Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Dépêche -
Qualité de l'eau : les professionnels s'interrogent ...suite...
Une délégation emmenée par le président du syndicat ostréicole de la ria d’Etel, Jacques CARRER, accompagnée par le président de la section régionale de la conchyliculture Hervé Jénot a été reçue en préfecture du Morbihan par le directeur de cabinet et par Mme l’administratrice des affaires maritimes de Vannes.
maiel yvon pour Syndicat ostréicole de la ria d'Etel le 25/08/06 22:20

Une délégation emmenée par le président du syndicat ostréicole de la ria d’Etel, Jacques CARRER, accompagnée par le président de la section régionale de la conchyliculture Hervé Jénot a été reçue en préfecture du Morbihan par le directeur de cabinet et par Mme l’administratrice des affaires maritimes de Vannes. Les souhaits de la profession ont été entendus et des contacts pris avec le ministère pour une réponse début de semaine prochaine. Les souhaits portent sur deux axes.

Le premier point concerne les interdictions de vente pour cause de présence de dinophysis - Demande d’exonérations de charges sociales et de redevances domaniales sur les périodes d’interdiction de ventes, la volonté du syndicat étant non pas de demander des subventions mais bien de ne pas avoir de charges supplémentaires pendant les périodes sans rentrées d’argent dans les entreprises - des déblocages de financement pour de la recherche scientifique, principalement vers Ifremer dans le but de mieux comprendre les phénomènes de contamination et de décontamination des coquillages et de permettre aux entreprises de travailler dans de meilleures conditions tout en préservant le maximum de garanties sanitaires pour les consommateurs

Le deuxième point concerne le problème de la station de relevage de la rivière du Sac’h entre Belz et Etel.

Des disfonctionnements ont été constatés dans les années passées et en juin 2005 le SIVOM AURAY-BELZ-QUIBERON a effectué des travaux de renforcement de la station qui ont permis de ne plus avoir d’alertes sanitaires depuis la mise en route. Toutefois, un risque de pollution bactériologique demeure en cas de disfonctionnement exceptionnel. Il a été étudié la création d’une bâche tampon pour pallier à ce risque, mais ce dossier reste en suspend depuis un an.

Nous exigeons qu’une solution soit rapidement trouvée à ce problème car les nouvelles normes européennes entraîneraient, en cas de disfonctionnement, un déclassement sanitaire sur toute la Ria d’Etel et une interdiction totale de vente d’huîtres et coquillages

Les services préfectoraux ont la volonté de faire avancer rapidement ce dossier

Le syndicat ostréicole se déclare satisfait de la qualité d’écoute et des propositions avancées lors de cette rencontre mais attendent avec impatience les confirmations par écrit promises en début de semaine prochaine

Une vingtaine de professionnels ont souhaité se rendre directement dans les locaux du SIVOM ABQ pour tenter d’obtenir des explication sur les blocages du dossier de la rivière du Sac’h puis sur le site de la station de relevage pour rencontrer l’association des propriétaires de la résidence du Sac’h pour constater que tout le monde se renvoie la balle sur le statu quo du dossier. Des contacts ont été pris avec les élus locaux pour dynamiser cette affaire et nous attendons des confirmations la semaine prochaine de la part des différents intervenants rencontrés. A défaut de quoi nous nous réservons le droit à des actions plus musclées pour aboutir à une déclaration d’utilité publique

Cet article a fait l'objet de 1366 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 6 multiplié par 2) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons