Nouvelle facétie de la poste ou ignorance ?
Agenda de E. Korneg

Publié le 28/05/13 20:51 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
Date de l'évènement : le 28/05/2013 à 20:30

Voici une nouvelle illustration du hiatus qui existe entre les bretonnants et la poste.Vous trouverez en pièce jointe, une enveloppe contenant une invitation pour le tournoi international de foot de Dirinon. Jusqu'ici tout va bien.

L'adresse est libellée en breton et rédigée à l'ordinateur. Aucune raison pour le facteur de se tromper. Et pourtant, parmi les 4 cases que peut cocher le postier en cas de difficulté à acheminer un courrier, il en existe une intitulée "destinataire inconnu à l'adresse"(traduction faite en anglais en-dessous).C'est bien cette case que le facteur a coché. En effet, cette invitation qui m'était adressée, ne m'est jamais parvenue.

Hors, les landernéens le savent bien, les rues de leur ville sont toutes bilingues. Ma rue, la rue des marins est ainsi traduite par ru ar vartoloded.Le maire précédent, Jean Pierre Thomin avait souhaité ce bilinguisme généralisé dans sa ville.

Malgré ses efforts, il semble qu'une lettre rédigée en breton ne parvienne pas à son destinataire. Pour comprendre, nous avons 2 hypothèses. La première, le postier, peut être d'ailleurs un stagiaire, n'a pas trouvé ma rue. Il ne connaît pas le breton, il n'a pas le temps d'enquêter pour trouver la bonne adresse. La seconde serait plus préoccupante. Hypothèse d'un facteur jacobin et hostile à la langue bretonne qui aurait refusé sciemment de délivrer la lettre.

Mon optimisme naturel me conduit à croire à la première hypothèse. Néanmoins comment se fait-il qu'une ville dont les noms de lieux sont systématiquement bilingues soient encore ignorés de la poste ? A quoi bon donner des rues dans 2 langues si le citoyen ne peut pas les utiliser indifféremment à l'oral comme à l'écrit ? Peut on exiger de la poste qu'elle possède une nomenclature bilingue pour distribuer son courrier ? Je laisse aux lecteurs mieux informés que moi répondre à ces question.

Eflamm Korneg

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Missions de collectages linguistiques en langue bretonne, actuellement enseignant en histoire géographie en langue bretonne et membre actif de l'association des parents d'élèves de Diwan Landerneau.
Vos 2 commentaires
Job LE GAC
2013-05-29 22:57:19
ça mérite réclamation au niveau de la Poste; plutôt à la direction régionale . . pour que ça redescende comme il se doit "officiellement" !!
(0) 
Jean-Pierre Thomin
2013-06-08 14:08:20
Merci à Efflamm de signaler ce qui est manifestement un abus. Les rues de Landerneau portent un nom bilingue, suite à un vote du Conseil municipal. La double version est donc officielle, car aucun recours n\'a été intenté contre cette décision devant le Tribunal Administratif. Les plaques de rues sont bilingues et leur liste a été communiquée à la Poste. La mention \"destinataire inconnu à l\'adresse\" portée sur le courrier renvoyé est donc inexacte et porte préjudice au destinataire, qui est en droit (et je le lui conseille vivement) de protester auprès de la direction de la Poste, qui a outrepassé ses prérogatives. Il ne lui appartient pas en effet de porter des jugements de valeur sur la dénomination des rue décidée par une assemblée élue. Ce cas démontre une fois de plus l\'urgence d\'un statut pour notre langue, mais aussi la nécessité d\'une action au quotidien pour faire respecter nos droits.
Jean-Pierre Thomin
Maire honoraire de Landerneau.
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.