Le mouvement Breizh Europa a été lancé aujourd'hui

-- Politique --

Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 23/10/13 21:16 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Lancé aujourd'hui à Rennes, Nantes et Brest, le mouvement Breizh Europa est un nouveau parti politique sur l'échiquier breton. Il prône l'autonomie pour la Bretagne au sein d'une France et d'une Europe fédérale. "Le mouvement Breizh Europa revendique de fait la mise en place d’une autonomie qui permette à la Bretagne de s’administrer librement dans le cadre d’une Europe fédérale. Le mouvement Breizh Europa entend utiliser tous les leviers à sa disposition pour promouvoir ses idéaux et arriver à ses fins. Toutes ces actions se feront dans le respect du droit européen." (voir la charte en PDF)

Breizh Europa est présent sur facebook depuis plusieurs mois mais -son site web a aussi été ouvert aujourd'hui. (voir le site)

Caroline Ollivro, professeur d'histoire-géographie, ex-candidate du MoDem à Rennes est la présidente. Frank Darcel, un musicien et écrivain aussi bien connu en Bretagne, est le secrétaire. Le journaliste Gwenolé Guiomard est vice-président. Jean-Marc Lucas, auditeur à Landeleau est trésorier. Denis Pichon-Leroy, ancien chef d'entreprise, de Bubry, est délégué à la communication. Gwenaël Serot, de Sucé-sur-Erdre en Loire-Atlantique, dirigeant d'une agence de communication, est délégué aux jeunes et à la formation. Éric Léost, de Plonéour-Lanvern, éditeur, journaliste et entrepreneur est le délégué aux relations avec les autres partis politiques. Lionel Cléret, de Neuillac, journaliste,est délégué aux questions logistiques.

Rappelant que la Bretagne réunifiée fait la même taille que le Danemark et dispose des mêmes ressources, et que le PIB par habitant des Danois est bien supérieur à celui de la France, Caroline Ollivro a annoncé que l'objectif est de convaincre les Bretons qu'ils ont tout à gagner en se dotant d'un parlement et d'une large autonomie. Il s'agit de concevoir "une nouvelle gouvernance de la Bretagne".

Breizh Europa refuse que la Bretagne soit juste une réserve de jeunes diplômés couplée d'un parc pour les retraités . "C'est le bon moment pour lancer ce mouvement" a t'elle déclaré--affirmant "vouloir créer une alternative humaniste et démocratique au Front National".

Breizh Europa présentera des candidats aux municipales de 2014 et a annoncé vouloir "trouver des points de convergences avec les autres partis bretons, l'UDB, le Parti Breton mais aussi les Verts.

Philippe Argouarch

Document PDF chartebreizheuropa.pdf Charte de Breizh Europa. Source : Breizh Europa
Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 4020 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 30 commentaires
PIERRE CAMARET
2013-10-24 07:29:03
Bonne Chance .
Vous reussirez , peut etre ou les autres ont echoue.
(0) 
Ronan Badouel
2013-10-24 12:39:20
Que tous les partis politiques non extrémistes convergent vers ce mouvement! Il est plus que temps de se rassembler et faire bloc, on sait tous que l'Etat français compte sur la division pour régner en maître absolu, or on compte des myriades de groupes en Bretagne, ce qui écarte toute notion de rassemblement donc d'efficacité.
Il ne s'agit pas d'une sédition ou d'un projet pernicieux de coup d'Etat, c'est seulement la volonté d'un peuple de vouloir s'assumer, de s'autodéterminer sans dépendre d'un système psychorigide non-évolutif.
Souhaitons que Breizh-Europa ne succombe pas aux sirènes politiques récupératrices centralisées!
(0) 
marc iliou
2013-10-24 20:23:51
le problème essentiel à mon sens c'est que cela fait encore un parti de plus sur l'échiquier breton et qu'il vaudrait mieux déjà fédérer les partis existants sur un programme minimum pour commencer à être plus crédibles et à décoller dans les urnes quitte à ensuite penser aux divergences une fois le principal acquis, réunification, situation des langues régionales, autonomie véritable politique et financière !
(0) 
eugène le tollec
2013-10-24 22:36:25
Ce que je dis:
UNITÉ pour être crédible,dès les municipales
(0) 
jojojo
2013-10-24 23:01:07
Bon courage à cette nouvelle formation
(0) 
Ar Vran
2013-10-25 14:12:35
Pourquoi pas du moment que ce nouveau parti ne chasse pas sur les terres des autres partis bretons et qu'il puisse s'associer avec les moins sectaires d'entre eux (Parti Breton, Alliance Fédéraliste Bretonne, MBP et peut être l'UDB le jour où cette dernière aura fait son mea-culpa pour toujours appeler à voter pour la Gauche française)
A moins que ce parti se transforme en le parti de la Droite bretonne, espace qui n'est pas occupé actuellement.
