Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Parti Breton : la fin des illusions .......
Les ambitions bretonnes de la nouvelle majorité régionale: la fin des illusions ............ En matière d'ambition pour la Bretagne, trois mois auront suffi à la majorité du Conseil régional de Bretagne pour décevoir les espoirs suscités légitimement par la présence en son sein
Gérard Olliéric pour Parti Breton le 8/07/04 14:07

Les ambitions bretonnes de la nouvelle majorité régionale: la fin des illusions ............

En matière d'ambition pour la Bretagne, trois mois auront suffi à la majorité du Conseil régional de Bretagne pour décevoir les espoirs suscités légitimement par la présence en son sein de quelques personnalités et la volonté affichée de "faire avancer la Bretagne".....

Lundi dernier à Nantes, en compagnie de ses homologues des Pays de la Loire et du Poitou-Charentes, le président de la région Bretagne, M. Le Drian, a

entonné l'hymne au Grand Ouest, écrit précédemment par MM Ayrault et Fillon. Avec leurs précédentes majorités, MM. De Rohan, Fillon et Raffarin n'avaient pas exprimé autant de projets communs, assimilateurs et nuisibles pour la Bretagne. Désormais, avec MM. Le Drian, Auxiette et Mme Royal, c'est chose faite, les trois régions " font route ensemble avec l'Atlantique comme patrie commune ". De plus , le maire de Nantes et président du groupe socialiste à

l'Assemblée nationale française, M. Ayrault, était là en chef d'orchestre, se réservant le refrain: " il n'y aura pas de redécoupage, il faut fédérer nos régions ".

L'hymne au Grand Ouest s'est enrichi de quelques surprenants couplets : au delà du TGV (au tracé laborieux), des autoroutes de la mer (sans

financement),de la sécurité maritime (dont l'Europe a installé l'Agence à Lisbonne l'an dernier), de Ouest Atlantique (remis sur les rails après un constat d'échec), la culture et l'Europe font désormais partie " des politiques communes " qui doivent permettre de " fédérer nos complémentarités "; M. Le Drian a donné son accord pour des financements culturels en commun car " la culture bretonne est toujours ouverte "et quant à l'Europe, une représentation bruxelloise pour les trois régions est décidée.....

Le Parti Breton s'interroge sur ce que sera cette "culture commune" qui , sans aucun doute , marginalisera encore plus la culture bretonne. Quant à Bruxelles, la Bretagne ne pourra défendre ses intérêts propres si elle les noie dans un maelström Grand Ouest sans saveur ni odeur. Toutes les régions ambitieuses en Europe, en particulier les nations sans état, y ont leur propre délégation bien identifiée .

La conférence de Nantes a ainsi discrètement montré que les intérêts de la Bretagne passaient désormais après ceux du Parti socialiste, tout comme ils passaient auparavant après ceux de l'UMP. En mars dernier, le Parti Breton avait sincèrement salué les espoirs nés avec la nouvelle majorité. Les masques seront tombés en trois mois.... C'est finalement une bonne chose pour ceux qui veulent un projet pour la Bretagne, et non un projet pour un parti.

Pour le Parti Breton,

le secrétaire général

Jakez Arnol-Stéphan

le secrétaire de la fédération de la Loire-Atlantique,

Yves Koziel

mobile : 06 07 32 34 48.

Le Parti Breton a pour but de rassembler, d'unir et d'organiser tous les bretons et amis de la Bretagne décidés à réveiller la conscience nationale du Peuple Breton afin que celui-ci se dote enfin des structures politiques, économiques, sociales et culturelles lui permettant d'assurer en tant qu'entité internationalement reconnue, son avenir et son épanouissement dans le cadre d'une Europe des Peuples et de la Solidarité
Voir tous les articles de Parti Breton
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 0 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons