Lettre ouverte de la radio associative Bretagne 5
Communiqué de presse de Spered Gouez / L'esprit sauvage

Publié le 7/01/22 11:44 -- mis à jour le 07/01/22 17:12

Les émissions de Bretagne 5 sont perturbées depuis plus d’un mois par un mouvement de grève de l’ensemble des équipes dans le contexte du différend qui oppose Bretagne 5 au Conseil régional de Bretagne, concernant les disparités dans l'attribution des aides aux radios associatives.

Nous publions ci-dessous la lettre ouverte de Bretagne 5, qui a également été publiée par le quotidien Ouest-France.

Bretagne 5 en podcast

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous !

LETTRE OUVERTE de la radio Bretagne 5

LE CONSEIL REGIONAL AURAIT-IL LES ONDES SELECTIVES ?

C’est à l’occasion d’une réunion autour de la mise en place du DAB+ que les responsables de la radio Bretagne 5 ont découvert l’inacceptable disparité des subventions accordées par le Conseil régional à ce que jadis on nommait les radios libres. Le coût de la mise en place de ce qui succédera à la bande FM est estimé à 18.000 euros pour chaque antenne. Or, la subvention accordée à Bretagne 5 est de 6500 euros par an quand d’autres radios, à périmètre égal, bénéficient d’un apport dix fois supérieur. Aussi, non seulement la radio à vocation régionale du pays de Saint Brieuc ne pourra financièrement accéder à cette nouvelle technologie, mais est apparue à cette occasion l’incroyable sélection des ondes opérée par les politiques de la Région.

Un dialogue serein n’a pu être entamé avec Mme Macé, Vice-présidente chargée de la culture, dont l’attitude condescendante à l’égard de Bretagne 5 souligne une étonnante distorsion avec la politique culturelle affichée par Loïc Chesnais-Girard, Président du Conseil régional.

La justification d’un tel écart trouve sa source, selon les élus en charge du dossier, dans « la faiblesse culturelle de la radio, l’insuffisance du volume d’émissions en langues bretonne et gallèse, le manque de professionnalisme et dans le fait de ne pas avoir de permanent (sic) ».

Arguments spécieux ! Il suffit de consulter la grille des programmes de Bretagne 5 pour s’apercevoir qu’elle comporte des interviews de politiques bretons et autres personnalités venus de tous horizons, des émissions littéraires hebdomadaires, des chroniques en langue bretonne et en gallo, des émissions musicales, le tout d’une qualité reconnue par tous. De plus, Bretagne 5 est la seule à diffuser un bulletin de météo marine fort apprécié des pêcheurs notamment. Quant au non-professionnalisme des responsables d’antenne, depuis sa fondation en 2010, la radio est pilotée par deux permanents payés médiocrement et dont chacun s’accorde sur leurs qualités éditoriales et techniques.

Depuis un mois, l’antenne est muette hormis la météo marine indispensable à la sécurité des gens de mer.

Il n’est pas question de jalouser telle ou telle radio qui, elles aussi, rendent de grands services à la Bretagne. Simplement, nous aimerions connaître les critères amenant aux décisions prises par la Région. Il n’existe aucune grille d’analyse rendue publique à cet effet, ce qui induit de forts soupçons de distribution des subventions en fonction de situations acquises ou de choix politiques.

Il existe une Coordination des radios locales et associatives de Bretagne, connue sous l’acronyme de CORLAB. Outre que celle-ci ne se réunit que fort peu, elle semble s’orienter vers une mutualisation des programmes des radios bretonnes. Or, dans quelque domaine que ce soit, la mutualisation s’accompagne toujours de deux phénomènes : un coup de rabot sur les identités propres et une augmentation des coûts tant on ne fait que superposer des structures existantes et rajouter de la technostructure.

Le Conseil régional gagnerait à rendre publique sa politique en la matière tant l’opacité et l’absence de projet écrit renforcent les soupçons d’iniquité volontaire.

