Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Lettre ouverte -
Le Ravallec, droit de réponse
Trois films ont été consacrés à l'affaire criminelle Le Ravallec du 18e siècle, étudiée par l'ethnologue Donatien Laurent : un en 1971 par Jean-Roger Cadet, un autre en 1983 par Michel Treguer, un dernier par Philippe Guilloux en 2013.
Michel Treguer pour Michel Treguer le 15/02/18 11:28
44324_1.jpg
Michel Treguer

Philippe Guilloux a réalisé en 2013 un film sur l’affaire Louis Le Ravallec, étudiée par le chercheur Donatien Laurent dès 1970, et même un peu avant. L’ethnologue a montré comment la gwerz conservée par le peuple a permis de résoudre une affaire criminelle du XVIIIe siècle en identifiant les coupables et en révélant leurs protections dans l’administration et la bourgeoisie du Faouët.

Le film a été notamment diffusé sur TBO. Une seule ombre à ce tableau, mais de taille ! Philippe Guilloux se présente dans ses diverses interviewes comme le premier dénicheur de cette merveille. Je n’ai pas réagi publiquement jusqu’à ce jour parce que je ne voulais pas le gêner dans ses rapports avec la presse et ses coproducteurs. J’espérais qu’il ferait lui-même une mise au point. Mais, comme il n’en a rien été, un nouveau dossier publié par KuB (Kultur Bretagne) me contraint à proposer cette réponse.

En fait, la gwerz de Louis Le Ravallec a déjà été traitée dans deux films avant celui de Guilloux, et chaque fois avec la participation de Donatien Laurent.

Une première fois en 1971 (!) sur la première chaîne de Télévision par le réalisateur Jean-Roger Cadet pour le magazine Eurêka que je produisais. J’avais programmé une présentation du Musée des Arts et Traditions Populaires (au Bois de Boulogne, fermé depuis). Et là nous étions tombés sur divers chercheurs intéressants, dont deux Bretons : Martine Segalen… et Donatien Laurent ! déjà au travail sur l’affaire Le Ravallec. L’équipe avait accompagné Donatien sur les lieux en Bretagne.

Puis, vers 1983, j’ai moi-même réalisé un deuxième film de 26’ sur le même sujet sous forme de fiction (mais toujours avec Donatien) pour France 3 (Rennes).

J'ajoute que j'ai réalisé plusieurs autres films avec Donatien Laurent sur diverses gwerzioù pour France 3 Rennes.

J'ai traité avec lui, avec Tanon Goadec et Gwenc'hlan le Scouëzec, La comptine des Séries (deuxième chant du Barzaz Breiz), autrement dit Les Vêpres des Grenouilles, pour TF1 en 1985.

Toujours avec Donatien et avec deux sœurs Goadec (Tanon et Tazie), j'ai consacré un après-midi de France Culture (vers 1978) aux gwerzioù bretonnes.

Nous avons enregistré le conteur Jean-Louis Rolland dont le récit Zozébig et Merlin a fait l'objet d'un feuilleton de six demi-heures sur France Culture, deux ou trois fois diffusé dans les années 1980.

Enfin nous avons écrit et signé ensemble le livre La Nuit celtique paru aux éditions Terre de Brume.

Sans Donatien, j'ai également réalisé plusieurs heures de films en langue bretonne (des documentaires, des fictions, des émissions musicales, des directs) pour France 3 Rennes.

Deux derniers mots. Si j'apparais (brièvement et affreusement cadré) dans le film de Guilloux c'est parce qu'il m'avait demandé de participer à un film d'éloge à Donatien sans préciser qu'il s'agirait uniquement de la gwerz de Louis Le Ravallec. Sinon je l'aurais mis en garde.

Bien sûr, il serait intéressant qu’il réagisse à la présente mise au point, qu’il dise qu’en professionnel et Breton informé il connaissait les deux films précédents ; et qu’il explique pourquoi il ne les a jamais cités.

Le présent texte a été envoyé à KuB, Kultur Bretagne comme droit de réponse, conformément à l'article 13 de la Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse.

logo
Michel Treguer est un écrivain qui a fait également carrière à la télévision. Il a consacré plusieurs livres à la Bretagne : "La Nuit celtique", "Aborigène Occidental", "Espèce d'homme !", "Gwir", "Avec le temps" (interdit). Il a également traduit en français le recueil de Roparz Hemon "Un Breton redécouvrant la Bretagne". Son dernier livre en librairie est un recueil de nouvelles : "le-septième-jour.net". Dix autres ouvrages (en numérique ou sur papier) sont accessibles sur les sites d'Amazon : neuf romans et un essai, "Quoi d'Autre ?"
Voir tous les articles de Michel Treguer
Vos 4 commentaires
spered dieub Le Jeudi 15 février 2018 13:16
Concernant Philippe Guilloux je vous approuve .Cependant cette affaire n'est pas si simple .Car effectivement s'il y avait des protections dans l'administration ,de l'autre coté on peut se poser aussi des questions vu le pouvoir théocratique de l'église à l'époque qui aussi protégeait certains ..... Comme quoi avant la révolution il y avait une rivalité entre le clergé et l'administration royale Tout n'est pas clair dans l'origine de l'affaire et aujourd'hui encore il y a des personnes proches des deux clans qui ne veulent pas s'exprimer sur cette affaire. Kervaker lui même qui l'avait collecté était resté très neutre ,c'est ensuite que la polémique à enflée notamment de part Le Diberder
(0) 

spered dieub Le Jeudi 15 février 2018 14:06
Voici un échange sur le sujet sur un petit article paru en 2014
(0) 

Yann Jacob Le Jeudi 15 février 2018 18:25
Je croyais que tout partait de la retranscription écrite de cette gwerz par la Villemarqué dans le Barzhaz Breizh : ?
Quand à moi, la première fois que j'ai entendu parler de cette chanson c'était dans une étude qui s'appuyait sur les variations dans la mémoire des anciens des deux côtés de l'Ellé de la gwerz de Louis le Ravallec pour révéler que cette chanson était bien mieux mémorisée d 'un côté de l'Ellé (côté Cornouaille) que de l'autre (côté Vannetais)... Etait-ce sur Armen?
Et plus récemment dans l'album qui relate Louis le Ravallec: 1732 par Regis Huiban, un autre enfant du pays:
(0) 

Michel Treguer Le Vendredi 16 février 2018 10:43
A Spered Dieub et Yann Jacob. Merci. Je transmets vos commentaires à Donatien Laurent. S'il réagit je publierai ses réponses ici.
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 7 multiplié par 9) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons