Le Conseil Régional de Bretagne Administrative, vient de voter le budget 2018 et notamment la partie recette.

44340_1.jpglogo parti breton

Ce budget est établi à 1,5 Milliard d’euros et est à mettre en parallèle avec par exemple le budget Gallois de près de 30 Milliards ou celui de l’Ecosse de 65 Milliards.

Le vote du budget a donné lieu à une longue litanie d’auto satisfaction sur la capacité de ce budget à s’adapter aux contraintes financières mises par l’Etat français.

Ce comportement de soumission a été bien exprimé par M. Lahellec (Vice-Président) : « il faut faire mieux avec moins ».

Cette maxime est certes bien adaptée à l’Etat français -dont la réforme se fait attendre- et qui est un puits sans fond qui ne rend pas les services attendus.

Mais le Conseil Régional semble prêt à réduire les investissements tout en maintenant 83 élus là où les écossais sont 59 ? Faire mieux, sûrement ! Avec moins, il faut voir !

C’est bien un travail sur les recettes que les élus n’auront une nouvelle fois pas fait.

Ils ne l’ont pas fait :

- en termes d’ambition politique pour une émancipation de la Bretagne

- ni en termes de vision pour la Bretagne en déclinant concrètement une stratégie pour une Bretagne émancipée et réunifiée

-ni même en termes de réparation des inégalités d’interventions financières dont sont victimes les bretons de la part de l’Etat français

Pour le Parti Breton, ce travail sur les recettes doit être réalisé pour que les institutions soient réellement au service de la Bretagne et des Bretons.

Seule une véritable autonomie fiscale, c'est à dire la fin du pillage des impôts bretons par l’État français, permettra aux Bretons de se construire un avenir à la hauteur de leur ambition et de leur potentiel culturel et humain.

Le Bureau National du Parti Breton

Voir aussi :

mailbox imprimer
logo

Le Parti Breton est un parti politique républicain, réformateur, qui a vocation à regrouper les hommes et les femmes s'engageant dans le combat pour la reconnaissance pleine et entière de l'identité nationale du peuple breton. Il propose une vision spécifique de l'organisation sociale fondée sur la primauté de l'individu.
Il se définit dans les valeurs de l'humanisme, de la solidarité, de la démocratie et de la liberté.
C’est un parti de réforme, s’adressant à tous ceux qui œuvrent pour le progrès selon les principes des philosophies politiques allant de la Social-Démocratie à la Démocratie Sociale Libérale tels que ces concepts sont largement reconnus et répandus dans l’actuelle Union Européenne.

Vos commentaires :

Paul Chérel
Dimanche 18 fevrier 2018

« Le vote du budget a donné lieu à une longue litanie d’auto satisfaction sur la capacité de ce budget à s’adapter aux contraintes financières mises par l’Etat français.» Tout est là. Il faut que toutes les "REGIONS" (quel mot idiot !) s'associent - Bretagne en tête si elle en est capable - pour gérer toutes les recettes perçues localement, et n'en restituer qu'une toute petite partie à l'ETAT pour ses missions dites régaliennes. Taux maxumum 7 à 9%. Cela se fait partout ailleurs sauf EN FRANCE. Les contraintes financières MISES (imposées) par l'Etat ne sont que des escroqueries. Paul Chérel

sebgi35
Dimanche 18 fevrier 2018

C'est le cas dans tous les pays européens par exemple au pays basque espagnol ils redonnent à L’État central 10% pour les fonctions régaliennes

spered dieub
Dimanche 18 fevrier 2018

Sans porter de jugement sur votre position ,je vous demande de ne pas trop tirer sur le seul embryon officiel d'un pouvoir Breton ,d'autant que certains conseillers prennent des initiatives qui vont dans le sens de l'émancipation de la Bretagne ,ils sont harcelés sans cesse par les élus du FN, que bizarrement vous épargnez ,alors que déjà logiquement ils ne devraient pas siéger vu que au niveau français ce parti au pouvoir abolirait les conseils régionaux ,remettant au gout du jour le centralisme et le départementalisme dans un esprit tout à fait napoléonien .Le conseil régional met en avant malgré tout la Bretagne face à tous les acteurs promoteurs grand ouest qui provoquent insidieusement un mouvement d'opinion dans ce sens .Le conseil régional est un de seul pôle efficace de résistance face à cette sinistre éventualité ,la seule institution qui peut faire prendre conscience à la population de ne pas l'accepter ,population globalement hélas bien plus en retrait que le conseil régional sur les problématiques bretonnes ,redescendez sur terre pour sortir de la marginalité soyez réalistes .

