Main basse sur la Corse et la Bretagne
Enquete de aallpa

Publié le 20/08/08 11:32 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Cela se passe en Corse mais il faut malheureusement faire le rapprochement avec la situation similaire en Bretagne. L'avenir de la Corse est axé sur le tout tourisme et une "désanctuarisation" de l'Île de Beauté.

L'objectif non avoué est d'ouvrir la porte aux intérêts spéculatifs et aux prédateurs, en permettant de contourner la loi, afin de rendre rapidement constructibles des milliers de terrains littoraux y compris des terres agricoles.

Toutes les "solutions" ont été étudiées pour permettre une construction maximum sur le littoral : villas, golfs, villages privés, etc.

Une situation semblable en Bretagne se profile à l'horizon.

(voir le site) de U Levante pour y consulter les vidéos du collectif loi littoral, particulièrement la page d'ouverture du Padduc : (voir le site)
Le Padduc est le Plan d'Aménagement et de Développement Durable de la Corse.

Yann Morel

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1491 lectures.
logo
AALLPA : Association pour l'Application de la Loi Littoral en Pays d'Auray.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 2 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.