Pour un non de gauche et un non européen au projet de Constitution européenne
Communiqué de presse de Alternatifs de Bretagne

Publié le 16/11/04 1:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

COMMUNIQUE REGIONAL

Les Alternatifs de Bretagne en réunion à Vannes : pour un non de gauche et un non européen au projet de Constitution européenne

Les fédérations des Alternatifs de Bretagne se sont réunies jeudi 11 novembre dernier à Vannes. Les représentant/e/s des fédérations du Finistère, d'Ile et Vilaine de Loire-Atlantique et du Morbihan étaient présent/e/s.

Partisans d'un " non de gauche " et d'un " non européen " au projet de Constitution européenne, les Alternatifs de Bretagne - une Bretagne réunifiée intégrant naturellement la Loire-Atlantique - ont réaffirmé leur refus de ce texte et leur espoir qu'un non majoritaire ouvre la voie à une réorientation de la construction européenne, pour une Europe de la démocratie active et de la paix, une Europe sociale, féministe et écologiste.

Les Alternatifs de Bretagne dénoncent aussi l'écran de fumée qui vise à dissimuler les enjeux du traité constitutionnel en agitant la question de l'élargissement de la Turquie à l'Union Européenne. Cette campagne a des visées xénophobes et racistes, à peine dissimulées par des considérations religieuses ou soi-disant culturelles, géographiques ou historiques toutes plus fantaisistes les unes que les autres. Les Alternatifs affirment au contraire que c'est avec les citoyen/ne/s de Turquie, les mouvements sociaux, laïques et féministes, et les minorités culturelles et linguistiques de ce pays, que nous pourrons démocratiser davantage la société turque, imposer la reconnaissance du génocide arménien et construire toutes et tous ensemble l'Europe de la paix et de la fraternité. Dès lors que l'état de droit et les exigences démocratiques sont respectés, notamment le droit pour les Kurdes à l'utilisation de leur langue dans la vie quotidienne et dans l'éducation, contre tous les racismes et toutes les discriminations, les Alternatifs disent oui à l'élargissement de l'UE à la Turquie.

En opposant au libéralisme destructeur des solidarités, de l'environnement et des services publics, la construction d'une Europe sociale, soucieuse du développement et de l'identité de chacune de ses régions, les Alternatifs de Bretagne oeuvreront à ce que se constituent dans chacun des départements, communes et quartiers des collectifs unitaires pour un non de gauche et européen au projet de constitution européenne.

Les Alternatifs de Bretagne ont aussi décidé de s'engager plus avant dans la dénonciation d'une société de consommation où celui qui existe est d'abord celui qui consomme, et où la dictature des marques et l'omniprésence de la pub font des ravages croissants dans la population, et notamment dans la jeunesse.

Les Alternatifs de Bretagne ont également décidé de soutenir la journée nationale de mobilisation contre les violences faites aux femmes samedi 27 novembre prochain et de s'engager pour la réussite de la manifestation nationale qui se réunira ce jour à Paris.

Jean Louis GRIVEAU, coordinateur des Alternatifs 29

Fédération de bretagne des Alternatifs

site (voir le site)

Philippe Argouarch


mailbox
imprimer
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.