Et en se permettant de rêver : va-t-on voir pour les prochaines échéances électorales des listes bretonnes sans se concurrencer et couvrir le plus la Bretagne???
Affaire à suivre...
(0) 
eugène le tollec
2013-10-25 19:38:56
Ar Vran
Qu'y a t il à empiéter sur les autres partis(non sectaires),rien, le fond est identique et le but fondamental est la réunification.
Il faut. Simplement un deal dont le premier acte sera "les municipales".
JE pense à PB-BR-EKB-KAD,déjà cette union à de la "gueule"
(0) 
Paul Chérel
2013-10-26 17:32:26
Il faut surtout en premier lieu INSPIRER CONFIANCE au monde économique. C'est lui qui investira, s'investira, dans la mesure où ceux qui s'acoquinent avec des partis français se retireront définitivement de la scène politique politicienne. La France n'est en aucune façon un modèle à suivre. Forgeons un modèle breton ! Paul Chérel
(0) 
laurent
2013-10-29 00:05:16
Temps que nous aurons des parti pro européiste (un de plus ) cela ne changera rien ! il est impératif de sortir de l'UE, de l'euro et de l'OTAN, sans ça il est impossible d'avoir une réelle démocratie. Que se soit pour l'économie, l'agriculture, nos services publique, l'éducation... Nous n'avons plus les choix stratégique et politique pour faire valoir nos droit de l'homme et du citoyen, pour la liberté égalité fraternité. Depuis l'entrée en vigueur en 2009 du Traité de Lisbonne, la Commission européenne est responsable devant le Parlement et non plus devant le Conseil européen (art. 9D8 TUE).
La Commission se voit confier par l’article 211 du Traité de Rome trois rôles principaux :
un rôle de gardien des traités (saisie du pouvoir judiciaire), un rôle de proposition (pouvoir législatif),
ainsi qu’un rôle d’exécution (pouvoir exécutif).Tutelle administrative, contrôle exercé par une autorité administrative (l'autorité de tutelle) sur une collectivité publique (l'autorité sous tutelle), en vue de maintenir celle-ci dans le respect de la loi et de faire prévaloir un intérêt public supérieur.
Aujourd'hui, le système capitaliste et son modèle de société, ses défenseurs mènent une véritable guerre idéologique. En disqualifiant l’idée de nation, en la rendant « has been », voire dangereuse… les classes dirigeantes souhaitent en finir avec la nation, devenue un cadre trop gênant pour l’expansion de leurs profits.
Article 3 du TFUE 1. L'Union (commission européenne)dispose d'une compétence exclusive dans les domaines suivants:
a) l'union douanière;
b) l'établissement des règles de concurrence nécessaires au fonctionnement du marché intérieur;
c) la politique monétaire pour les États membres dont la monnaie est l'euro;
d) la conservation des ressources biologiques de la mer dans le cadre de la politique commune de lapêche;
e) la politique commerciale commune.
Article 63 du TFUE toutes les restrictions aux mouvements de
capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.
Article 123 du TUE Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ciaprès
dénommées «banques centrales nationales», d'accorder des découverts ou tout autre type de
crédit aux institutions, organes ou organismes de l'Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite.
