Match Concarneau-Lyon reporté. Le bagad interdit
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 4/01/09 11:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le match des 32es de finale de la Coupe de France entre Concarneau (CFA2) et l'Olympique Lyonnais a de nouveau été reporté dimanche à cause de l'impraticabilité du terrain du Stade du Roudourou à Guingamp. A noter aussi que le bagad Konkerne de Concarneau a été interdit de se produire lors de la rencontre par une décision de la Fédération Française de Football.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2436 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
PRIGENT Michel
2010-08-31 23:27:40
Supporters « normalisés ». Je me suis surpris cette nuit à rêver d'un nouveau règlement que dans la « peau » du Président de la FFF je livrais à la presse. « Nous, Fédération Française de Football, nous nous assignons pour mission de respecter scrupuleusement les "valeurs de la République" et en particulier celle de l'Uniformité (pardon de l'Egalité) en organisant des rencontres sportives "incolores, inodores et sans saveurs", afin de garantir une stricte égalité des chances entre les équipes. Constatant sur les terrains, la persistance de « symboles et signes identitaires communautaristes » brandis sous le fallacieux prétexte de traditions culturelles ou folkloriques, nous avons décidé, suite à la prétention inadmissible de l'équipe de Concarneau de « fanatiser » son équipe et ses supporters au « son agressif » d'un bagad, de réformer notre réglementation afin d'établir une disposition commune sur tous les terrains nationaux, à savoir : -« En tous lieux et en toutes circonstances, seuls les symboles relevant de la « culture traditionnelle française » devront être visibles : drapeau tricolore, La Marseillaise, le bonnet phrygien, et accessoirement le Coq, la baguette de pain, le fromage et le béret dit « basque », tout cela pouvant être animé par des majorettes ou spécialistes du Twirling vêtues (légèrement selon la saison) aux trois couleurs officielles. » -« A l'identique des signes religieux, toute manifestation ostentatoire d'appartenance à une « minorité nationale » telle Basque, Bretonne, Corse...sous forme de drapeaux, Triskell, Hermine...de chants « communautaristes » tel le Bro Goz Ho Ma Zadou voire « a capella » pour les Corses accompagnés ou pas d' « instruments aborigènes » tels bombarde, biniou, cornemuse, flûtes....sera sévèrement sanctionnée : amendes, suspension de terrains, interdiction de compétition... » -« Des vigiles veilleront aux entrées à ce que « les tenues vestimentaires correctes soient respectées », ainsi il ne saurait être question de se présenter en chapeau breton, gilet, bragou bras ou boutou coat, ou coiffe et costume « folklorique » pour les dames. Une dérogation sera tolérée pour les étrangers (écossais en kilt par exemple) sur présentation de leur passeport ou leur pièce d'identité ». Les dispositions actuelles qui seront maintenues sont rappelées ci-dessous pour mémoire : -« Tout étranger peut diriger ou être propriétaire de club de foot ball cotable en bourse. » -« Les sponsors nationaux ou étrangers, à l'exception -pour l'instant- des marques d'alcool et de tabac sont, bien entendu, les bienvenus, qu'ils soient vendeurs de biens manufacturés, de produits alimentaires ou éventuellement d'armements tels Dassault, Safran, Thalès, Sagem.... ». « Les produits de terroirs tels Riettes du Mans, Saucisse de Strasbourg, Saucisson de Lyon, Nougat de Montélimar, Pâté Hénaff....sont acceptés sous réserve d'absence de connotation trop identitaire tels les « Produits en Bretagne » ou « Prince de Bretagne» « Règle importante : pour pallier tout chauvinisme local voire ethnique, il conviendra d'éviter des compositions d'équipe trop « endogène ». Ainsi, une équipe bretonne pourra n'être composée que de Corses, ou réciproquement, voire de 100% d'étrangers. »
Je ne sais plus qui, disait : « Et l'ennui naquit de l'uniformité ».
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.