Le dernier CD de La Geste de Galen...

-- musique --

Musique de Culture et Celtie
Porte-parole: Gérard Simon

Publié le 15/11/11 18:20 -- mis à jour le 00/00/00 00:00
La Geste de Galen

Un groupe... différent, une musique... différente... pour un CD... différent, mais qui, compte-tenu de la ligne éditoriale, de « Culture et celtie, le MAGazine », certes, enracinée, mais très ouverte à la novation, a toute sa légitime place au cœur de nos pages en ligne.

23869_1.jpgpochette

Rassurez-vous, il y a, incontestablement, des influences néo--celtiques dans ce superbe opus de 9 titres + bonus vidéo que nous propose « La Geste de Galen ».

Même si les règles stylistiques établies du genre sus-nommé sont, ici, transcendées, voire transgressées, nous avons quand même vu quelques irréductibles « aficionados du fest-noz » danser sur quelques titres de cet album intitulé « Un nouveau jour »... c’est pour vous dire !

Nous sommes en présence d’un disque quasi-conceptuel qui évolue, aussi, dans les sphères du blues, du rock, du classique, de la world, du jazz, pour nous emmener au cœur d’un véritable « spectacle audio » préfigurant les futures prestations scéniques de cette formation originale.

Avec ses 3 instrumentaux, ses 6 plages chantées dont 4 en Anglais, par la forme et le fond, cet enregistrement revêt, indiscutablement, un caractère anglo-saxon.

C’est ainsi que, tour à tour, les nappes musicales des deux claviers précédent les « rocks séquences » des guitares qui s’effacent, soudainement, sous les accents les plus traditionnels, mais non diatoniques d’un accordéon enjôleur, lui-même interrompu par les râles bluesy du saxophone ou les envolées, parfois quasi irlandaises, d’une flûte traversière, le tout soutenu par les pulsations d’une basse précise et efficace et le tempo bien marqué et ponctuel d’une alerte batterie.

Ah ! C’est volumineux, riche et coloré !

Il faut dire qu’ils sont sept , à la scène comme au studio, ces faiseurs de notes progressives dont ils teintent, également, délibérément, leur style !

Jacques JULIENNE est au clavier et à l’accordéon, Dominique PAUTREL au second clavier, Fred GIREAUDINEAU aux guitares, Nicolas GAUTIER aux saxophones et à la flûte, Charly LE MALLIER à la basse et Jérôme JEGAS à la batterie.

JEGAS et JULIENNE sont les compositeurs « piliers » fusionnels et indissociables de l’édifice.

Voici, ci-dessus, présentés, les 6 hommes de l’équipage !

Une seule présence féminine dans le groupe : Amy LUX… mais quelle, à la fois, « virile », charmante, et fort talentueuse présence !

Amy... c’est « LA » voix de la « Geste de Galen » !

En effet, sur les excellentes prestations instrumentales des musiciens sus-cités, vient se poser la spectrale et spécifique voix anglophone de cette vigoureuse chanteuse canadienne, également auteur des textes en langue anglaise qui vous sont proposés tout au long des plages de cet album.

Tout comme pour la musique, nous retrouvons, là encore, dans ses mots, des inspirations, des « taches celtisantes » qui, sous la traduction en Français, proche du littéral, revêtent une écriture quelque peu surréaliste qui aurait été revisitée par une disciple de Boris Bergman. Il y a des fées qui dansent dans la lumière d’un jour mystique, des Dieux de la nuit aux âmes enchaînées qui rient de l’innocence des enfants...

Une reine ruinée, une princesse espiègle… « The Pretender ». Ce titre nous propose deux aspects marqués de la voix d’Amy qui passe, progressivement, du nuancé au tonique…

Un très beau titre à signaler aussi, en plage 2 du CD, « The Awakenning », peut-être le « tube » de l’album où la voix d’Amy est magnifique de puissance, de présence, de R’n’B !...

Très intéressant contraste vocal avec le chant de Frédéric GIRAUDINEAU qui, de son côté, a écrit les deux textes en Français d’ « Un nouveau jour ».