Sebgi35
Dimanche 18 fevrier 2018

Nous voulons des actes forts pour la Bretagne et pas la nomination d'une commission qui ne débouchera sur rien comme la commission mixte en 44 il y a quelques années. Le pouvoir PS qui est déjà en campagne essaie de sauver les meubles en parlant de différenciation tout en continuant à être soumis au pouvoir parisien. Nous ne faisons que refléter leur action et elle n'est pas brillante. En ce qui concerne le FN ils n'ont pas le pouvoir au sein de l'assemblée et doivent être ignoré.

Paul Chérel
Dimanche 18 fevrier 2018

Merci à Sebgi ! Il faut que tous les intéressés, c'est à dire, tous les peuples de l'hexagone réclament leur dû que leur confisque l'Etat sans aucun droit. A chacun ici de fournir, ici, dans cet article et ses commentaires, sa propre connaissance de ce qui se passe au-delà de cet hexagone. L'exemple du pays basque n'est pas unique. Comment tout cela se passe -t-il au Royaume-Uni ? en Allemagne? en Suisse ? En Italie ? En Belgique ? etc. La France mérite, sur ce point, un rappel à l'ordre de la part de l'UE. Qu'il y ait solidarité entre régions riches et moins riches n'est pas condamnable mais ce n'est pas à l'Etat de le faire et surtout pas à sa façon. Paul Chérel

spered dieub
Dimanche 18 fevrier 2018

Le PS français devenu actuellement plus jacobin que Mélenchon ,n'a plus rien à voir avec la majorité du conseil régional de Bretagne .Vous critiquez Lahellec sans doute par ce qu'il est communiste ,mais c'est loin d'être un anti breton il s'exprime même bien dans notre langue .L'opposition droite et centre est également à l'origine des initiatives que vous critiquez ,Isabelle Le Bal est sincère et ses demandes n'ont pas été rejetées par Chesnay Girard. Par contre en ce qui concerne le FN votre réponse est fuyante et contraire à la réalité, vu que malgré tout ils sont élus par une partie non négligeable de l'électorat ,vous minimisez leur capacité de nuisances .Imaginez que du jour au lendemain l'exécutif régional se prononcerait pour une autonomie renforcée de la Bretagne, très rapidement vous savez très bien qu'il serait rapidement neutralisé par le pouvoir parisien et mis hors course .Vu que tout individu ou entité qui met de près ou loin en cause l'indivisibilité de la république, héritière de la monarchie centralisatrice est considéré comme dissident ,dans ce sens la France est une dictature ,voilà pourquoi,sauf cataclysme imprévu ... les initiatives qui vont dans le sens du fédéralisme ne peuvent être que progressives ,le temps aussi d'être assimilées par une population habituée à vivre sous un régime centralisateur .

Sebgi35
Dimanche 18 fevrier 2018

Le pouvoir dit régional a la capacité du moins dans les médias de proposer, d'établir un rapport de forces politique avec le pouvoir central et on en est loin. Regardez ce qui se passe en Alsace où il y a une étude préfectorale du fait d'une union de 130 élus et la société civile pour un retour de la Région Alsace. Il faut mettre la pression si on veut obtenir quelque chose. Pour le contour des propositions sont encore et nous jugerons sur les actes. Pour le FN il est en décomposition et les gens qui votent pour eux sont égarés par l'inaction du pouvoir en place. Le mouvement breton dont nous faisons parti doit faire des propositions très concrètes sur les institutions comme sur les autres thématiques sociétales

Joël Riboul
Dimanche 18 fevrier 2018

@dr spered @mr dieub :))

Il me semble que les faits et ratios (Md € gérés / nombre élus) mis en avant par le Parti Breton -sans être un absolus- devraient à minima vous interpeller.

Je constate avec regret que vous voudriez que que nous nous embarquions -comme en 14 (ou pour les plus jeunes comme avec Mitterand) -à suivre une stratégie d'échec. Vous voudriez qu'aux simples effets d'annonces de potentats (inquiets pour leur avenir professionnel) nous nous rangions comme un seul homme derrière ce que vous qualifiez d'espoir ou de préservation de l'essentiel.

Vous laissez entendre que dererière toute parole dissidente de cette pensée ce cacherait une collusion avec le FN ( que vous semblez réactiver -comme de juste car tous les partis partis français rêvent d'être opposé au FN pour gagner- alors qu'à mes yeux moins on en parle mieux c'est).

Il me semble pourtant que partout en Europe, loin du chaos, c'est par l'émergence d'un parti nationaliste modéré que les avancées ont eu lieu et non par les représentants locaux des partis espagnols, anglais ou français....