Les États membres, en ce qui concerne les entreprises publiques et les entreprises auxquelles ils accordent des droits spéciaux ou exclusifs, n'édictent ni ne maintiennent aucune mesure contraire aux règles des traités, notamment à celles prévues aux articles 18 et 101 à 109 inclus. La Commission veille à l'application des dispositions du présent article et adresse, en tant que de besoin, les directives ou décisions appropriées aux États membres. Mais pour ça il faut parler de l'article32, 39 du TFUE sur l'agriculture , l'article 106 du TFUE pour conserver nos services publics et notre patrimoine, l'article123 du TFUE dont il est écrit noir sur blanc : Il est interdit à la Banque centrale européenne et aux banques centrales des États membres, ci après dénommées «banques centrales nationales», d'accorder des découverts ou tout autre type de crédit aux institutions, organes ou organismes de l'Union, aux administrations centrales, aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres; l'acquisition directe, auprès d'eux, par la Banque centrale européenne ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. A savoir que nous avons une monnaie commune dont la valeur est différent d'un pays à l'autre, ce n'est donc pas une monnaie unique !l' article 282 du TFUE pour récupérer la maîtrise de sa politique monétaire, notamment pour le change externe. Mais vue que l'on peu pas changer la moindre ligne du TFUE la preuve par article Article 3 du TFUE qui est gravé dans le marbre : 1. L'Union (commission européenne)dispose d'une compétence exclusive dans les domaines suivants:
a) l'union douanière;
b) l'établissement des règles de concurrence nécessaires au fonctionnement du marché intérieur;
c) la politique monétaire pour les États membres dont la monnaie est l'euro;
d) la conservation des ressources biologiques de la mer dans le cadre de la politique commune de la pêche;
e) la politique commerciale commune. Impossibilité d'être en accord avec 26 pays, 24 langues c'est comme un immeuble de 26 étages, les propriétaire d' appartement ne se connaissent pas tous, non pas les mêmes centre d'intérêt ni les même passion et culture mais se côtoient une fois de temps à autre à l'entré de l'immeuble ( bonjour sa va merci au revoir )et encore ! Le problème dans ce genre c'est le syndic qui gère l'immeuble sans accord à 100% des propriétaire, tout l'inverse de se que souhaite nos concitoyens, c'est à dire être propriétaire de sa maison d'être libre, qui est de légalité et de la fraternité, une vie descente digne de ce nom c'est à dire tout l'inverse de se que notre pays fait dans l'ue ! mais il existera toujours nos voisin de palier mais sans symdic qui est la commission européenne. Une SOLUTION ! article 50 du TUE pour sortir de ce marasme.
(0) 
nonolebrestoit
2013-10-29 02:03:14
Si seulement vous aviez conscience de votre déclin... Et c'est un vrai breton qui vous le dit. La France était votre seul rempart et aujourd'hui, l'Europe vous pie. La Bretagne seule n'a aucune raison d'exister car elle n'existe que par la FRANCE. Dire le contraire serait une aberation. Pour information, La France verse chaque année 21 milliards d'euros à l'Europe et se voit rendre 14 milliards (DONT CELLES DUES A LA PAC)... Reste 07 MILLIARDS QUI VONT JE NE SAIS OU...
(0) 
PIERRE CAMARET
2013-10-29 10:30:15
@LAURENT , alors la , je suis votre adversaire .
Je suis pro europeen et je veux une chose = Plus d'integration : Des positions regaliennes communes : Armees ,Fiscalites generales , Monetaires ,Police Nationale , Affaires etrangeres etc... et une administration federale pour le reste.
Vos arguments ne sont pas valables et facilement demontables .
L'Europe , c'est l'avenir .. de la Bretagne
(0) 
Lousi Le Bars
2013-10-29 17:04:41
@ Pierre Camaret : voulez-vous une grande France à l'échelle de l'Europe ?
Si vous donnez la politique fiscale (mais inévitable à terme avec l'euro à mon sens) à l'UE, vous donnez le pouvoir à l'UE.
Ce sera donc le peuple où la coalition de peuples le plus peuplé qui imposera ses vues sur tous les autres.
(0) 
BAUDE EVE
2013-10-29 20:42:42
Ah bon, parce que pour vous, réclamer être autonomes, et être européistes, ça n'est pas être extrémistes !? Vous l'aimez tant que ça, l' Union Européenne ? ben vous allez avoir du mal à convaincre, et pour cause ! Savez vous que les français ont appris beaucoup de choses par eux mêmes ? Bizarre : peu de phrases des gens de ce mouvement, mais une,.. je m'en serais doutée, argument-bouclier de tous les européistes, à propos du FN .. qui déterminerait donc notre avenir : en effet, "le FN veut sortir de l' Union européenne, DONC, vouloir sortir de l'Union Européenne, C'EST être FN !" : on la connaît, celle là ! Ce que je sais, moi, c'est que l' UE ne nous veut pas du bien, et que les divisions des Etats, l' UE AIME CA !!! ELLE EST POUR ! : on est au courant ! ... mais l'amendement Gaymard a été retoqué heureusement, lui qui prétendait non pas faire voter des citoyens par régions ( ? ) mais ne même plus faire voter les citoyens par régions : voilà où nous en sommes ! Que va inventer l' UE maintenant, pour vous servir ? .. car nous savons que les français sont contre tous les séparatisme, contrairement à ce que vous dites ! L' ALSACE A DIT NON ! ... et il faudra donc que le fascisme rampant se montre davantage encore, avant que vous n'ayiez peut être gain de cause. . . et à mon avis, on y va ! mais le fascisme, c'est l' UE (et merde au FN ). Les français ont du bon sens, ..et l' UE est en fin de course : nous sommes donc en danger, comme quand toute puissance sent le sapin : les grands choix faits MAINTENANT sont révélateurs : l' Histoire s'en souviendra !
il y a longtemps déjà, ... lors de la dernière guerre ... et on connaît la suite :
vous êtes en train de faire la même chose exactement.