Bretagne 5 émet sur l’ensemble de la Bretagne et les nombreux soutiens apportés à la rédaction en cette période difficile, témoignent de son audience et de la qualité de ses programmes. Les signataires de cette tribune ne réclament que justice et transparence. À travers Bretagne 5, c’est toute une politique radiophonique bretonne qui est questionnée. Il ne suffit pas, sur ce dossier comme d’autres, de remettre le bébé dans les mains des services administratifs qui fournissent aux politiques des notes « toutes cuites ». Le dialogue sur le terrain se transforme alors en un alignement d’arguments non évalués engendrant des méfiances qui pourraient fort bien être effacées.

Nous demandons à ce que l’on ne pratique pas une politique d’ondes sélectives dans un pays dont la richesse des gens fait la force et l’originalité, et que Bretagne 5 soit considérée comme un acteur essentiel de la vie culturelle et sociale de la région et dotée de moyens à la hauteur des enjeux.

________________

LISTE DES COSIGNATAIRES

 Jean LEBRUN, journaliste. Professeur agrégé d'histoire, producteur à France Inter

 NONO, Dessinateur / caricaturiste

 Claire Fourier, Écrivain

 Alexis Gloaguen, Écrivain

 Alain GOUTAL, Dessinateur

 Bernard Berrou, écrivain français, romancier, chroniqueur, auteur de récits de voyage, ancien professeur de lettres.

 Anne GUILLOU, Maître de conférences en sociologie, romancière, nouvelliste et essayiste.

 Yvan Lebreton, agrégé de Lettres modernes, docteur ès-Lettres, auteur.

 Jacques-Yves Bellay, Écrivain, collaborateur de la revue Esprit

 Robert Blondel, écrivain, ancien président de l'association Les Escales de Binic et du Festival de Littératures vagabondes des Escales de Binic

 Jean Lavoué, auteur et éditeur

 Christian Blanchard, écrivain, éd. Belfond

 Fañch Rebours, enseignant, écrivain, conseiller municipal UDB de Lanloup

 Maryse Rivière, écrivain, Prix du Quay des Orfèvres, 2015

 Marie-Josée Christien, écrivain et fondatrice de la revue Spered Gouez

 Annick Le Bourlot, Ex-IPR de Lettres, écrivain, Présidente du Grand Prix du roman de l’AEB

 Alain-Gabriel Monot, enseignant à l’UBO, critique littéraire et artistique, auteur

 Michel Priziac, écrivain, Président de l’Association des Écrivains de Bretagne

 Gilles Perrotin, Libraire

 Daniel Giraudon, Professeur émérite de celtique à l’UBO, Docteur en ethnologie

 Yann Lesacher (Yal) dessinateur, peintre et éditeur

 Yves Portier-Réthoré, Écrivain, ex-éditeur et opérateur culturel dans une commune de l'agglo

 Dr Anne-Yvonne Pasquier, écrivain

 Jérôme Lucas, écrivain et éditeur

 Marilyse Leroux, écrivain

 Jean-Pierre BOULIC, écrivain

 Charles DOURSENAUD, écrivain

 Sève Laurent-Fajal, écrivain

 Jean-Claude Lechevère, écrivain

 Luc Bériot, écrivain

 Isabelle Pirot, écrivain. Prix AEB Pierre Jakez Hélias 2016

 Yannick GUILBAUD, écrivain

 Pierre Le Naour, écrivain

 Luc Corlouer, écrivain, conférencier

 Christiane Laborde, écrivain

 Annie Rolland écrivain

 Michel Courat, écrivain

 Jean-Albert Guénégan, écrivain, poète

 Michèle Dassas, écrivain

 Alain LAMOUR, écrivain

 Yann VENNER, écrivain

 Vincent Béchec, Historien et écrivain

 Louis Bertholom, écrivain

 Renaud Marhic, écrivain

 Patrice PERRON, écrivain

 Yvon Kervinio, photographe, éditeur (Editions L'Aventure Carto)

 Jean-Luc Le Cleac’h, écrivain

 Claude Benech, écrivain et historien

 Xavier Pierre, Auteur et éditeur

 Gérard Chevalier, acteur, écrivain

 Hélène Blockelet, écrivain

 Malika Boulais, écrivain

 Kévin Le Hégarat, auteur

 Fabrice Le Hégarat, agent littéraire

 Bernard Rio, écrivain

 Gérard Glatt, écrivain

 Madeleine Ropars, auteur

 Jean-Paul Le BUHAN, écrivain, peintre, sculpteur

 Loïc Le Guillouzer, écrivain

 Yvon Kerurien, écrivain

 François Aussanaire, écrivain

 Jean-Yves Guillaume, artiste photographe

 Michel Philippo, écrivain, producteur de l’émission Page blanche

Voir aussi :

0  0  
mailbox
imprimer
Vos 4 commentaires
  Rafig e 44
  le Vendredi 7 janvier 2022 13:29
Question : Est-ce que radio associative Bretagne 5 = Bretagne à 5 départements ?
ou une radio juste sur le 22 ?
Pour savoir si j'apporte mon soutient en tant que nantais.
Merci
(0) 
  Spered Gouez
  le Vendredi 7 janvier 2022 15:51
On peut accéder aux poscasts sur le site par ce lien : (voir le site)
(0) 
  Michel PHILIPPO
  le Samedi 8 janvier 2022 21:37
Notre vocation régionale englobe bien entendu les 5 départements bretons. C'est le sens à retenir pour le nom de notre station, Bretagne 5, qui est aussi un nom déposé et qui appartient aux fondateurs de la radio.
Il s'agit aussi, incidemment, d'un clin d’œil aux cinq amis impliqués dans la création de Bretagne 5.
Merci beaucoup pour votre intérêt.
Bien cordialement.
Michel PHILIPPO, producteur-délégué,
Émission Page blanche.
(0) 
  Loïc
  le Lundi 17 janvier 2022 17:34
// COMMUNIQUÉ //
En réponse à la lettre ouverte de Bretagne 5 publiée le 28/12/2021 dans le journal Ouest-France, la CORLAB (Coordination des Radios Locales et Associatives de Bretagne) souhaite porter à la connaissance des lecteurs et lectrices les éléments suivants :
Nous nous étonnons d’apparaitre régulièrement depuis 3 mois dans les différents communiqués de la radio dans sa mobilisation contre « les disparités dans l’attribution des aides aux radios associatives » par le Conseil régional de Bretagne.
Bretagne 5 indique que la CORLAB « ne se réunit que fort peu ». Il s’agit d’une allégation gratuite, mensongère et selon nous à caractère diffamatoire. Bretagne 5 n’est plus adhérente à la CORLAB depuis de nombreuses années. Elle a souhaité s’en dissocier librement. Elle n’a donc pas connaissance de nos activités récentes, de la fréquence de nos réunions et de l’implication forte de ses radios adhérentes dans les différents projets qu’elle mène. Ces activités et ces projets sont néanmoins tout à fait publics et sont en grande partie répertoriés sur notre site internet (refonte en cours) :
• La CORLAB coordonne de nombreuses co-productions de séries de reportages radiophoniques entre ses radios adhérentes autour des acteurs de l’Économie Sociale et des transitions en Bretagne. La CORLAB a également coproduit la collection de reportages L’Ile aux femmes, Chroniques radiophoniques du matrimoine breton. Il ne s’agit en aucun cas d’une « mutualisation des programmes des radios bretonnes », mais bien d’une logique de coproduction éditoriale entre des radios partenaires, autour de thématiques ciblées et d’un intérêt éditorial partagé.
• La CORLAB organise et coordonne des actions d’éducation aux médias et d’action culturelle avec tous types de publics. Notre fédération va déployer ces prochains mois un projet ambitieux de recherche collaborative, en lien avec 2 enseignants-chercheurs, visant à interroger et à documenter les actions socioéducatives en éducation aux médias mises en oeuvre par/dans une dizaine de radios associatives sur le territoire breton.
• La CORLAB produit des programmes de formations pour les 70 salariés et les 1 100 bénévoles des radios adhérentes ; elle porte également chaque année l’accueil de jeunes volontaires en service civique au sein des radios.
