Le Conseil Régional de Bretagne Administrative, vient de voter le budget 2018 et notamment la partie recette.

44340_1.jpglogo parti breton

Ce budget est établi à 1,5 Milliard d’euros et est à mettre en parallèle avec par exemple le budget Gallois de près de 30 Milliards ou celui de l’Ecosse de 65 Milliards.

Le vote du budget a donné lieu à une longue litanie d’auto satisfaction sur la capacité de ce budget à s’adapter aux contraintes financières mises par l’Etat français.

Ce comportement de soumission a été bien exprimé par M. Lahellec (Vice-Président) : « il faut faire mieux avec moins ».

Cette maxime est certes bien adaptée à l’Etat français -dont la réforme se fait attendre- et qui est un puits sans fond qui ne rend pas les services attendus.

Mais le Conseil Régional semble prêt à réduire les investissements tout en maintenant 83 élus là où les écossais sont 59 ? Faire mieux, sûrement ! Avec moins, il faut voir !

C’est bien un travail sur les recettes que les élus n’auront une nouvelle fois pas fait.

Ils ne l’ont pas fait :

- en termes d’ambition politique pour une émancipation de la Bretagne

- ni en termes de vision pour la Bretagne en déclinant concrètement une stratégie pour une Bretagne émancipée et réunifiée

-ni même en termes de réparation des inégalités d’interventions financières dont sont victimes les bretons de la part de l’Etat français

Pour le Parti Breton, ce travail sur les recettes doit être réalisé pour que les institutions soient réellement au service de la Bretagne et des Bretons.

Seule une véritable autonomie fiscale, c'est à dire la fin du pillage des impôts bretons par l’État français, permettra aux Bretons de se construire un avenir à la hauteur de leur ambition et de leur potentiel culturel et humain.

Le Bureau National du Parti Breton

mailbox imprimer