Je dis ce que je pense, sans agressivité ni impolitesse : il n' y a donc aucune raison que je sois censurée, .. sauf si vous êtes autre chose que qui vous voulez paraître ? puisqu'en général les indépendantistes sont soit disant "de gauche", "pour la liberté", .. d'expression ?
Bonjour, les Bretons ! (Une Normande :) )
(0) 
Jack Leguen
2013-10-29 21:06:32
@ louis le bars. Ce dont vous avez peur avec l'Europe, c 'est exactement ce qu' a fait la France. La majorité ethnique a imposé sa politique y compris sa langue et sa culture à toute la France y compris aux Bretons, provençaux, alsaciens etc... De toute évidence ca ne vous a jamais chagriné. Le problème de l'Europe c''est le problème de ses institutions qui justement sont inspirées de la France qui a eu une trop forte influence dans la construction. L'Europe doit de toute urgence se doter de deux sénats : un sénat des états avec deux représentants par État, et un sénat des régions avec un représentant par région. Une loi ne peut passer que si approuvée par les trois chambres. L'Europe est un projet politique comme le fut celui appelé "république Francaise". Il se trouve simplement que le projet Europe est plus adapté à la mondialisation et à la compétition économique de la Chine et de l'Amerique. Le projet politique France, n'est plus adapté aux nouvelles donnes. il est obsolète que vous le vouliez ou nom.
(0) 
SPERED DIEUB
2013-10-29 22:28:57
N'ayons pas la mémoire courte l'union européenne en dépit de toutes ses imperfections est pour beaucoup dans la paix dont nous bénéficions depuis soixante dix ans n'en déplaise aux nationalistes extrémistes de tout poil y compris bretons à la limite ,mais les réactions de ci-dessus sont l'expression d'un nationalisme français nostalgique, les tensions entre pays européens étaient en fait la sève qui le faisait vivre et qui lui fait défaut aujourd'hui Chevènement dans son livre va dans ce sens en disant que le fait que la France a été battue en 1940 explique son déclin d'aujourd'hui, ce qui laisse entendre qu'il faudrait une guerre victorieuse pour qu'elle se redresse .....
Cependant je me dis que parfois si l'on voudrait rendre l'Europe impopulaire aux yeux de ses citoyens on ne s'y prendrait pas autrement c'est cela qui est dramatique, une technocratie d'obédience centraliste et jacobine qui n'a pas pas grand chose à envier à la française ,elle est entretenue par un nombre important de fonctionnaires grassement payés ,un alignement sur un libre échangisme à outrance dont la notion est sur interprétée contrairement à d'autres pays continent pour qui la notion de patriotisme économique n'est pas un gros mot Dans ce sens ce n'est pas rendre service à l'idée européenne de la part de mouvements fédéralistes comme le votre que de l'exonérer de critiques qui lui seraient salutaires voir salvatrices ,car elle est en danger cette union européenne la prochaine montée de fièvre de la crise économique récurrente pourrait avoir raison d'elle
Imaginons malgré tout qu'elle survive dans ce cas son centre de gravité économique et politique va se déplacer de plus en plus vers l'est à long terme une adhésion de la Russie et de ses pays satellites n'est même pas à exclure ,donc la Bretagne dans ce scénario va se trouver de plus en plus excentrée tout comme l'arc atlantique cet handicap peut devenir une opportunité vu notre position géographique nous pouvons en devenir la plaque tournante redonnant l'impulsion de jadis avec nos relations privilégiées avec l'Angleterre entre autres qui se sont dégradées progressivement depuis la perte de l'indépendance et qu'une conception quelque peu mythique de l'inter celtisme des deux siècles précédents n'a pas favorisée, d'ailleurs il me semble que des historiens s'intéressent à nouveau aujourd'hui à l'histoire, pas toujours idyllique non plus, des relations anglo bretonnes le dossier de Marc Patay sur ce site hier en est un exemple
Je ne pense pas que stratégiquement vous avez fait un bon choix en introduisant le mot Europe dans la dénomination de votre parti vu que le dénigrement de celle ci a hélas porter ses fruits en la faisant le bouc émissaire d'une bonne partie des problèmes hexagonaux et la contagion europhobe a tendance à s'étendre ,disons que vous n'êtes pas dans l'air du temps
Une dénomination comme NPB aurait mieux exprimée le sens de votre démarche courageuse
(0) 
Louis Le Bars
2013-10-29 22:53:35
@Jack Leguen : "Ce dont vous avez peur avec l'Europe, c 'est exactement ce qu' a fait la France."
