Mona Ozouf : Il y a une Bretagne nouvelle à inventer

-- People --

Interview
Par Philippe Argouarch

Publié le 22/06/09 20:32 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Dans une interview publique lors du salon du livre de Vannes, l'historienne et chercheuse au CNRS, lauréate 2009 du Prix Breizh pour son ouvrage «Composition française», est revenue dimanche sur son enfance solitaire plantée dans trois mondes antagonistes : l'école laïque, l'église romaine et sa famille bretonnante.

De la philosophie à l'Histoire

Les accusations et les analyses de Mona Ozouf mêlées à ses souvenirs d'enfance et à son vécu sont d'autant plus meutrières qu'elle-même fut membre de la garde rapprochée de la République et spécialiste de la révolution avant d' affirmer : «Le jacobinisme a fait beaucoup de mal».

De l'école normale à la critique de la normalité

Son parcours va du Parti Communiste à une revendication identitaire bretonne dans laquelle l'identité n'est pas une essence mais est multiple comme le relationnel. «Il y a une Bretagne nouvelle à inventer» nous confie la fille de Yann Sohier. Voir la vidéo sur ABP-TV.

Philippe Argouarch

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 2137 lectures.
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.

Vos commentaires :

JY Le Touze
Mardi 31 août 2010

Bon, c'est toujours sympa de voir un membre de l'élite intellectuelle française faire son mea culpa et se retrouver bretonne sur le tard , une fois que sa carrière ne risque plus rien .... Pour tout dire , c'est quand même un peu gonflant .... Pour avoir soudainement écrit un livre où sa conscience bretonnne se réveille un tout petit peu , Mme Ouzouf va se retrouver au Conseil Culturel de Bretagne et tant qu'on y est , aura le Collier de l'Hermine à la rentrée prochaine ....

Je respecte tout à fait la grande intellectuelle que fut et est Mona Ozouf ( malgré quelques égarements notamment politiques) mais qu'a-t-elle fait pour la Bretagne jusqu'à présent ? quasiment rien ! Et hop voilà nos notables tous ébahis de voir une intellectuelle de Paris se retrouvant bretonne à la retraite de lui donner les quelques honneurs disponibles ..... Pour ma part, je trouve ça complètement ridicule , le "syndrome de Bécassine" frappe encore .....

Erig Le Brun de La Bouëxière
Mardi 31 août 2010

A inventer? Une "nouvelle Bretagne à inventer"? Allons donc, pourquoi pas? C'est plus que largement fait, grâce aux amis (anciens, nouveaux?) de Madame Ozouf. Une Bretagne francophone, égalitaire et monolingue, couverte de mosquées, soumise à la pression foncière et au départ de ses enfants, poussés dehors par l'impossibilité de concurrencer les nouveaux arrivants, retraités fortunés qui se sont goinfrés sur le régime de répartition, petits blancs fuyant la région parisienne, immigés extra communautaires déplacés chez nous pour favoriser la "mixité sociale" si chère à Madame Ozouf à une époque. C'est sûr, la Nouvelle Bretagne est en marche, dommage qu'on n'y trouve quaisment plus de bretons. Venir faire quelques royalties sur le dos du pays de son père, pour assurer sa retraite, voilà enfin le comble de l'élégance, pour cette "grande intellectuelle"...

ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.

--Publicité--
yoran embanner