Je crois que le Parti Breton a raison de mettre nos chers (c'est le contribuable qui parle) élus face à leurs responsabilités.

spered dieub
Dimanche 18 fevrier 2018

Mr Riboul

On appelle çà un procès d'intention ,car je n'ai pas parlé de 14 ni de Mitterand .Seulement si les mêmes causes produisent les mêmes effet ,l'histoire ne se répète jamais de la même manière .Pour ma part je ressens une prise distance naturelle et évidente de la majorité comme de l'opposition droite et centre du conseil régional avec les états majors politique parisiens en de plus en plus déliquescents .Au lieu de vous voiler la face, vous feriez mieux ,comme le fait l'udb , d'encourager dans ce sens des élus qui ont un minimum de sentiment breton plutôt que de les stigmatiser systématiquement,

vous en prendre plutôt au FN et éventuellement à d'autres conseillers régionaux qui veulent l'abolition de la Bretagne .Ceci dit en ce qui concerne la faiblesse du budget par rapport à l'Ecosse et autre c'est une évidence ,vous pouvez très bien le dénoncer sans tirer sur ce qui peut devenir sans tarder une ambulance ....A moins que vous voulez remplacer le CR par DAEL mais là ,pour le moment c'est de l'ordre du rêve .Mais donc si vous spéculez sur ce cas de figure je peux comprendre pourquoi vous vous en prenez pas au FN .

Joël Riboul
Lundi 19 fevrier 2018

@ Spered Dieub

Comme chacun le sait les revendications corses sont actuellement portées par un PS ou LERM ou LR :)) Je prends cet exemple français mais j'aurais pu prendre ('Ecosse, le Pays de Galles, Le Pays Basque, la Catalogne etc..

Désolé, mais je trouve -même si je préfère entendre le discours le discours actuel que l'inverse- que le CRB4 n'est pas à la hauteur des attentes. Et le côté faites-nous confiance, j'ai déjà donné... depuis 40ans

Vous ne pensez pas que la stratégie qui marche partout ailleurs en Europe (une force nationaliste modérée) mérite d'être essayée?

spered dieub
Lundi 19 fevrier 2018

La force nationaliste modérée ? Hélas depuis longtemps PNB 1911 PAB PNB MOB SAV POBL tout a été essayé ,et rien a décollé ,en partie à cause de la tragédie 1931 à 1945 et aussi du fait la configuration bretonne est différente et spécifique par rapport aux exemples que vous avez cité .Je ne cherche pas à avoir raison à tout prix ,seulement peut être vous sensibilisez à appréhender la nouvelle donne ,d'autant c'est peut être une des dernières chances avant que le peu d'existence politique de la Bretagne disparaisse dans le grand ouest .

Jacques
Mardi 20 fevrier 2018

@ Spered Dieub

"en partie à cause de la tragédie 1931 à 1945"

Vous pouvez expliquer en quoi consistait cette tragédie que vous évoquez...?

Dire que rien n'a décollé, c'est faux... Quand on voit que le mouvement Bleun-Brug (créé par l'Abbé Perrot) réunissait en 1955 environ 60000 personnes et que les scouts bretons en uniforme breton existaient encore jusqu'au début des années 70...

Le problème vient plutôt de la gauchisation du mouvement breton s'accompagnant d'une culpabilisation à l’extrême des citoyens bretons sur fond de réécriture historique de la période que vous citez, par des gens qui voulaient faire de la Bretagne un territoire d'expérimentation du socialisme (mode à parti des années 60). Avec en prime une agressivité et un manque de respect démocratique comme le démontrait il y a encore quelques semaines C.Guyonvarch (ex porte parole de l'UDB) dont les propos ont fortement choqué son ami (de gauche) corse qui a tenu à faire part publiquement de sa totale divergence de point de vu avec ce qu'il venait d'entendre...

@ Joël Riboul

Le nationalisme modéré n'existe pas plus que le nationalisme extrêmiste...

Être nationaliste, cela veut seulement dire que l'on reconnaît : l'existence de nations dans l'organisation de la société humaine sur une base culturelle et territoriale inscrite dans un temps long.

Et les nations existent depuis la nuit des temps, même l'ancien testament (qui ne date pas de hier et qui n'a pas été écrit en Europe) évoque les nations...

Il y une confusion suite au détournement qui a été fait de ce mot par les états à partir du 18-19ème siècle au profit de la création de l' "état-nation" qui prétend que la nation est une simple construction administrative définissant l'identité des personnes (et qui fait que depuis la Révolution les Bretons n'existeraient plus car telle est la décision de l'état... idem pour les Corses, les Alsaciens, les Kanaks, les indiens de Guyane, les Algériens avant 1962... tout ce petit monde serait français de nationalité... un seul est unique peuple)

C'est également sur cette même ligne qu'il a été fait un abus du terme ''nationalisme'' suite au national-socialisme et au fascisme, qui sont pourtant et avant tout des mouvements socialistes effaçant totalement les personnes face à l'état... ces 2 mouvements ne cachaient pas un héritage idéologique issu de la Révolution Française (notamment pour le fascisme). Le national-socialisme a dérivé vers un concept de supériorité raciale principalement sous l'impulsion personnelle d'Hitler (ce parti existait avant Hitler, ce dernier avait même été chargé de l'espionner), une dérive qui n'apparaîtra pas dans le fascisme (contrairement à l'idée reçue) car comme pour la République Française seul l'état avait de l'importance et non l'identité réelle des personnes. C'est cette dérive qui fait qu'aujourd'hui on agite l’épouvantail de la menace du nationalisme comme étant un danger potentiel en oubliant l'origine particulière de cette dérive et en oubliant la dimension socialiste du mouvement (un peu trop d'oubli... mais qui bénéficie pleinement aux état-nations).