Tout à fait ! C'est ce que je dis effectivement. Et donc sur le reste de votre message, je ne vois pas où vous voulez en venir ni en quoi vous me critiquez au juste.
Il faut être cohérent, l'Europe, c'est une fuite en avant. On aura à deux trois exceptions prés (au mieux) les mêmes critiques à formuler que pour la France, avec une Bretagne qui pèsera encore moins. Je ne vois pas très bien par quelle baguette magique la Bretagne pèsera plus en Europe qu'elle ne pèse aujourd'hui en France, sachant en plus que la France est un moteur de la construction européenne, et que l'Europe est de plus en plus grande;
Votre Sénat des Régions me parait totalement utopiste...pourquoi pas un Sénat des cantons, ou des villes à ce moment là...la construction européenne est déjà assez complexe comme cela pour qu'elle s'encombre d'un Sénat des Régions. L'Etat-Région ce sera la France...une construction fédérale sera basé sur une représentation des Etats d'un côté et sur le Parlement européen (avec plus de poids à l'avenir) de l'autre, reposant en grande partie sur le poids démographique de chaque Etat, comme sur le modèle américain, car bien évidemment derrière tout cela il y a le modèle américain.
On peut y voir un Hors-sujet, mais si Snowden se retrouve aujourd'hui en Russie et non dans un des 27 pays européens (j'ai failli écrire américain !), c'est tout sauf un hasard.
L'Europe a signé récemment des accords de libre-échanges avec le Canada, bientôt avec les USA, c'est exactement le même procédé que pour la création de l'UE. Par ailleurs l'armée européenne c'est l'OTAN dirigé par les USA. L'avenir est déjà tout tracé, et je ne suis pas sûr qu'il faille s'en féliciter (quant à la Bretagne : elle disparaitra dans ce magma).
En complément, et puisque c'est l'actualité du jour, l'écotaxe avait été adoptée par l'UMP et le PS en 2009 (unanimité rare pour être signalée), cette écotaxe est en fait la conclusion nationale d'une directive européenne de 1999...
(0) 
PIERRE CAMARET
2013-10-30 00:45:33
Eh vous etes trop compliques .
Pour moi , sans l'UE , c'est encore la guerre en Europe .De par ma famille , j'etais dans les 2 camps en 1939-1945 . Je suis donc un vainqueur et un vaincu .
La France doit disparaitre aux profits des nations qui la compose . Vive l'Europe des Regions .Lors que je rentre en Europe : je me sens chez moi , a Bruxelles , chez moi a Berlin , chez moi a Milan chez moi a.......
La France ne represente plus grand chose pour moi .Je parle la langue .
Comme Ingenieur et Economiste une Federation de 500 millions d'habitants est plus serieuse qu'un minuscule pays de 64 millions .
C'est ma position et je m'y trouve tres confortable .
(0) 
Lousi Le Bars
2013-10-30 16:17:45
"Pour moi , sans l'UE , c'est encore la guerre en Europe . De par ma famille , j'etais dans les 2 camps en 1939-1945 . Je suis donc un vainqueur et un vaincu"
La paix en Europe est avant tout liée à l'alliance militaire (OTAN)à mon sens...au contraire, je pense que la construction politique d'un ensemble fédéral à l'avenir risque de raviver des conflits, car les identités linguistiques, historiques, politiques sont toujours là.
Pour le reste vous êtes chez vous en Australie, Milan, Berlin etc...vous êtes concernés par l'Alsace, finalement quelle est la place de la Bretagne là-dedans ? Effectivement si j'étais alsacien, je serais peut-être plus europhile !
(0) 
PIERRE CAMARET
2013-10-30 16:46:05
Votre opinion n'est pas la mienne , c'est tout .
La Bretagne a laquelle je suis tres lie par le sang , le sol etc... , est une nation de 4 millions d'habitants , faisant partie de la Federation Europeenne a l'interieur de laquelle elle a, sa complete autonomie Culturelle , administrative ,et micro Economique .La Bretagne m'a deja decu 2 fois dans ma vie , mais c'est mon pays . Je veux qu'il evolue en Europe et dans le Monde .
Peut etre a cause de mon passé , j'ai une tres grande largeur de vue , j'aime les humains , j'aime les cultures ,les civilisations .
Tous les pays en Europe ont eu une histoire commune .La Langue .. cela continue tres fort, en plus de sa langue nationale , on parlera l'anglais . Quel est le probleme ? aucun pour moi .
Je ne veux absolument pas d'une Bretagne restrictive .
(0) 
Lousi Le Bars
2013-10-30 17:13:57
Mais j'aime beaucoup la culture des autres pays également, l'Europe centrale etc d'ailleurs le meilleur moyen de conserver cette diversité n'est-elle pas justement dans la préservation d'une certaine liberté et indépendance politique ?
