Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Communiqué de presse -
Le nouveau quinquennat et Jules Ferry : devoir de mémoire envers l'esclavage et le colonisateur
Ce que le nouveau président de la République va honorer en son début de quinquennat. Jules Ferry, a dû démissionner de son poste de président du conseil, ministre de l'Éducation
Angèle Jacq pour Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme le 14/05/12 14:17

Ce que le nouveau président de la République va honorer en son début de quinquennat


– Jules Ferry, a dû démissionner de son poste de président du conseil, ministre de l'Éducation et des Affaires étrangères le 30 mars 1885, car ses appétits de “conquistador” ont fatigué les députés de gauche et sa majorité a fini par s'effriter.

Néanmoins, il réitère devant les députés le 28 juillet 1885. Voici ses propos tels qu'ils sont transcrits au Journal Officiel, ce qui constitue les fondements de la pensée coloniale de la IIIe République :

« La première forme de la colonisation, c'est celle qui offre un asile et du travail au surcroît de population des pays pauvres ou de ceux qui renferment une population exubérante.[...]

« Mais il y a une autre forme de colonisation, c'est celle qui s'adapte aux peuples qui ont, ou bien un excédent de capitaux, ou bien un excédent de produits.[...] Les colonies sont pour les pays riches un placement de capitaux des plus avantageux.[...] Dans la crise que traversent toutes les industries européennes, la fondation d'une colonie, c'est la création d'un débouché.[...]

« Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu'en effet les races supérieures ont un droit vis à vis des races inférieures [...] [Remous sur plusieurs bancs à l'extrême gauche] parce qu'il y a un devoir pour elles. Elles ont un devoir de civiliser les races inférieures.[...].

« Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l'histoire des siècles précédents, et certainement, quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l'esclavage dans l'Amérique centrale, ils n'accomplissaient pas leur devoir d'hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s'acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation .[...]


Entre la journée de l'esclavage et celle de Jules Ferry c'est tout de même un début de quinquennat costaud !

Cela se passe de commentaires.

Voir aussi :
Cet article a fait l'objet de 1209 lectures.
logo
Le Collectif breton pour la démocratie s'est constitué le 28 octobre 1999 à Carhaix, à l'initiative d'un groupe de citoyens de l'ensemble de la Bretagne. Il propose que se joignent à son appel toutes celles et ceux qui font vivre la Bretagne d'aujourd'hui. En respectant les principes fondamentaux de la démocratie, des Droits de l'Homme et de l'attachement à la diversité et l'expression culturelle de tous les peuples. N'est donc pas concernée par cet appel toute personne dont les actes ou les propos relèvent du racisme et n'accepte pas la différence culturelle.
Voir tous les articles de Collectif Breton pour la Démocratie et les Droits de l'Homme
Vos 4 commentaires
Nétanel Hazo Le Lundi 14 mai 2012 16:38
Voilà la première couleuvre que les bretons qui ont voté pour Hollande devront avaler, Jules Ferry le fossoyeur des langues dites régionales honoré, on rêve, il est vrai que le choix de la présidentielle était cornélien...
(0) 

Jean-Loup LE CUFF Le Lundi 14 mai 2012 23:17
A Nétanel Hazo:
Justement je n'ai pas voté, et j'en suis fier:
Tout comme je n'avais pas voté dans le duel Chirac / Le Pen... Ne voulant voter que POUR (mes idées) et non CONTRE (le pire), il m'est alors impossible de voter pour un jacobin, qu'il soit de droite ou de gauche... Cela me permet de continuer de l'ouvrir l'esprit tranquille, et les mains propres... Si tous les bretons faisaient comme moi, nous serions déjà davantage écoutés dans nos revendications, sinon tout à fait exaucés, bien sûr!
(0) 

Michel Prigent Le Mardi 15 mai 2012 06:31
J'ai capté par hasard à la télé dans la journée de lundi un commentaire de Luc Ferry, ancien ministre de l'Education (forcément) Nationale s'étonnant de l'éloge rendu à Jules Ferry par Hollande et ajoutant au passage Paul Bert tous 2 qualifiés de racistes et colonialistes à l'inverse de Clémenceau anti colonialiste et pro-Dreyfusard.
Une chose est sure, dans le domaine de la remise en cause de moultes "grands hommes" de la République, "le changement...c'est PAS maintenant".
On ne touche pas aux mythes de la ("France Eternelle" comme l'a dit Fillon tout récemment.)
(0) 

Yann LeBleiz Le Mardi 15 mai 2012 10:33
Que pensent nos amis de l'UDB du "droit des races supérieures"?!
Est-il moral de collaborer avec les tenants d'une telle idéologie?
(0) 

Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 4 multiplié par 1) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons