Loeiz Herrieu et Daniel Carré : une chronique hebdomadaire
Chronique de Kerne Multimédia

Publié le 24/02/17 14:19 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
:

Daniel Carré, de Pluvigner, s'intéresse, depuis une trentaine d'années, à l'oeuvre et à la personnalité de Loeiz Herrieu (1879-1953). Après avoir analysé les dix premières années de la revue Dihunamb ! (1905-1914), il s'est surtout penché sur les écrits de guerre du Barh-Labourer : ses carnets de notes quotidiennes, son journal de guerre (Kammdro an Ankoù) qu'il a traduit en français (Le Tournant de la Mort) et publié en 2014 aux éditions T.I.R. Kuzul ar Brezhoneg, et enfin les quelques 600 correspondances adressées à son épouse entre 1914 et 1919 publiées en deux volumes (français - Et nos abeilles ? ... - et breton- Nag ar gwenan ? ...) en 2016 chez le même éditeur que précédemment.

Dans ce premier volet, le professeur certifié de breton et d'histoire-géographie qu' a été Daniel Carré, présente le cheminement qui l'a conduit à soutenir, en 1999, une thèse de doctorat d'université consacrée à "Loeiz Herrieu, un paysan breton dans la Grande Guerre," à travers sa correspondance avec son épouse.

Fanny Chauffin

Voir aussi :
Youtubeuse, docteure d'Etat en breton-celtique à l'Université Rennes 2 / Haute Bretagne, enseignante, militante des droits humains à Cent pour un toit Pays de Quimperlé, des langues de Bretagne avec Diwan, Aita, GBB, ...., féministe, enseignante, vidéaste, réalisatrice, conteuse, chanteuse, comédienne amateure, responsable depuis vingt ans du concours de haikus de Taol Kurun, des prix littéraires Priz ar Vugale et Priz ar Yaouankiz, ...
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 5 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.