Loire-Atlantique en Bretagne : parachever la réunification
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 4/03/09 12:04 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

ABP a reçu un communiqué du Collectif pour la Réunification de la Bretagne qui s'était réuni à Paris récemment pour une conférence de Presse chez le restaurateur Le Divellec. ( voir l'article )

Alors que le Président de la République Nicolas Sarkozy s'apprête à recevoir le comité Balladur et son rapport, le Collectif pour la Réunification de la Bretagne rappelle l'importance que les Bretons attachent au processus de la réunification administrative de la Bretagne.

Communiqué de presse du Collectif pour la Réunification de la Bretagne

Loire-Atlantique en Bretagne : parachever la réunification

“Dans un contexte de crise sans précédent, les Bretons tiennent à rappeler l'importance qu'ils attachent au processus de la réunification administrative de la Bretagne.

“Après l'Appel lancé le 10 février, nous souhaitons faire entendre, à nouveau et de manière solennelle, la voix des milieux économiques, politiques, juridiques et culturels, de la société civile et des forces vives de Bretagne. Car, le compte n'y est pas.

“Le rapport du comité pour la réforme des collectivités territoriales propose que « le périmètre de certaines des régions françaises soit revu » afin de doter la France « d'environ une quinzaine de régions ». Nous nous félicitons de la volonté exprimée de procéder à ce découpage des régions. En revanche, nous sommes extrêmement déçus que le Comité Balladur n'ait pas évoqué le retour de la Loire-Atlantique en Bretagne dans ses conclusions.

“Cette proposition aurait disparu du rapport final du fait des manœuvres d'un ou deux acteurs isolés. Nous ne pouvons croire qu'un quarteron d'opposants suffise à bloquer une réforme qui est souhaitée par l'immense majorité des habitants et soutenue par les élus majeurs de l'ensemble des forces politiques (UMP, PS, MoDem, Nouveau Centre, Les Verts, UDB…) ainsi que par le Conseil régional de Bretagne et le Conseil général de Loire-Atlantique.

“Les travaux du comité Balladur ont provoqué des débats et une effervescence sans précédent autour de cette Bretagne réunie qui est aujourd'hui dans toutes les têtes. Ces espoirs doivent maintenant se concrétiser.

“La fenêtre ouverte ne doit pas se refermer avec la remise de ce rapport commandé par Nicolas Sarkozy. Nous en appelons solennellement au Président de la République pour que soit rapidement mis en œuvre ce processus de réunification de la Bretagne évoqué au plus haut sommet de l'État et désormais inéluctable.

Le Collectif pour la Réunification de la Bretagne :

Bretagne Réunie ;
Conseil culturel de Bretagne ;
Bretagne Prospective ;
Produit en Bretagne ;
Institut de Locarn ;
Institut culturel de Bretagne ;
Coordination des Juristes de Bretagne ;
et les 100 personnalités et organisations signataires de l'Appel du 10 février 2009.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Document PDF 14319_2.pdf Parachever la réunification.. Source : Collectif pour la Réunification de la Bretagne
Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 2688 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 5 commentaires
Jean-Loup LE CUFF
2010-08-31 23:27:40
Bravo à l'opiniâtreté légitime de tous ces bretons de qualité... J'ai le sentiment que si cet ultime appel n'était pas entendu par Paris, et que le peuple de Bretagne n'était pas enfin satisfait, nous pourrions renter dans des zones de turbulences incontrôlables, où la fracture entre Bretons et jacobins deviendrait irrémédiable et béante... J'ose espérer encore et enfin un dénouement heureux pour les deux camps, où les passions naissantes se calmeraient avant la tempête. Non pas par naïveté, mais juste par nécessité! Le contraire serait une fuite en avant insensée, à contre courant de l'Histoire et de la volonté démocratique d'un peuple: cela pourrait produire ni plus ni moins que la chute de la maison France, de la même façon que la révolution de 1789 a commencé un an plutôt en Bretagne... A bons entendeurs salut, mais nous, Bretons, ne cesseront jamais de réclamer nos droits dans la justice et la dignité. Le temps passera sans émousser notre inébranlable volonté!
(0) 
PRIGENT Michel
2010-08-31 23:27:40
Quel bel encouragement que cette unanimité des différents acteurs de notre société civile ! Le CELIB renaîtrait-il ?
(0) 
Marcel Texier
2010-08-31 23:27:40
Ce communiqué au ton résolu nous redonne une bouffée d'espoir après l'immense déception laissée par le rapport émasculé de Monsieur Balladur. Je rejoins tout à fait Jean-Loup Le Cunf quant au danger inhérent à un mépris aussi patent, s'il devait se confirmer, de la volonté de la population bretonne toutes classes confondues. C'est en effet un point extrêmement sensible, même chez les personnes les moins politisées.
(0) 
Herve Calloc'h
2010-08-31 23:27:40
Est-ce possible?Va-t-on mettre le paquet pour récuperer Nantes?Le citoyen de base que je suis est pret à retourner battre le pavé nantais de nouveau et souvent s'il le faut.Avez-vous vu les Gallois chanter leur amour de leur pays sans aucune aggressivité contre qui que soit?Faisons comme eux.Allons chanter la Bretagne qu'on aime sous le conseil regional des PdL et ne lachons pas.Les tiedes nous rejoindrons.Dav dei!Herve
(0) 
Yves-Alain LE GOFF
2010-08-31 23:27:40
Il y a a un gros problème qu'il faudra éclaicir en ce qui concerne le député UMP finistérien Jacques Le Guen: il était présent à "L'appel pour la réunification de la Bretagne" à Paris chez Le Divellec et depuis dans toutes ses interviews il joue contre la réunification : à chaque fois il se dit dubitatif quant à celle-ci (traduction pour moi=opposé).
Je ne comprends pas que, l'UMP bretonne qui a maintenant pris une bonne longueur d'avance sur le PS au sujet de la réunification, puisse présenter Jacques Le Guen comme candidat à la présidence de la région Bretagne car , déjà qu'il s'était opposé à la ratification par la France de la charte européenne des langues régionales au prétexte fallacieux d'une atteinte à la République, voilà maintenant qu'il ne veut pas de la réunification de la Bretagne: l'UMP bretonne est mal barrée avec un candidat comme cela !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.