-- La réunification --

Le 30 juin 1941, le Maréchal Pétain signait le décret qui amputait la Bretagne de son département le plus peuplé.

Agenda de BRETAGNE RÉUNIE (porte parole yc difusion communiqués) publié le 24/06/13 19:32

Date de l'évènement : le 27/06/2013 à 18 h

Afin de rappeler ce triste anniversaire Bretagne Réunie appelle les citoyens à des rassemblements symboliques devant les préfectures et sous-préfectures des 5 départements Bretons ce jeudi 27 juin à 18H.

30597_1.jpg

Un courrier sera remis aux représentants de l'Etat pour rappeler au Président et au Gouvernement leurs responsabilités pour qu'ils mettent fin à ce déni de démocratie que représente l'amputation de la Bretagne.

Vous trouverez ci-dessous le communiqué de presse de Bretagne Réunie.

-------------------

Le 30 juin 1941, le Maréchal Pétain, chef d'un État soumis à l'occupant nazi, signait le décret qui amputait la Bretagne en lui enlevant le département de Loire-Inférieure (aujourd'hui Loire-Atlantique)

Ce décret a créé un précédent pour maintenir la partition administrative de la Bretagne.

Nous appelons tous ceux qui refusent cette amputation contre nature et ce déni de démocratie, à un rassemblement symbolique :

Jeudi 27 juin à 18 heures

devant les Préfectures et Sous-Préfectures des 5 départements bretons

afin de commémorer ce triste anniversaire et rappeler que :

– la séparation de la Loire-Atlantique du reste de la Bretagne a été maintenue arbitrairement et contre l'avis des élus et sans consultation des populations lors de la création des régions en 1972

– les CG44 et 56 , le Conseil Régional de Bretagne et un grand nombre de municipalités ont votés des v½ux en faveur de la réunification de la Bretagne.

– L'amputation de la Bretagne affaiblit l'ensemble des 5 départements bretons en déstructurant les liens séculaires et les réseaux sportifs, culturels, médiatiques, économiques, universitaires et politiques

Nous exigeons de l'État qu'il condamne la « politique d'assimilation forcée » exercée par ses administrations et la région administrative dite des Pays de Loire envers les habitants de Loire-Atlantique

Nous demandons que le gouvernement entende notre revendication en permettant par la loi à un département de choisir sa nouvelle Région d'appartenance avec l'accord de celle-ci mais sans celui de la région qu'il veut quitter ni des départements qui la composent.

Est-ce trop demander à un gouvernement de respecter la volonté d'une population et de ses élus ? La prochaine discussion de l'acte 3 de la décentralisation sera l'occasion de relever le défi démocratique que nous lançons.

-----------------------------

Coordination Iffig Cochevelou

0662410464 – iffigcochevelou [at] wanadoo.fr

Cet article a fait l'objet de 2821 lectures.
mailbox imprimer