Le second album de Niamh Ní Charra
Musique de Philippe Argouarch

Publié le 17/11/10 2:01 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

"Sugach Samh / Happy Out", le second album de la talentueuse violoniste (fiddle et concertina) et chanteuse irlandaise Niamh Ní Charra est sorti le 1er septembre 2010. Si on avait vu la jeune artiste au festival Kann al Loar de Landerneau en juillet dernier, c'est qu'elle vient régulièrement dans cette Bretagne qu'elle affectionne.

Née à Killarney, dans le Gaeltacht, Niamh a commencé a jouer de la musique à 4 ans et devint vite une prodige au fiddle et à la concertina, gagnant plusieurs championnats nationaux en Irlande. Bien qu'elle ait abandonné la musique pour une carrière prometteuse comme informaticienne après de brillantes études, elle ne put résister à l'appel des Muses et plaqua tout pour revenir à sa passion : la musique traditionnelle irlandaise.

En 1998, elle rejoint la chorégraphie de Riverdance comme solo fiddle player. Après 8 ans de tours dont des tours du monde, et 2500 performances avec le célèbre groupe basé aux États-Unis, Niamh Ní Charra, retourna à Dublin. Enseignant le violon et aussi performant avec le groupe de Carlos Núñez lors de ses tours.

C'est en 2007 qu'elle sortit son premier album "On Da Thaobh / From Both Sides". Un succès. Son deuxième album reprend en particulier une ballade que Sinéad Ó Connor avait popularisée, la poignante Paddy's Lamentation..

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1199 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 2 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.