• Via une représentation dans une variété d’espaces et groupes de travail, la CORLAB participe à la co-construction des politiques publiques en Bretagne, au croisement de différents champs thématiques (Arts et Culture ; Monde associatif ; Économie Sociale et Solidaire ; Éducation Populaire).
• La CORLAB vient de publier, en collaboration avec 7 radios adhérentes, un rapport détaillé de 45 pages sur l’utilité sociale des radios associatives. Cette évaluation a fait l’objet d’un travail collectif approfondi de l’ensemble des radios. 12 sessions de travail, réparties sur un an, ont eu lieu dans un contexte de crise sanitaire complexe. Les travaux se sont déroulés de février 2020 à mars 2021.
• La CORLAB appuie également les radios associatives qui le souhaitent dans le processus de transition vers la radio numérique terrestre en DAB+. Bien que non-adhérente à notre fédération, Bretagne 5 a d’ailleurs été invitée par la CORLAB à participer à cette réflexion dans la perspective de l’arrivée du DAB+ à Brest. Tout l’enjeu pour la CORLAB dans le cadre de ces travaux est de bâtir une ingénierie de diffusion vertueuse et permettre à l’ensemble des radios associatives d’accéder à une diffusion DAB+ à moindre coût. La radio Bretagne 5 a souhaité rompre ces discussions. Libre à elle de mobiliser seule désormais ses financements pour accéder à cette nouvelle technologie.
L’équipe de Bretagne 5 a fait le pari depuis 2015 d’une diffusion en ondes moyennes. Notre fédération a de son côté soutenu la création d’un nouveau média régional associatif dans le cadre du déploiement du DAB+. Ce projet, appelé Radio B.O.A. (Bretagne on air / Breizh on air / Bertegn on air) a été retenu par le CSA sur les deux fréquences étendues en Bretagne, ce qui lui permettra d’ici quelques années de diffuser ses programmes sur l’ensemble du territoire breton. Nous ne cherchons pas l’exclusivité médiatique au dépend des radios existantes. Nous construisons notre projet sérieusement et sincèrement, sans critiquer personne, dans le but d’offrir à la population bretonne une diversité de programmes de proximité et de qualité. Il s’agit bien à travers ce projet de faire vivre un média complémentaire et non un média de substitution aux 34 radios associatives locales disséminées sur le territoire. Il ne s’agit en aucun cas de nier les identités des radios locales : Quel intérêt auraient les radios locales adhérentes à saborder elles-mêmes leurs fières identités éditoriales, défendues de haute lutte ? Ce projet régional porte au contraire profondément en lui le pari de la diversité culturelle sur le territoire breton.
La liste non exhaustive des activités décrites ici fait bien évidement « réunir la CORLAB » et ses radios adhérentes autour de tous ces enjeux très fréquemment, en conseils d’administration bihebdomadaires, réunions de travail, rapport quotidiens bilatéraux avec telle ou telle radio, assemblées générales, actions de communication, relations partenaires etc.
Pour toutes ces raisons nous condamnons fermement toutes les allégations de Bretagne 5 à notre égard et regrettons que certaines forces vives culturelles aient pu s’y associer, malheureusement en non connaissance de cause, et sans que Bretagne 5 n’ait semble-t-il souhaité les éclairer objectivement sur nos activités.
Jessica Quirin (Plum’ Fm) – Coprésidente de la CORLAB
Directrice de Plum’FM
Yann Simon (Radio Évasion) – Coprésident de la CORLAB
Coordinateur de Radio Évasion
Les 18 radios adhérentes à la CORLAB :
Côtes d’Armor : Radio Activ’, Radio Kreiz Breizh, Station Millenium
Finistère : Arvorig Fm, Fréquence Mutine, Radio Évasion, Radio Kerne, Radio U
Ille-et-Vilaine : Canal B, C Lab, Fréquence 8, Radio Laser, Radio Parole de Vie, RCF Alpha
Morbihan : Plum FM, Radio Balises, Radio Bro Gwened, Timbre FM
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 1 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.