Le premier ouvre l’album en faisant corps avec une longue et belle introduction musicale aux rythmes variés : « Sûr de rien ».

Ce titre traduit, en quelque sorte, une recherche de bonheur réel, au-delà de notre confort de vie et de pensée, à la manière d'un « Tír na nÓg », qui désigne en gaélique « la Terre de l'éternelle jeunesse », l'un des plus connus des « autres mondes » de la mythologie celtique irlandaise. C’est ce que nous invite à envisager l’auteur, mais il « n’est sûr de rien !... mais à ce qu'on lui a dit... il y a d'autres chemins ».

« Dans nos cités de verre

Bien à l’abri de tout,

On ne craint plus l’hiver

Attendant à genoux…

On croit au bon vouloir

De tous les grands du monde

Ils ont tant de savoir

On le dit sur les ondes… »

Second texte de Fred : « Banshee ». Nous avons, beaucoup, aimé ce titre au rythme infernal et obsédant.

Dans ses mots, dans ses phrases, l’idée néo-celtique contemporaine demeure fort présente, puisque l’auteur nous narre les tourments que lui inflige, lors d’un « réveil incertain », une morbide banshee, cet être légendaire, issu de la tradition irlandaise et écossaise, et que l'on retrouve dans les légendes bretonnes, voire dans celles du Pays de Galles.

Au cœur de la relative quiétude des « cités de verre », c’est un florilège de « chansons de geste » du IIIème millénaire. D’où, suivez mon regard, le nom du groupe qui projette des sphères néo-celtiques… jusqu’au journal de 20 heures !

Ne vous y trompez pas, car, très loin d’être hétéroclite, ce disque est, au contraire, dans sa riche diversité, fort homogène, fort cohérent !

Aucun morceau n’est représentatif de l’ensemble mais tous sont « composantes » de ce climat que l'on pourrait qualifier de « new-celtic-world » !

Nous sommes à l'écoute d’une véritable création qui divorce avec tous formatages du moment, toutes tendances à la mode, tous compromis commerciaux stéréotypées.

Nous aimons beaucoup ce disque !.. ah, oui, au fait !…

Aux côtés de « La Geste de Galen », « Culture et celtie » le co-produit avec CO-le Label.

Nous avons, très intentionnellement, occulté notre engagement artistique dans les premiers propos de cet article pour ne pas être taxé de subjectivité, écartant, ainsi, toute forme de compromission, de connivence qui vous aurait ôté tous désirs de découverte.

Procurez-vous, au plus vite, ce disque, écoutez vous constaterez, par vous-mêmes, à quel point, musiciens et production auront porté haut leurs exigences artistiques pour vous délivrer des saveurs musicales bien spécifiques et originales... en fait, comme « Un nouveau jour » !

Gérard SIMON.

Le CD «Un nouveau jour» de LA GESTE de GALEN est, notamment en vente sur le site de CO-Le Label.

POUR COMMADER EN LIGNE :

(voir le site)

Nous vous proposons d'écouter un medley de 3 extraits de l' album

« Un nouveau jour ».

« The Awakening » , « Banshee » et « The Journey »

1 - Sûr de rien

2 - The Awakening

3 - Tud Hardi

4 - The Pretender

5 - The Mystic

6 - C'est qui qu'à ?

7 - The Journey

8 - Banshee

9 - Un nouveau jour

10 - The Mystic (bonus vidéo sutdio).

CD «LA GESTE de GALEN - Un nouveau jour »

Parution : octobre 2011

Edité chez : CO- Le Label - www.co-lelabel.com

Réf : CO BB49 Une co-production : CO – Le Label, Culture et celtie et La Geste de Galen

© Culture et Celtie

Illustration sonore de la page : «Tud Hardi», extrait d' «Un nouveau jour» - LA GESTE de GALEN

www.galen.fr

mailbox imprimer
logo
« Culture et Celtie… le magazine » C'est le magazine en ligne des événements celtiques et artistiques en Presqu'île guérandaise et, d'ailleurs... Des 5 départements bretons... à la Celtie !
Voir son mur