Le Nouvel Observateur à la rescousse de Jean-Marc Ayrault et de la fusion Bretagne Pays de la Loire

-- Politique --

Communiqué de presse de OMEB
Porte-parole: Gilles Delahaye

Publié le 8/07/14 20:01 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

On connaît la haine démesurée du Nouvel Observateur contre la Bretagne et les Bretons qui a culminé il n'y a pas si longtemps avec un article immonde contre Nolwenn Leroy (voir notre article) .

Le Nouvel Observateur récidive. En organisant un sondage sur la fusion des Pays de la Loire avec la Bretagne (voir le site) , le journal «Le Nouvel Observateur» qu'on devrait plutôt appeler «Le Nouveau Serviteur» (de l'État et du parti socialiste car il faut bien mériter ses subventions), a proféré une belle supercherie. Il s'agit de demander aux Français un avis sur des territoires et sur une histoire qu'ils ne connaissent pas et qui ne les concernent pas directement.

Non seulement l'option «réunification» est oblitérée d'une façon scandaleuse après 60 ans de revendications bretonnes mais la pertinence du sondage s'inscrit dans le timing parfait d'une campagne pro-fusion Bretagne - Pays de la Loire menée par Jean-Marc Ayrault.

L'avis de l'ensemble des Français sur le sort des régions Bretagne et Pays de la Loire n'a aucune pertinence. Pas plus que la fusion entre les régions Lorraine et Alsace. C 'est comme si on avait demandé aux Français ou aux Allemands leur avis lors du référendum organisé dans la Sarre en 1955 (la Sarre a choisi la RFA).

Il y a pourtant un sondage récent, paru dans Le Télégramme du 3 juillet, indiquant une majorité des Bretons pour la réunification.

Avec 77 % des habitants de la région Bretagne et 70 % des habitants de la Loire-Atlantique pour la réunification de ce département à la Bretagne, et même 58 % des Ligériens prêts à abandonner le 44 pour former une autre région Val de Loire.

On notera simplement, que dans tous les sondages récents, y compris ceux du Télégramme et de Ouest France, les questions sont volontairement séparées. À aucun moment, dans aucun média, sauf des média en ligne, on a demandé aux Bretons de choisir entre les 3 options débattues à tout bout de champ en ce moment. Êtes-vous pour le statu quo ? pour la fusion ? ou pour la réunification. C'est pourtant un sondage simple à faire mais l'État et ses média fidèles connaissent le résultat. La réunification l'emporte et cela dérange le pouvoir et ses plans de dissolution complète de la Bretagne dans un no man's land.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 5489 lectures.
mailbox imprimer