Philippe Abjean propose un tourisme spirituel (vidéo)

-- Religion --

Reportage
Par Philippe Argouarch

Publié le 28/08/16 12:28 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lors de l'Université d'été de l'Institut de Locarn, Philippe Abjean, le fondateur de la Vallée des Saints, toujours aussi bouillonnant d'idées, a proposé de nouvelles pistes pour le développement d'un «tourisme spirituel».

Ce n'est pas un hasard si on a fait des statues de 6 mètres de haut, c'est pour qu'elles puissent voir loin

Philippe Abjean pense que des douzaines de chapelles bretonnes pourraient devenir des lieux d'hébergement de pèlerins ou pourraient acquérir d'autres fonctions dans le cadre du Tro Breizh. Le Tro Breizh serait étendu à toute l'année et les communes situées sur des passages seraient associées.

Un autre projet sera ancré à Langonnet dans le Centre-Bretagne. Ce centre serait dédié à l'épopée des missionnaires bretons. Il y en aurait eu 12.000 dans le monde entier, du Canada à l'Afrique et la Polynésie. Le mémorial serait un village du monde qui reproduirait l'architecture vernaculaire de tous les pays.

Des statues qui parlent

Pour la Vallée des Saints, des systèmes audio vont être installés très bientôt pour que les personnages puissent raconter leur histoire. « Il faut refuser le fatalisme » et « il faut innover », a déclaré le fondateur de la Vallée des Saints et l'instigateur de la résurrection du Tro Breizh.

Des statues qui voient loin, des statues qui parlent... Monsieur Abjean on attend que vous donniez à nos saints le pouvoir de botter les fesses de nos élus !

(voir notre article) pour Philippe Abjean.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1099 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

Jacques
Dimanche 28 août 2016

L'idée en soit est intéressante.

La Bretagne de tradition Chrétienne Démocrate a viré au Socialisme vers la période des années 70, au point de s'insérer dans l'immense majorité des associations bretonnes.

S'il est vrai que ces associations maintiennent une certaine survivance culturelle, mais par le fait socialiste elle bloquent également tout développement démocratique breton.

Que ne voit t'on d'élus socialistes, l'âge avançant, revenir fréquenter les églises!

Souvent les mêmes qui brittophones de naissance n'ont rien fait pour la langue tout en prenant un plaisir réel et personnel à s'y exprimer quand l'opportunité se présentait.

La Bretagne est devenue un territoire de Chrétiens Démocrates défroqués, qui mal à l'aise avec leur culture et admiratif de la "grandeur" de la France/République ont adoptés le Socialisme, c'est à dire les forces de progrès pour parler la nov-langue. Et pour ces socialistes nouveaux, la Bretagne devait quitter l'archaïsme endémique pour parvenir à ce fameux progrès...

La Bretagne continentale est née de 2 événements : La chute de l'empire romain dont les Bretons étaient les dernières forces organisées administrativement et militairement en Europe du nord et l’avènement du Christianisme qui a fusionné avec l'ancienne religion au point que cette dernière a survécus au-travers de certaines pratiques et croyances jusqu'à la fin du 20ème siècle.

Faire renouer les Bretons avec la religion c'est à l'évidence faire renouer les Bretons avec la Bretagne.

Bien entendu, cela ne va pas plaire à beaucoup de monde : déjà aux Républicains et mais également à l'église romaine qui s'est compromise en abandonnant la nation bretonne pour maintenir un semblant de présence religieuse au sein de la République (n'oublions pas que pour Rome, le Grand-Ouest et la disparition de la Bretagne est déjà une réalité!)

Il y a 3 ou 4 ans, je discutais avec un prêtre qui se lamentait face aux églises vides.... De manière directe, je lui ai dis que la Bretagne était très officiellement le pays d'Europe comportant le plus de monuments chrétiens au km² et que si eux les prêtres s'occupaient un peu plus du peuple que de suivre les directives de Rome et faisait l'effort de se souvenir de ce qu'est la Bretagne et de son lien avec l'histoire du Christianisme, en gros s'ils faisaient leur métier, les choses seraient peut-être différentes.

En attendant que nos prêtres et nos anciens Chrétiens Démocrates défroqués chassent la honte d'eux-même qui les habitent, ont ne peut que saluer cette initiative laïque formidable qui rappellent aux Bretons ce qu'ils sont!

ANTI-SPAM : Combien font 6 multiplié par 6 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.