Après il faut bien voir que la conséquence d'un sentiment "pro-européen" privilégié conduira tout naturellement à une concentration des pouvoirs, des moyens dans les mêmes villes et mêmes pays, à une uniformisation culturelle, et que les espace les moins centraux ou vitaux à ce grand ensemble ne serviront plus qu'à quelques activités annexes. Je ne vois pas le gain d'une fédération européenne pour la Bretagne et pour les gens qui veulent y vivre. Tout dépend l'échelle auquel on se place.
(0) 
eugène le tollec
2013-10-30 17:42:53
Pierre,c'est parfait.
Je ne parle pas breton...mais cela n'enlève rien à ma vision d'avenir,dans la France ,hors d'elle,ou en elle ,dans l'Europe et le Monde.
La Bretagne à tous les éléments pour faire cette ou ces mutations.
(0) 
PIERRE CAMARET
2013-10-30 21:31:17
Vous savez Bretagne= Village d'Asterix ne m'inspire pas non plus .
On peut garder sa culture , ses traditions tout en avancant.
De toutes les facons il y aura un Gouvernement Breton .Une Representation a Bruxelles.
Les gens qui veulent y vivre ??? hier encore j'allais prendre mon café a un etablissement francais a Brisbane , nouveau serveur , un francais .... un Breton.Et bien lui ne voulait pas rester en Bretagne et ne pense pas y revenir???? .
La Bretagne , pour les vacances ???? c'est que veut le Gouvernement francais !!!!! pour moi Non je veux de la croissance economique via des activites industrielles , de recherches , commerciales , artistiques ,de service etc.... etc....
(0) 
Lousi Le Bars
2013-10-31 10:15:52
Pierre Camaret, développez votre message, car je n'en ai pas compris les sens (votre référence au breton de Brisbane notamment).
Aux Etats-Unis il y a des Etats. On y parle la même langue partout et il n'existe pas de floridiens de Californie, il n'y a que des californiens en Californie (ou des étrangers). Dans un état fédéral, un breton qui migrera en Belgique deviendra un belge. C'est aussi simple que cela. N'est-ce pas la négation par essence de l'identité et de la notion de communauté ?
Vous avez développé votre vision des compétences que l'Europe devait prendre en charge, il s'agit donc en fait de toutes les compétences régaliennes et économiques, c'est à dire transférer tout le pouvoir de Paris à Bruxelles.
Très bien, c'est un point de vue, mais je ne vois pas l'apport pour la Bretagne, qui se retrouvera tout autant voire plus "périphéricisé" dans ce grand ensemble.
Une représentation à Bruxelles ?? Mais pensez-vous qu'à Bruxelles on soutienne les velleités bretonnes de courtcircuitage de Paris ? Et une représentation quand on est 3 millions sur 500, à quoi bon ?? Cela signifie d'emblée n'avoir aucune prise sur son destin.
Je ne crois pas que l'Europe ait un quelconque intérêt de favoriser des "communautés naturelles". C'est une erreur totale de penser cela. D'ailleurs moi je vois bien une corrélation entre les tentatives de créer un Grand-Ouest et la construction européenne actuelle...dilution du pouvoir politique, casser les identités anciennes, déplacement vers l'Est des centres de décision...les grands défenseurs de la Bretagne européenne ici, type M. Cherel, ou vous Pierre Camaret, que voteraient-ils en cas de référendum pour créer une Région Grand-Ouest ? Oui très certainement.
Je pense que votre point de vue sur l'Europe n'a rien à voir avec un quelconque intérêt breton...il peut se défendre, mais pas dans une dimension bretonne.
Il n'y a aucun hasard, à ce que des pays comme l'Islande (non adhésion), la Grande-Bretagne (non adoption de l'euro, prochain référendum pour quitter l'UE), l'Irlande (rejets réguliers des textes européens par référendum), le Danemark (non adoption de l'euro), la Norvége (non adhésion à l'UE) ne soient pas des chauds partisans d'une Europe Fédérale, tout simplement car ce n'est pas leur intérêt ni leur culture.
L'UE fédérale pour moi c'est un projet de catholiques à tendance germanophile, la Banane Bleue et la Mittel Europa. Tous les pays qui ont collaborés avec l'Allemagne en 39-45 sont des partisans de l'Europe fédérale !
(0) 
SPERED DIEUB
2013-10-31 10:40:18
Par contre Louis Le Bars là vous êtes allé trop loin car les premiers opposants au nazisme en Europe étaient des fédéralistes européens je n'ai pas le temps de détailler aujourd'hui vu que j'ai du boulot mais à l'occasion une autre fois
(0) 
PIERRE CAMARET
2013-10-31 10:48:49
Eh biensur . Votre dernier paragraphe : Je ne suis pas catholique , je suis protestant .
