-- Environnement --

Lancement Opérationnel de l'autonomie énergétique et de la production d'énergies renouvelables dans les îles du Finsitère (video)

Denis Bredin, directeur de l'association des  Iles du Ponant et Denis Palluel, président de l'asso.
Denis Bredin, directeur de l'association des Iles du Ponant et Denis Palluel, président de l'asso.

Depuis longtemps on se demandait pourquoi les îles bretonnes n'étaient pas pionnières dans la production d'énergies renouvelables, marines ou terrestres, et même dans l'offre de parcs de véhicules électriques genre autolib sur des îles de la taille de Groix ou de Belle-île.

L'île El Hierro aux Canaries est déjà complètement indépendante depuis 2010 avec un système astucieux d'éoliennes qui pompent de l'eau de mer dans un cratère 700 m plus haut, et qui ensuite, par gravité, fait tourner une turbine. La station peut produire deux fois plus que les besoins de l'île (11,5 megawatts).

L'île Samsø, une île danoise de 100 km2 et de 3.700 habitants est au 100 % renouvelable et énergétiquement indépendante depuis 2014. Son directeur, Søren Hermansen, a déclaré sans aucune équivoque, que «La décentralisation est la clé du développement et de la réussite énergétique». À méditer.

L’île d’Eigg, en Écosse est aussi 100 % autonome en énergie suite à un projet de transformation énergétique commencé dès 2004. Aujourd’hui, les habitants ont même développé un chauffage gratuit dans les espaces publics, comme les églises et leur centre communautaire.

Toutes ces îles utilisent l'éolien (la principale source d'énergie) et des panneaux solaires, certaines utilisent en plus l'hydro-électrique en couple avec l'éolien pour le stockage.

Mieux vaut tard que jamais

Les îles du Finistère ont donc lancé un plan opérationnel mardi dernier à Molène, pour une transition énergétique vers l'autonomie et le renouvelable. Les îles du Morbihan devraient rejoindre cette transition. La transition se met dans le sillage du projet hydrolien développé à Ouessant par Sabella.

Sein, Molène et Ouessant n'appartiennent pas au réseau EDF et doivent produire leur électricité à partir du fioul importé du continent à des coûts financier et carbone importants.

La première réalisation de l'équipe autour de l'association des Îles du Ponant, et pas la moindre, fut de mettre ensemble tous les programmes : le Boucle Énergétique locale (BEL), un programme régional lauréat d'un appel à projet de la région Bretagne, et le programme Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte (tepcv). Toutes les collectivités semblent avoir synchronisé leurs projet, les communes d'Ouessant, de Sein et de Molène, l'ADEME, le Conseil régional, le Conseil départemental, le Syndicat de l'énergie, EDF, ENEDIS et la société Sabella.

Le deuxième objectif est d'atteindre 100 % d'énergie renouvelable sur ces îles pour 2030. Le tout sera accompagné d'économies d’énergie, de gestion intelligente de l’électricité, de compteurs leaky (déjà installés), d'isolation des habitats, et de sensibilisation de la population. Des ampoules LED seront distribuées et même des poules pour recycler les déchets organiques. Le chauffage à bois est encouragé.

©agence bretagne presse

mailbox imprimer
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford. Voir le site et Voir le site

Vos commentaires :

Gwenael Kaodan
Jeudi 8 septembre 2016

Ici on retrouve les habituelles incompréhentions en matière d'énergie.

D'abord la croissance verte et développement durable; croire que l'on va garder le même niveau de vie et en plus avoir de la croissance avec des systèmes de transformation d'énergie dits "renouvelables" relève du fantasme.

Ensuite la croyance que la solution au problème est une affaire technique est une erreur fondamentale. Sans le savoir l'un des intervenants est tombé en plein dedans (voir video à 20'45'').

Bruno Mansuy
Lundi 10 octobre 2016

Une solution intégrant énergies renouvelables, stockage batteries et système hydrogène avec piles à combustible, et réseau intelligent pourrait permettre d'alimenter en électricité les maisons et bâtiments, mais aussi alimenter en hydrogène des véhicules électriques piles à hydrogène (Bateaux, voitures, vélos) des îles du Ponant.

Écrire un commentaire :

ANTI-SPAM : Combien font 8 multiplié par 8 ?

Note : Ce lieu est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés. Par contre l'utilisation d'anonymiseurs pour modifier votre numéro ip entrainera la suspension de vos commentaires.