Le directeur du Comité Régional du Tourisme en Bretagne part avec 404.000 euros
Dépêche de Philippe Argouarch

Publié le 7/05/09 11:21 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

ABP avait annoncé en septembre 2008 que M. Vertadier, le directeur du Comité régional du tourisme (financé par le Conseil régional à 75 %) allait être licencié ( voir l'article ) deux ans avant son départ à la retraite.

Le Canard Enchainé nous apprend qu'il part avec un parachute doré de 404.000 euros.

La vice-présidente au tourisme de la Région, Mme Georgette Bréard, aurait concédé que M. Vertadier serait parti avec 164.000 € d'indemnité conventionnelle à laquelle l'ex-directeur avait droit, auxquels s'ajouteraient 240.000 euros négociés par l'intermédiaire d'avocats.

Né le 26 juillet 1947 à Poitiers, François Vertadier avait 61 ans et dirigeait, depuis 29 ans, le Comité régional du tourisme lorsqu'il a été remplacé en janvier 2009 par M. Todds, un spécialiste du Tourisme.

Quant au salaire que M. Vertadier touchait, il n'a pas été dévoilé bien que payé par les contribuables. Madame Bréard aurait toutefois déclaré qu'il était en dessous des 8.000 € par mois, limite pour ce poste. On sait simplement que la Cour des comptes l'avait remarqué.

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1903 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 1 commentaires
iffig cochevelou
2010-08-31 23:27:40
Juste un petit commentaire qui permettra à chacun de réfléchir sur ce problème : 404.000€ c'est 30 années de SMIC !
(0) 
ANTI-SPAM : Combien font 7 multiplié par 3 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.