Une Region Grand Ouest Je voterai NON.
J'habite dans une region qui a les meilleurs quotients de developpement au Monde actuellement . Ils ont leur UE ... l'ASEAN .
Le Breton de Brisbane : il y a des centaine de Bretons vivant a Brisbane .Le Gouvernement Australien donne un visa d'un an a de jeunes emigrants europeens , ce visa sera etendu , si au bout d'un an ... ils trouvent un bon job . Donc en arrivant il faut survivre , tous se dirigent vers la Restauration de base .Ils me disent, cela nous permet d'ameliorer notre anglais et de chercher quelque chose plus dans nos competences . Voila .
Le Reste : vous avez une vision de la Bretagne , j'en ai une autre ... c'est tout , donc il est inutile de polimiquer . Nous serons jamais en phase . Seul l'avenir nous departagera .
L'Allemagne nous donne des lecons , moi je les accepte .. en allemand. Je parle la langue .
(0) 
eugène le tollec
2013-10-31 11:10:24
Donc les bretons "nazifies" de 39/45. Cela a été le dernier coup de poignard. Qui a permis à l'état français de tuer ,définitivement l'espace breton(amputation-écrasement de toutes velléités de devenir-regardons ce que nos socialistes mijotent( voir la ministre"dite bretonne").
Monsieur Le Bars la France n'aime pas la Bretagne,elle s'en sert! Avons nous besoin de la France,oui pour s'en sortir!en elle ou hors d'elle.
Cette émancipation est pour moi d'ordre économique ( lorsqu'il y a une puissance économique le social suit) Notre économie est bretonne - par obligation française et par nécessité elle est européenne et mondiale.
La Bretagne peut s'intégrer à l'Europe à condition de prendre le niveau de référence économique nécessaire( on me bassine avec l'exemple danois..mais nous pouvons être aussi fort économiquement que les danois ou autres nordiques.
Dans le concert européen fédéraliste,la Bretagne aurait autant de place qu'une Croatie -Malte,etc.
MAIS pour cela....Il FAUT...VOULOIR...hors des Fez noz et des palabres sans devenir
(0) 
Philippe Lambert
2013-11-06 12:08:12
Bonjour à tous et à toutes, j'ai lu et relu les commentaires de chacun et chacune à propos du mouvement Breizh Europa, vos arguments sont très ciblés, probants et très bien définis. Aussi et à mon sens, la classe politique parisienne actuelle, régalienne et dirigeante ou pas est devenue absolument obsolète et hors circuit (depuis plusieurs décennies), on peut considérer qu'elle est devenue clanique, lobbyiste. L'évolution de notre société au sein de l'UE devrait se faire par une autre représentation politique, une représentation régionale (577 députés actuels avec un groupe de travail régional systématique), l'ensemble des régions serait représenté alors qu'actuellement, il s'agit d'une représentation politique dans laquelle l'assemblée nationale n'est pas représentative de notre société. Actuellement, les prises de décision sont faites en fonction des idéologies politiciennes, très certainement pas en fonction des nécessités régionales ou de l'intérêt des Français.
Il serait préférable de placer un groupe de travail régional dans une France moins régalienne. Ceci nécessite la rupture totale avec le système actuel très régalien, ignorant (ou voulant ignorer) parfaitement les problèmes régionaux. L'idéologie politicienne actuelle est de maintenir la précarité de l'emploi et "autre" de manière à 'mieux tenir en laisse' le peuple.
Quant à l'Allemagne, on peut la classer parmi les 2 meilleures puissances économiques mondiales, fédérale, elle est parfaitement organisée, son fonctionnement politique est très différent du nôtre.
Quant à la Bretagne, je l'imagine très bien avec un parlement (comme autrefois) représentée dans les plus hautes sphères de la politique Française, il en est ainsi pour les autres régions de poids économique.
La Bretagne doit être et rester une 'place forte' n'en déplaise à ceux qui nous dirigent.
Quant à l'Europe, dans l'actualité, elle ne protège pas de l'emploi, certaines lois européennes sont contre productives
(voir le site)
Elle ressemble à une nébuleuse économique où certains pays font face à une dette colossale, aussi, l'Euro face à un $ USD de plus en plus fragilisé (économie US), fonctionnement de la 'planche à billets' peut devenir dévastateur.
(voir le site)
(voir le site)
(voir le site)
(voir le site)
(voir le site)
Existe t-il aussi une défense européenne ? à priori non, armée Britannique et armée Française, les autres sont quasi inexistantes.
