Lisardo Lombardia un directeur du FIL aimé et regretté par tous

-- Culture --

Reportage
Par Philippe Argouarch

Publié le 14/08/21 8:03 -- mis à jour le 15/08/21 13:51

Samedi dernier, les bagadoù avaient rendu un vibrant hommage à celui qui pendant quatorze ans a dirigé le festival interceltique de Lorient en jouant tous ensemble sur les gradins du stade de Lorient un air asturien (voir l'article d'ABP)

Hier, c’est Jean Peeters, le Président du FIL, qui lui a remis au nom du festival un tableau, puis le maire de Lorient, Fabrice Loher, lui a remis la médaille de la ville, puis Jacky Flippot, le président de l’Institut culturel de Bretagne - Skol Uhel ar Vro (ICB-SUAV) lui a remis la médaille de l’Institut. Jacques-Yves Le Touze, président du comité Bro Goz ma Zadoù lui a remis le trophée du Bro goz. Géraldine Marsaudon l’a remercié au nom des bénévoles et lui a remis un passeport breton symbolique. Un des huit délégués représentant l’international est aussi intervenu et lui a remis une cuillère en bois qui autrefois au Pays de Galles scellait l’amitié.

Le galicien Carlos Nuñez a accompagné Lisardo Lombardia (qui est aussi un baryton) pour une chanson en asturien et Gilles Servat et Lisardo ont chanté ensemble « Je vous emporte dans mon coeur ».

Lisardo retourne en Espagne, il est remplacé par Jean-Philippe Mauras depuis le 2 avril 2021.

Voir aussi :
mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.