Le bureau de l'Alliance Fédéraliste Bretonne – Emglev Kevredel Breizh s'est réuni à Pontivy le 21 avril 2018.

44894_1.jpglogo

Il a décidé, dans le cadre des modifications de la Constitution prévues par le gouvernement Macron, de lui adresser ses propositions et ses demandes pour donner plus de pouvoirs à la représentation Bretonne sur l'intégralité de l'espace breton.

Il demande que ses propositions soient retenues au titre des articles 72 et 73 de la Constitution française.

Le bureau

Voir aussi :

mailbox imprimer
logo
Construire une Bretagne harmonieuse, réunifiée. Favoriser la prise de conscience identitaire et politique de la population.

Vos commentaires :

Paul Chérel
Mardi 1 mai 2018

Très bien ! C'est comme ça qu'il faudrait faire et surtout de la part de ce soi-disant CONSEIL régional pour en consolider le poids. Quant au "plus de pouvoirs" il faut être précis sur liberté d'actions dans tous domaines, surtout infrastructurels. Autonomie financière, à savoir, rétrocession à l'Etat d'une toute petite portion des recettes perçues dans la région pour lui permettre d'exercer ses fonctions DITES régalières.Le reste entièrement à la disposition de LA région. Paul Chérel

Paul Chérel
Mardi 1 mai 2018

Merci pour la publication. Je constate une petite ef erreur que j'ai faite dans l'original : « régalières au lieu de régaliennes »; Mais avec réflexion, régalières s'applique tout aussi bien. La France et ses Régions sont un vrai REGAL pour l'Etat. Paul Chérel

Léon-Paul Creton
Mardi 1 mai 2018

Mon cher Paul Chérel, personnellement j'avais compris... M'adressant à des gens pourvus du logiciel minimum et somme toute suffisant, la correction ne m'aurait pas semblé obligatoire! Compliment que je leur fais et respect que je leur témoigne, font que je ne rectifie jamais mes "conneries"... Qui souvent me soutirent un sourire!

Salut Ronchon, ne faites pas preuve de faiblesse !!! (;0))

Lucien Le Mahre
Mercredi 2 mai 2018

Bonne initiative sur laquelle on aimerait avoir plus de précisions : quel degré de pouvoir demandez vous pour la Bretagne ?

Ce type d'action bien ciblé pourrait prendre encore plus de force dans le cas souhaitable d'une "entente cordiale" des formations bretonnistes désireuses de s'organiser entre elles.

AFB-EKB
Vendredi 4 mai 2018

Réponse à Lucien Le Mahre:

C'est en effet à tous ceux qui souhaitent donner plus de pouvoir à la Bretagne de nous faire parvenir leurs propositions. L'AFB-EKB n'exclut personne et toutes les contributions seront les bienvenues pour établir une synthèse sérieuse et réaliste qui ne se bornera pas au seul thème linguistique et territorial.

Le Bureau

Loïc. L
Vendredi 4 mai 2018

Un argument qui passe très bien auprès de "novices" de ce type de discussions (qu'ils appréhendent a priori) est le suivant: l'économie de la Bretagne et celle de midi-pyrenee par exemple, ne sont pas les mêmes. L'aéronautique pour l'une l'agroalimentaire pour l'autre. Les décisions de taxes ou d'investissements sont prises à Paris, qui n'est ni aéro ni agro. Si la Bretagne avait les moyens financiers pour se tourner plus vers la mer (...) Elle en serait plus riche. Donc la France aussi."

Je sais que les lecteurs d'ABP le savent, c'est juste pour préciser qu'il y a en fait peu de réfractaires à ces idées selon ce que je peux voir lorsque je parle ainsi (mais certains réfractaires sont assez virulents sans connaître les tenants et les aboutissants).

L'espoir n'est plus une vue intérieure.

À propos, dans " Atlas géographique la France 2018" actuellement en kiosque est écrit en p.15:

" ... La faculté des peuples à disposer d'eux-même sous-tendant la vague de décolonisation a réactualisé la possibilité d'une reconnaissance identitaire pour les habitants de nombreuses régions françaises"

Le sujet étant clôturé par:

" Il est alors envisageable que l'etat-nation tel que nous le connaissons se fissure doucement dans les années à venir."

L'idée est bel et bien dans l'ère du temps, à la France de s'adapter comme elle sait - parfois - le faire.

Paul Chérel
Samedi 5 mai 2018

@AFB-EKB. La répons est simple. Il faudrait que la Bretagne (son CR rabougri en premier),mais aussi tous les autres CR de France et de Navarre, soient les uniques percepteurs et bénéficiaires de TOUTES les ressources fiscales de leur territoire. Ala charge de ces collecteurs de reverser à l'Etat un tout petit préciput de l'trdre de 7à 9 % à l'Etat pour SES fonctions régaliennes, fonctions définies d'un commun accord par l'ensemble des territoires concernés. Chaque territoire reste dons maître de son développement économique et structurel Cela existe en Allemagne et commence à exister en Espagne. L'ETAT-nation c'est du passé. Paul Chérel

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 6 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.