Réforme territoriale : les députés socialistes de Bretagne ont, presque tous, failli à leur mission

-- Politique --

Point de vue
Par Christian Rogel

Publié le 24/07/14 20:37 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lors du premier vote en séance solennelle sur la loi qui institue une usine à gaz dans la gouvernance locale, force est de constater que les députés socialistes de Bretagne ne sont pas montrés à la hauteur, car, ils l'ont tous approuvée, sauf 2. Cette mauvaise manière au suffrage universel (ce n'était même pas un engagement présidentiel et c'est fait en dépit du bon sens) a été cautionnée par beaucoup d'entre eux qui se disent bretons et prétendent agir de manière conforme à leurs idées.

Cette issue était malheureusement prévisible depuis le communiqué de 6 députés socialistes du Finistère (voir notre article) qui sous-entendait que, puisque « l'essentiel était préservé » (pas de fusion avec les Pays-de-la-Loire), il n'y avait plus à s'interroger sur le contenu de la réforme ou même de ses conséquences sur l'Alsace ou la Savoie (des terres de droite) ou autres territoires malmenés par la dictature centraliste.

Ils ont eu moins de courage que les deux députés socialistes alsaciens qui se sont abstenus, car ils entendent la colère grandissante des Alsaciens qui signent par dizaines de milliers la pétition initiée par le maire de Mulhouse. S'abstenir, comme l'ont fait Jean-Pierre Le Roc'h, député de Pontivy et Jean-René Marsac, député du Sud Ille-et-Vilaine, était un bon moyen de ne pas se coucher devant un gouvernement ultra-jacobin.

C'est en octobre que la prétendue réforme territoriale reviendra devant l'Assemblée nationale et ce sera une nouvelle occasion de compter les politiques bretons courageux, ceux qui mettent en avant l'intérêt de leurs concitoyens et non pas les manoeuvres d'appareil.

ANALYSE DU SCRUTIN N°898 DU 23 JUILLET 2014

(voir le site)

Ont voté POUR le 1er volet de la « réforme territoriale »

PS

Patricia Adam, François André, Nathalie Appéré, Jean-Marc Ayrault, Jean-Luc Bleunven, Marie-Odile Bouillé, Gwenegan Bui, Marie-Anne Chapdelaine, Marie-Françoise Clergeau, Yves Daniel, Corinne Erhel, Sophie Errante, Richard Ferrand, Chantal Guittet, Gilbert Le Bris, Viviane Le Dissez, Annie Le Houérou, Annick Le Loc'h, Michel Lesage, Michel Ménard, Hervé Pellois, Monique Rabin, Dominique Raimbourg, Marcel Rogemont, Gwendal Rouillard, Jean-Jacques Urvoas

D'après l'analyse officielle du scrutin, Philippe Noguès, connu pour son jacobinisme ultra et sa position pro-fusion, était absent.

Ont voté CONTRE

UMP

Isabelle Le Callennec, Marc Le Fur, Philippe Le Ray, Gilles Lurton, Christophe Priou

UDI

Thierry Benoît

Écologistes

Paul Molac (apparenté)

Se sont ABSTENUS

PS

Jean-Pierre Le Roc'h, Jean-René Marsac

Écologistes

François de Rugy (conformément à la décision de son groupe qu'il a, lui-même, présentée)

Christian Rogel

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1012 lectures.
mailbox imprimer