Put your name here

connexionS'accréditer | S'abonner | Se connecter | Faire un don
> Logo ABP
ABP e brezhoneg | ABP in English |
- Lettre ouverte -
Langue bretonne : bonnes nouvelles et interrogations diverses et variées….
La période du Festival de Lorient est l’occasion parfaite pour annoncer diverses bonnes nouvelles.
pour Askol le 5/08/06 21:02

La période du Festival de Lorient est l’occasion parfaite pour annoncer diverses bonnes nouvelles.

Ainsi de la création par la Région administrative Bretagne d’un fonds d’aide à l’expression audiovisuelle en langue bretonne qui pérennise et augmente ce qui était déjà fait depuis quelques années ; ainsi de l’annonce de l’utilisation privilégiée d’internet comme moyen de diffusion pour la langue bretonne. On ne peut que se réjouir de ces avancées qui donneront un nouvel espace à la langue bretonne ; paradoxalement, ces avancées soulignent cependant un échec majeur des 20 dernières années en Bretagne, l’incapacité de mettre en place ni une radio publique bilingue, ni une chaîne de télévision, sur les 5 départements bretons. Si l’on compare la situation de la Bretagne avec celle des différents pays celtiques représentés à Lorient, le paysage audiovisuel breton est sinistré et à des années lumière de ce qu’il se passe ailleurs en Europe. Cet échec de la société bretonne dans son ensemble à se mobiliser pour construire son propre service audiovisuel est dommageable en termes économiques, culturels, sociaux et linguistiques. Dans cette perspective, les annonces faites à Lorient sont positives mais ne règlent pas la question fondamentale d’un service audiovisuel sur les 5 départements bretons.

Autre bonne nouvelle : la contractualisation sur 3 ans des rapports entre la Région administrative et le Festival de Lorient. Ce ne peut qu’être positif notamment pour le festival (et les autres festivals bretons concernés) et qu’apporter des éléments novateurs à la demande des élus régionaux, comme la prise en compte du développement durable, etc… Là où l’on peut quand même s’étonner , c’est l’absence, sauf erreur de ma part, de toute référence à la langue bretonne ; le contrat Région-festivals permettra de s’occuper des ordures ménagères, des toilettes sèches, etc…mais pas de la langue bretonne qui, pourtant, fait partie de l’environnement culturel breton et est en danger de disparition avancée….Or, les festivals qui sont une formidable vitrine de la culture bretonne, devraient être aussi un soutien à la promotion de la langue bretonne : on pourrait donc s’attendre à ce que la Région administrative demande à travers ses contrats avec les festivals qu’un minimum soit fait en faveur de la langue bretonne, comme une signalisation bilingue systématique, bien faite et réellement organisée, un espace de promotion de la langue bretonne à travers ses organismes représentatifs ( Office, Conseil Culturel, Institut Culturel, les 3 systèmes d’enseignement) , un minimum de bilinguisme dans la communication des festivals, etc… Là aussi ça ne coûterait que « quelques milliers d’euros » et serait aussi important que des toilettes sèches, non ? J’espère donc qu’il est encore possible d’intégrer cette dimension dans les contrats Région-Festivals, si ce n’est déjà fait……..

Jacques-Yves Le Touze Ancien Conseiller municipal de Lorient chargé de la promotion de la langue et de la culture bretonnes

(voir le site)

Cet article a fait l'objet de 2037 lectures.
Vos 0 commentaires
Commenter :
Votre email est optionnel et restera confidentiel. Il ne sera utilisé que si vous voulez une réponse d'un lecteur via email. Par exemple si vous cherchez un co-voiturage pour cet évènement ou autre chose.
ANTI-SPAM : Combien font ( 2 multiplié par 8) + 2 ?

ABP

Publier

Nous suivre

2003-2024 © Agence Bretagne Presse, sauf Creative Commons