Nous sommes imbriqués dans un réel système US Euroéconomique très fragile qui peut rapidement se transformer en Apocalypse now, non maitrisable.
C'est la réalité du monde d'aujourd'hui, nous devons nous réorganiser, redéfinir une autre politique Française pour mieux nous intégrer dans la société Européenne face aux défis et enjeux de la mondialisation, certains savent le faire, d'autres non...
(0) 
Philippe Lambert
2013-11-06 12:42:24
Bonjour à tous et à toutes, j'ai lu et relu les commentaires de chacun et chacune à propos du mouvement Breizh Europa, vos arguments sont très ciblés, probants et très bien définis. Aussi et à mon sens, la classe politique parisienne actuelle, régalienne et dirigeante ou pas est devenue absolument obsolète et hors circuit (depuis plusieurs décennies), on peut considérer qu'elle est devenue clanique, lobbyiste. L'évolution de notre société au sein de l'UE devrait se faire par une autre représentation politique, une représentation régionale (577 députés actuels avec un groupe de travail régional systématique), l'ensemble des régions serait représenté alors qu'actuellement, il s'agit d'une représentation politique dans laquelle l'assemblée nationale n'est pas représentative de notre société. Actuellement, les prises de décision sont faites en fonction des idéologies politiciennes, très certainement pas en fonction des nécessités régionales ou de l'intérêt des Français.
Il serait préférable de placer un groupe de travail régional dans une France moins régalienne. Ceci nécessite la rupture totale avec le système actuel très régalien, ignorant (ou voulant ignorer) parfaitement les problèmes régionaux. L'idéologie politicienne actuelle est de maintenir la précarité de l'emploi et "autre" de manière à 'mieux tenir en laisse' le peuple.
Quant à l'Allemagne, on peut la classer parmi les 2 meilleures puissances économiques mondiales, fédérale, elle est parfaitement organisée, son fonctionnement politique est très différent du nôtre.
Quant à la Bretagne, je l'imagine très bien avec un parlement (comme autrefois) représentée dans les plus hautes sphères de la politique Française, il en est ainsi pour les autres régions de poids économique.
La Bretagne doit être et rester une 'place forte' n'en déplaise à ceux qui nous dirigent.
Quant à l'Europe, dans l'actualité, elle ne protège pas de l'emploi, certaines lois européennes sont contre productives
(voir le site)
Elle ressemble à une nébuleuse économique où certains pays font face à une dette colossale, aussi, l'Euro face à un $ USD de plus en plus fragilisé (économie US), fonctionnement de la 'planche à billets' peut devenir dévastateur.
(voir le site)
(voir le site)
(voir le site)
(voir le site)
(voir le site)
Existe t-il aussi une défense européenne ? à priori non, armée Britannique et armée Française, les autres sont quasi inexistantes.
Nous sommes imbriqués dans un réel système US Euroéconomique très fragile qui peut rapidement se transformer en Apocalypse now, non maitrisable.
C'est la réalité du monde d'aujourd'hui, nous devons nous réorganiser, redéfinir une autre politique Française pour mieux nous intégrer dans la société Européenne face aux défis et enjeux de la mondialisation, certains savent le faire, d'autres non...
(0) 
yann lav
2013-12-14 08:59:33
ouh la la, ça vole haut ! Je vais voter BE à Rennes, pour leur position sur le cumul des mandats. Au scrutin suivant, j'évaluerai aux actes. Je me sens bien chez moi en Bretagne. Si des gens préfèrent Brisbane ou Ouagadougou, très bien, qu'ils y restent ... mais arrêtons de rêver devant le pré du voisin pour nous occuper du notre. Ma réalité est ici aujourd'hui. J'essaie de rester humble, d'aucuns diront simplet, mais je demande aux politiques de travailler concrètement, ensuite de phosphorer sur de grandes choses s'ils ont le temps, pas l'inverse. Cela fait 60 ans que nous courrons de plus en vite vers le précipice, au nom de grands idéaux et de l'intérêt d'un petit nombre.
J'ai vu mon pays se dégrader physiquement, la solitude augmenter ... dans quel but ? je ne sais même pas !
je vais voter pour BE. Ils vont avoir du mal, mais je veux leur donner ma voix pour qu'ils aient une chance de plus de prouver qu'ils sont sincères. Et le non cumul des mandats, c'est une idée généreuse. Je jugerai aux actes ensuite . Maintenant je retourne à mon champ.
(0) 
Benj
2014-01-20 10:53:47
Une question : où est le gallo dans la charte de Breizh Europa ?
Le statut de la langue bretonne est bien abordé, mais il n'y absolument rien pour la langue gallèse ...
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 4 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.