrelot est l'autre vice-président. Jean-Pierre Le Mat le secrétaire. Florentin Le Strat le trésorier. Claude Le Carff, Danièle Even, Présidente de l'association Agriculteurs de Bretagne, et Elie Guéguen font aussi partie de ce conseil d'administration qui a été resserré.

Au dessus du conseil d'administration siège une sorte de comité des sages rassemblant les anciens comme Jean-Jacques Hénaff, Émile Caer ou Renan L'Helgouarch ou un ancien du CELIB comme Jean-Luc Le Douarin.

L'Institut a clairement défini trois axes d'opération, dirigés par des comités opérationnels. Il s'agit de la prospective dirigée par Gilbert Jaffrelot et animée Jean Pianel, de la formation dirigée par Florentin Le Strat et animée par Jacques Arnold Stephan. Du comité «Agir et fédérer» dirigé par Jakez Bernard et animé par Alain Glon et Jean-Pierre Le Mat. A noter l'arrivée dans ce dernier comité de l'entrepreneur internet Sébastien Le Corfec [(voir notre article)] ou du très jeune Alexandre Gallou, co-fondateur du club Erispoë [(voir notre article)]

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1959 lectures.
mailbox imprimer