Le Sénateur Rebsamen pour le cumul de mandats : un canular.

-- Politique --

Communiqué de presse de Blanc c exprimé
Porte-parole: Gérard Gautier

Publié le 30/08/12 7:56 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

LETTRE OUVERTE

qui devrait avoir été écrite

par Monsieur François REBSAMEN

Sénateur-Maire de Dijon

Président de la Communauté d'agglomération du Grand Dijon

Président de l'Association départementale des maires de la Côte-d'Or.

Président du groupe socialiste et apparentés

Mea Culpa.

Conscient que la « moutarde commençait à monter au nez de beaucoup de citoyens » je me dois de mettre fin à une « fausse nouvelle » que j'ai propagée depuis mon intervention sur RMC à savoir que «je souhaiterais que les sénateurs puissent continuer à cumuler des mandats. »

En effet je suis un homme qui, depuis plus de 40 ans, a toujours vécu de la politique et des financements publics. Je connais trop les servitudes morales de « mon métier de politicien » concernant le respect dû à mes différents et nombreux mandats et celui que je dois aux citoyens- contribuables, pour avoir l'indécence de laisser perdurer ce qui n'était « qu'un canular. »

J'ai beaucoup de raisons qui prouvent que je n'ai pas pensé un seul instant à ce qui aujourd'hui crée la polémique.

Je suis, tout d'abord, pleinement conscient de ne pas « avoir le don d'ubiquité. »

Je sais très bien qu'il est indéfendable de pouvoir affirmer qu'il est possible d'assumer en même temps autant de missions et responsabilités que celles de Sénateur, de Président du groupe socialiste et apparentés en cette assemblée, de Président de la Communauté d'agglomération du Grand Dijon - qui découle de manière logique de mon mandat de Maire de Dijon, - charges à laquelle s'ajoute celle de Président de l'Association départementale des Maires de la Côte-d'Or.

Il est vrai que je suis assisté dans mon rôle de Maire de Dijon par un fonctionnaire territorial qui a pour titre celui de directeur de cabinet du « sénateur-maire » de Dijon. Il s'agit en fait en fait d'un conseiller politique, dont la charge est à supporter par les impôts des habitants de ma belle ville. Je sais bien qu'il lui arrive de me remplacer, du fait de mon emploi chargé, auprès des maires par exemple, pour des missions qui ont un lien avec mon mandat de sénateur. Ce sont eux qui m'élisent. Je sais que ce rôle pourrait être, effectivement, tenu par un assistant parlementaire.

Je dois aussi dire que les prises de positions de certains personnalités politiques m'ont, depuis longtemps, interpellé.

Celle par exemple de Pierre-Joël Bonté ancien président de la région Auvergne, décédé en janvier 2006 ( L'Express du 31/01/2005) : « La Présidence d'une Région, la direction d'une ville ou la responsabilité de Député sont, selon moi, des occupations à plein temps. On ne peut pas mener correctement de front deux mandats importants. Ou alors on triche : on ne va pas au fond des dossiers, on fait surtout de la représentation. »

Mieux encore celle de Claude Saunier qui était Sénateur des Côtes d'Armor depuis 1989. (Les Griffonnages -Le Télégramme 28 octobre 2006). Il déclarait à des personnes qui lui posaient la question : « oui, sénateur, c'est un boulot à plein temps ! » Il a cumulé, comme moi, ce mandat avec celui de maire jusqu'en 2001 et sait donc de quoi il parle !

Pour toutes ces raisons, je sais que je suis, comme beaucoup de mes collègues, dans la position d'un justiciable potentiel. Je sais profiter, de facto, à un moment ou à un autre, « d'un emploi fictif »

Je suis, en fait, en accord avec la direction de mon parti et fermement décidé à appuyer la démarche entreprise pour interdire le cumul de mandats qui est une pratique proscrite dans la majorité des démocraties en Europe.

De plus, en ces temps de crise économique et sociale, je me dois, plus qu'un autre, étant Franc-maçon adhérent de la loge Solidarité et progrès du Grand Orient de France à Dijon, de faire la démonstration de mon altruisme et de ma solidarité avec les citoyens qui souffrent.

Homme aimant l'humour, je fais aujourd'hui amende honorable. Mea Culpa.

François REBSAMEN

Dijon le 30 août 2012

Signé en ses lieu et place par Gérard GAUTIER.

Cet article a fait l'objet de 1012 lectures.
mailbox imprimer
L’association Blanc C’Est Exprimé a fait, depuis 1989, de très nombreuses propositions pour permettre une meilleure expression de la démocratie, rénover la vie politique et redonner une crédibilité et une légitimité aux élus dans notre Pays.

Vos commentaires :

ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 7 ?
Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.