Pétition pour un vrai musée d'histoire et d'archéologie de Bretagne à 5 départements

-- Histoire de Bretagne --

Petition de MAB, Musée Archipel Breton
Porte-parole: Jean-Loup Le Cuff

Publié le 8/03/06 0:56 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Comme tous les peuples, nous avons le droit essentiel et élémentaire d’accéder à notre histoire et à notre culture, avec l’aide de nos impôts. En réalité, elle nous sont volées… Pas d’histoire ni de culture de Bretagne et des peuples Celtes à l’école… Nous sommes sans doute tous des Gréco-Romains !?

Les médias abordent rarement ce sujet, et s’ils le font, c’est malheureusement de façon parcimonieuse, tronquée, erronée, voir parfois purement révisionniste… Le breton curieux de son histoire doit s’enquérir des meilleurs livres à ses frais… Ensuite, s’il veut voir la majorité des pièces originales, archéologiques ou historiques majeures de son Histoire Bretonne, découvertes au fil des décennies dans le sol armoricain de nos cinq départements, le parcours du combattant commence ! Tant de pièces originales (torques, vases, statuettes, armes, bijoux, coffres, monnaies, etc…) ne sont pas visibles en Bretagne, même sous la forme d’une copie ou à travers un inventaire photographique exhaustif accessible à tous… Sans doute ne faut-il pas réveiller l’émotionnel breton !?

Ensuite, à quoi bon prendre un train pour aller visiter hors de Bretagne « nos pièces archéologiques », dans tel ou tel musée d’Ille de France… Car bien souvent, là encore, des pièces majeures ne sont pas visibles, ici retenues pour inventaires, ou là consignées dans des coffres, soustraites aux regards pour des raisons inconnues… Par contre, il est de bon ton que les contribuables provinciaux, dont les bretons, payent l’ensemble des espaces culturels de la région parisienne, à des prix pharaoniques de construction, d’entretien ou de restauration, ou simplement de fonctionnement ! Et nous ? Pourquoi n’avons nous pas accès à notre histoire ? Cet état de fait a assez duré, et dans un esprit purement démocratique, nous aimerions qu’ensemble, les historiens et les archéologues, l’Etat, la Région Bretagne et bien sûr la Loire-Atlantique, ainsi que toute collectivité locale intéressée, réfléchissent au rapatriement de toutes les pièces archéologiques bretonnes en Bretagne, dans un projet cohérent et décentralisé d’exposition de notre patrimoine, à la population des cinq départements et à l’ensemble des visiteurs extérieurs.

Cet article a fait l'objet de 1874 lectures.
mailbox imprimer
en 2000 et 2001, notre collectif de défense mémoire et dignité s’est opposé avec succès au projet profanateur de site départemental d’enfouissement d’ordures ménagères sur la partie nord/ nord-est du champ de l’importante bataille européenne et franco-bretonne de 1488, qui entraîna la perte d’indépendance de la bretagne. (là reposent environ 8 000 hommes de dix nationalités différentes, anglais, germains, français, espagnols, italiens, flamands, suisses, basques, gascons et de nombreux bretons…). cette affaire a mis en lumière méconnaissance et irrespect pour l'’histoire bretonne, qui n’est toujours pas enseignée dans les écoles des cinq départements de bretagne. aujourd'hui, en pleine construction européenne, et avant que ne repoussent les ronces de l'’oubli sur notre histoi

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 9 multiplié par 8 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.