Ce nationalisme n'est pas du nationalisme mais un "étatisme"! (2 concepts aux valeurs totalement opposées)

Un étatisme qui est devenu la règle avec la création des Nations-Unis, qui contrairement à l'idée reçue défend les états (état-nation) contre les nations historiques comme l'exemple africain (ou Kurde) le démontre... (depuis 70 ans, on n'a pas vu l'émergence d'un seul pays africain sur une base nationale historique, tous les pays sont issus directement de l'ancienne organisation coloniale imposé aux Africains... L'ONU s'y opposant jusqu'à présent).

En Europe après la dérive vers les états-nations (initialement pour contrer la menace militaire française suite à la Révolution, les guerres napoléoniennes, les empires, 2 guerres mondiales, 1 guerre froide, jusqu'à devenir la base organisationnelle de l'Union-Européenne), les Européens redécouvrent les nations réelles tout en redécouvrant l'Europe (ses identités, sa civilisation) et leur envie pour cette Europe.... Les Européens veulent des identités réelles en non pas des identités administratives... A mon sens, c'est ça qui marche aujourd'hui...

Joël Riboul
Mardi 20 fevrier 2018

@Jacques

Je vous rejoins, par nationaliste modéré j'entendais un nationalisme qui n'épouse pas en même temps une idéologie extrémiste.

J'emploierai donc "force nationaliste et modérée".

Jacques
Mardi 20 fevrier 2018

@ Joël Riboul

Merci pour votre retour.

A galon vat,

spered dieub
Samedi 24 fevrier 2018

Je persiste et signe , voici une analyse de votre petit frère qui me parait intelligente .Par contre au lieu de vous en prendre à des élus bretons qui sont pour la réunification et un minimum d'émancipation ,vous feriez mieux de vous en prendre aux élus anti Bretons du FN et aussi répondre au commentaire de val de Loire sur l'article ci-dessous .

(voir le site)

Sebgi35
Samedi 24 fevrier 2018

Relisez nos précédents communiqués sur ABP et 7seizh ainsi que sur Facebook nous voulons un minimum d'émancipation d'ailleurs notre idée est reprise par l'UDB et nous précisons les choses. Les propositions faites par la majorité actuelle ne sont pas à la hauteur des enjeux bretons. Ce n'est qu'une reprise de Le Drian et Mr Chesnais Girard est dans la même veine. Pour ce qui est du FN ils font uniquement un commentaire sur la langue en disant que c'était à l'État de gérer la langue. Ce que nous avons vivement critiqué via Facebook. Pour le reste nous pouvons les critiquer mais pas dans les instances régionales mais sur le terrain et dans les autres collectivités.

sebgi35
Samedi 24 fevrier 2018

Relisez nos précédents communiqués sur ABP et 7seizh ainsi que sur Facebook nous voulons un minimum d'émancipation d'ailleurs notre idée est reprise par l'UDB et nous précisons les choses. Les propositions faites par la majorité actuelle ne sont pas à la hauteur des enjeux bretons. Ce n'est qu'une reprise de Le Drian et Mr Chesnais Girard est dans la même veine. Pour ce qui est du FN ils font uniquement un commentaire sur la langue en disant que c'était à l'État de gérer la langue. Ce que nous avons vivement critiqué via Facebook. Pour le reste nous pouvons les critiquer mais pas dans les instances régionales mais sur le terrain et dans les autres collectivités. Le FN devrait être cohérent et n'avoir aucun représentant au CR s'ils étaient cohérent avec eux mêmes.

spered dieub
Samedi 24 fevrier 2018

evit echu

pour votre information un lien qui vous permettra de suivre les sessions du conseil régional

(voir le site)

Sebgi35
Dimanche 25 fevrier 2018

Merci Spered Dieub pour votre information que je fais remonter à notre CN pour information

spered dieub
Dimanche 25 fevrier 2018

Trugarez ,au moins mes interventions auront servies à quelque chose !!!

spered dieub
Mardi 27 fevrier 2018

Et bien justement ,Lahellec il s'est exprimé en breton ce matin sur rbi .

(voir le site)

Écrire un commentaire :

Combien font 8 multiplié par 3 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées.