Marine Le Pen veut supprimer les régions administratives
Appel de Philippe Argouarch

Publié le 11/12/11 22:05 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Marine Le Pen s'est prononcée pour la suppression des intercommunalités et des vingt-sept régions françaises. Dernièrement elle a qualifié les régions de "baronnies" et les présidents de régions de "seigneurs des régions". Sans doute fait-elle allusion aux luttes du machiavélique Louis XI pour asseoir par la force la monarchie absolue au détriment des provinces, le tout aboutissant à la révolution.

Plus jacobin tu meurs !

Rappelons ce qu'a dit Marine Le Pen dans son discours du 2 février 2011 : "La région administrative non plus n'a pas démontré son utilité. Trop grande pour être l'échelon de proximité, elle est trop petite pour jouer un vrai rôle stratégique. Créée dans les années 1980, a-t-elle vraiment apporté un plus à notre pays ? Je n'en suis pas certaine. Le département et l'État, un État fort qui doit reprendre des compétences notamment en matière de transports, sont à mon avis largement suffisants ". (voir le site)

Contre la subsidiarité démocratique

Si certaines des revendications du Front National sont légitimes comme la proportionnelle, l'anonymat des endossements pour les candidats à la présidentielle ou même le droit de pétition pour des référendums d'initiative populaire, ses positions contre toute forme de fédéralisme ou de dévolution sont anti-démocratiques et une insulte aux Bretons et à nos revendications légitimes. Veut-elle vraiment s'inscrire dans la tradition de Robespierre et de Louis XI ?

Alors que les experts comme Jacques Attali ont prôné la suppression des départements et que la réforme territoriale prévoit une fusion des conseillers généraux et régionaux, Marine Le Pen, devenue plus jacobine et “laïcarde” que le pire des jacobins, veut juste garder les communes et les départements. "La décentralisation crée des inégalités entre les Français et les territoires, elle se fait au détriment de l'État, appelé à s'effacer devant la reconstitution de baronnies locales" a-t-elle expliqué dans son programme. (voir le site) Le moins que l'on puisse dire est que l’inégalité flagrante entre Paris et le reste du territoire ne semble pas la déranger.

Les extrêmes se rejoignent

Paradoxalement, Marine Le Pen rejoint l'extrême gauche, les partisans du centralisme démocratique, de Mélenchon, et des Lambertistes, dont un de ses représentants bretons, Pierrick Le Guennec, déclarait à Vannes en 2005 : " Je suis pour les régions, mais je n'en veux qu'une " ! Marine Le Pen aussi.

Les Bretons seront prévenus. Avec Marine Le Pen, qui n'a de breton que le nom, il y aura une recentralisation et le retour de préfets à la schlague pour reprendre un mot qu'elle vient d'utiliser à propos des Allemands.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 3760 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 19 commentaires
Louis Le Bras
2011-12-11 22:32:39
Je crois que le FN faisait de bons scores en Alsace ou PACA dans le passé...avec ce genre de discours, elle va perdre pas mal de voix à mon avis.
Parce que c'est pas les fonctionnaires d'Etat, dont le gros des troupes est composé d'enseignants, qui va voter pour elle.
(0) 
laurent Cendras
2011-12-11 22:56:26
Les experts comme Jacques Attali qui se sont trompés sur tout depuis 40 ans ? Belle référence.
(0) 
laurent Cendras
2011-12-11 23:02:04
Elle n\' a de bretonne que le nom ?
C\'est déjà pas mal et puis je crois que ses grands parents, ses parents sont bretons aussi. Je crois que le nom de son grand-père figure sur le monument aux morts de la Trinité. Je crois que Marine possède une maison en Bretagne et qu\'elle y passe très souvent des vacances. Et Malgré tout cela ce n\'est pas encore suffisant pour être considéré comme breton ? Je vois que l\'extrémisme n\'est pas là où on le croit.
Moi je suis languedocien mais je ne vis plus à Nimes depuis de nombreuses années. Va t\'on m\'excommunier ?
(0) 
thierry Le Béhérec
2011-12-12 08:38:32
"qu'on souhaite détruire l'identité bretonne, on ne peut pas se considérer breton. SUR, CE N'EST PAS LE CAS DES IMMIGRATIONNISTES^^
Son père est breton, oui, mais je rejoins l'avis de Philippe Argouarch, elle n'a de breton que le nom."
ALORS IL N'Y A PAS QU'ELLE LOL
NI PARTIS FRANCAIS, NI IMMIGRATIONNISTES
(0) 
Hubert Chemereau
2011-12-12 10:10:55
Triste de voir cette idée portée par les néofascistes tricolores car vu de Loire-Atlantique la suppression des régions administratives qui sont des baronnies avec de petits roitelets comme le proconsul des PDL serait une très bonne nouvelle car plus de PDL et plus cette infamie de la récupération du nom de Bretagne par la région de Rennes. Il serait alors plus facile de demander un statut pour la Bretagne car il n'y aurait plus le brouillage de ce régionalisme administratif. Regardez les cartes de géographie de l'Hexagone de l'époque de la 3e république où on pouvait voir la Bretagne entière - les jeunes du 44 ne subissaient pas alors cette propagande anti bretonne comme en 2011. Quel paradoxe de trouver des avantages à la 3e république ...
(0) 
SPERED DIEUB
2011-12-12 11:13:43
A ce niveau le front national est sur la même longueur d'onde que les nazis en effet une de leurs premières mesures avaient été la mise au pas des landers et le renforcement du pouvoir central et d'autre part l'application du concept une langue une race une nation tout le contraire de l'idéal fédéraliste et ce n'est pas pour rien que les premiers résistants tesl De Rougemont Spinelli Henri Fresnay plus tard la rose blanche en Allemagne furent des fédéralistes Et Philippe quand tu parles des référendums d'initiative populaire cela va bien dans le sens du cynisme des pouvoirs totalitaires qui utilisent les bas instincts du peuple à des buts politique inavouable .Paradoxalement le racisme exacerbé de cette sinistre période qu'à subit l'Europe a contribué à amplifier l'immigration pour la bonne raison que toute contestation à ce sujet est assimilé à du racisme alors que ce n'est pas forcément le cas mais cela sert d'épouvantail de la part de mouvements dit anti-racistes
(0) 
Ar Vran
2011-12-12 11:31:07
à tous
Parce que vous croyiez encore que le FN était peut être pour la Bretagne. Eh bien désolé de vous décevoir. Marine Le Pen a le mérite d'être franche.
Qu'il y ait des Français qui vont voter pour elle, à la limite je m'en moque (en espérant bien sûr qu'elle n'atteigne jamais le second tour des élections présidentielles), ce qui me désole surtout: c'est qu'il va y avoir des Bretons qui iront voter pour elle. Et là je me dis : Mezh e welet evit Breizh hag ar Bretoned !!!
(0) 
jojo
2011-12-12 12:27:08
Et on apprend ce matin que Dominique de Villepin veut réduire le nombre de régions à 8 !
Mais qu'est-ce qu'elles leur ont fait aux gens de droite, les régions ?
Ne serait-ce pas par hasard parce que 21 régions sur 22 sont dirigées par la gauche ?
(0) 
SPERED DIEUB
2011-12-12 15:05:13
Philippe vous croyez que c'est par souci de l'équitable représentation démocratique que le FN revendique la proportionnelle ??? J'ai de sérieux doutes car ce genre de tendance politique s'emparant du pouvoir aurait vite fait de nous mettre sur la voie du totalitarisme .là est le dilemme de la démocratie car si elle se respecte, elle autorise l'expression de toutes les tendances même celle qui la remettent en cause N'ayons pas la mémoire courte car les premières mesures prises par Pinochet au Chili pourraient servir modèle à des personnes comme Marine je veux dire des camps d'internements appropriés pour des irréductibles bretons et autres démocrates
(0) 
Philippe A.
2011-12-12 15:40:54
@SPERED DIEUB. Que ça soit avec les islamistes en Afrique du Nord ou avec les partis populistes en Europe, nous devons faire le pari que plus de démocratie est la solution. La proportionnelle est plus de représentativité donc plus de démocratie. Nous n'avons pas le choix. Les alternatives sont bien pires. Il y a un sens à l'histoire. Il est basé sur des statistiques rigoureuses. Par exemple le nombre d'états indépendants siégeant à l'ONU augmente régulièrement et aussi rapidement que le nombre des états passant à un système démocratique. Faire confiance à la démocratie n'est pas de la naiveté, mais le résultat d'une analyse géopolitique rigoureuse.
(0) 
SPERED DIEUB
2011-12-12 18:14:15
Philippe je suis bien d'accord que la proportionnelle est plus de représentativité mais elle a aussi des effets pervers. Bien entendu si elle revendiquée par des partis n'ayant aucune arrière pensée totalitaire je ne puis qu'approuver mais dans le cas présent j'ai de sérieux doutes ...
(0) 
Yann-Ber TILLENON
2011-12-13 00:17:39
Marine Le Pen n’a pas tort de son point de vue français nationaliste donc jacobin, anti-fédéraliste. Mais là est aussi sa contradiction fondamentale voire farfelue.
C’est incontestablement ce jacobinisme antérieur qui est, évidemment, la cause d’un effet actuel : Le déracinement, et la décadence française qu’elle est censée combattre !!!...
« Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu’il a été créé. » (Albert Einstein)
Elle est d’autant plus en contradiction qu’elle est admirative de pays comme la Suisse et la RFA qui sont ceux qui marchent le mieux en Europe et qui sont, justement, adeptes du fédéralisme !!!...
En effet, pour avoir, ne serait-ce qu’une économie saine, il faut avoir de la « concurrence ». Pour avoir de la « concurrence », il faut encourager les « différences », les enracinements, les autonomies ! Même le nationaliste monarchiste Charles De Gaulle l’avait compris, lui qui avait combattu le socialo-fascisme centraliste.
Au lieu de devenir un exemple pour l’Europe, comme la RFA, la France s’est suicidé en s’uniformisant par le jacobinisme, en refusant le fédéralisme !
Encore Einstein : "La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s'attendre à un résultat différent. " !...
(0) 
Paul Chérel
2011-12-13 10:39:25
@philippe et Spered Dieub. Il faut évidemment accepter les risques que comporte la démocratie et avec elle, une proportionnalité des opinions exprimées par le vote. Le hic en France et donc en Bretagne aussi, est que le peuple est hélas peu éduqué politiquement. Les personnalités politiques et les moyens dits d'information mis à sa disposition sont d'une nullité alarmante. Le peuple vote alors pour les tendances du moment, les belles paroles, les promesses alléchantes sans chercher à savoir ce qu'elles cachent, ni même trouver réponse à d'éventuelles questions. En plus on est de gauche pour ne pas être de droite ou l'inverse. On peut faire un procès à priori des idées Le Pen, mais cela risque d'exacerber un relatif succès ou insuccès. On peut aussi croire que Sarkozy ou Hollande sont de véritables lumières intellectuellement, moralement et politiquement. Le peuple, comme toujours, va voter pour ces trois-là car il croit qu'en dehors d'eux il n'y a point de salut. En outre, voter pour les autres apparaît comme une perte de temps. En fait, c'est le suffrage universel au plus haut niveau qui est une absurdité. L'élection par le peuple à un niveau central, pour autant que cela soit nécessaire ??? est aussi une erreur. La proportionnelle est nécessaire mais ne peut s'exprimer vraiment qu'à un niveau local plus ou moins étendu selon l'importance de la consultation. Les locaux sont assez grands pour élire leurs chefs et porter la responsabilité de leur choix. Paul Chérel
(0) 
Visan Kouniff
2011-12-13 10:40:55
Si le FN gagne en 2012, c'est une déclaration de guerre que les français feront à la Bretagne. Ils devront donc en tirer les conséquences, c'est à dire la partition immédiate de la Bretagne et son indépendance au lendemain de l'éléction. Nous pouvons nous débrouiller sans la France, et bien mieux.
(0) 
Lors H
2011-12-13 13:24:57
Houaa ha ha! , comme s'il fallait attendre l’élection de le pen pour ça, la guerre ca fait longtemps qu'on la subit.
Au moins avec le fn on sait a quoi s'attendre ils disent ce qu'ils pensent, les autres francais sont plus fourbe et vous font tourner la tete avec des miettes et ensuite ils ramassent la galette electorale.
Moi je n'attend rien absolument rien de nos bourreaux ce que nous obtiendrons c'est ce que nous creerons par nous et pour nous.
(0) 
Yann Saïg Karadeg
2011-12-15 20:32:45
Abandonnons la Région...
Hissons la Nation Bretonne au niveau qu"elle mérite.
Préférons la marine marchande à la marine nationale!
(0) 
Aoustin ar Broch
2011-12-16 00:56:12
C'est marrant de voir Le Pen fustiger les régions tenues par des barons alors qu'elle même est la baronne de droit héréditaire du FN.
Il est curieux que certains puissent croire que Marine Le Pen est bretonne. Elle a des origines bretonnes, certes, mais elle n'a jamais revendiqué un quelconque attachement à la Bretagne. Pour elle, une grande partie de l'identité bretonne doit disparaître comme son histoire, sa langue celtique, etc. Être breton ça se choisi et c'est une ambition. L'ambition de Le Pen est la disparition de toutes cultures et identités autres que la culture française du début du XXe siècle. Pourquoi ne pourrait-on pas avoir plusieurs cultures par individu d'ailleurs, ce qui caractérise l'enrichissement de l'individu n'en déplaise aux nationalistes de tout poils. C'est quoi ces idées de pureté culturel ou d'assimilation à la française. L'important est d'aller de l'avant en s'appuyant sur le passé et les influences du présent pour créer le futur.
Je suis parfaitement d'accord avec l'idée que les extrêmes se rejoignent avec leur vision archaïque de l'état nation.
Pour l'instant, le seul fédéraliste qui a une chance c'est Bayrou. J'espère qu'il va continuer à monter dans l'opinion car je partage sa vision en bien des points.
(0) 
SPERED DIEUB
2011-12-16 09:04:37
Aoustin Bayrou fédéraliste??? bon admettons mais s'il venait à accéder aux plus hautes fonctions je crains fort qu'il soit impuissant broyé et prisonnier du système parisien centralisateur corrompu et je ne pense pas que les gardiens du temple jacobin ainsi que leur supplétifs des provinces soient prêts à abandonner leur privilèges, ceux là même qui de part leur méthodes sournoises culpabilisent ceux qui militent pour la dévolution en entretenant un délit d'opinion qui n'ose pas dire son nom
(0) 
Patrick Chevin
2012-03-05 03:28:23
Daoust da betra e tlefe ar rannvroiou gall pe ar votadeg hall berna ar Vretoned kar-o-bro ?
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.