La thalasso, une composante de l'économie et de l'identité bretonnes
Reportage de Philippe Argouarch

Publié le 20/04/09 8:23 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Une des premières régions du monde pour le nombre de variétés d'algues marines et l'étendue de ses champs de laminaires et de varech, la Bretagne est connue pour son eau de mer iodée et tonique. Elle a ouvert le premier centre de thalassothérapie au monde à Roscoff en 1889. Depuis, elle est devenue un centre mondial de ce genre de soins avec des fleurons comme Roscoff, Dinard, Quiberon, Carnac, Douarnenez, Saint-Malo, Perros-Guirec, Bénodet, Arzon, Belle-Ile, La Baule, Le Pornichet et Pornic.

La Bretagne est jonchée de fontaines dont la tradition rapporte les pouvoirs thérapeutiques, voire magiques. (1). Si nos ancêtres Gaulois et Bretons connaissaient les propriétés des sources et si les Romains avaient construit des thermes un peu partout sur ces lieux sacrés, ils semblent par contre s'être méfiés de l'eau de mer et des monstres qui pouvaient y résider.

Il faut attendre le 19e siècle , en 1896, pour que le biologiste René Quinton découvre les propriétés thérapeutiques de l'eau de mer. Et c'est tout naturellement en Bretagne que le docteur Louis Bagot, ouvrit à Roscoff en 1889, le premier institut marin: l'institut de Rockroum. Il y pratiquait l'hydrothérapie appliquée en particulier aux affections rhumatismales.

Le 3 avril, Ronan Queinnec, directeur de la thalassothérapie de Roscoff et la Docteur Jocelyne Geffroy ont présenté les résultats de l'étude : « Retentissements des protocoles de soins, dans les cures de la thalassothérapie de Roscoff, sur la santé et le bien-être »

Cette première étude réalisée sur les bénéfices des soins en thalassothérapie auprès de 120 curistes par le Laboratoire Dermscan (2 ) est positive et confirme ce que René Quinton avait découvert en 1896. Elle montre la diminution des troubles circulatoires, des douleurs articulaires, de la fatigue générale et des troubles du sommeil. Jocelyne Geffroy la présente comme une alternative sérieuse à la médication. L'étude montre aussi les bienfaits de la thalassothérapie face au stress de la vie moderne.

(1) Voir à ce sujet le nouveau livre "Fontaines de Bretagne" de Bernard Rio et Albert Poulain. Editions Yoran Embanner


(2) Le laboratoire Dersmsan est certifié Iso 9001 et agréé par le ministère de la Santé

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch

Document PDF 14827_2.pdf Les résultats de l'enquête du Docteur Geffroy. Source : Institut de Roscoff
Document PDF 14827_3.pdf L'interview du Docteur Geffroy. Source : Institut de Thalassothérapie de Roscoff

mailbox
imprimer
Cet article a fait l'objet de 1982 lectures.
logo
Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003. Auparavant, il a été le webmaster de l'International Herald Tribune à Paris et avant ça, un des trois webmasters de la Wells Fargo Bank à San Francisco. Il a aussi travaillé dans des start-up et dans un laboratoire de recherche de l'université de Stanford.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 3 multiplié par 8 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.