La Tablée bretonne 2017 à Nantes, le succès ne se dément pas

-- Cultures --

Chronique
Par Maryvonne Cadiou

Publié le 17/05/17 1:29 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Ce fut cette année encore un grand succès. Le temps, menaçant et humide ces jours derniers, redevint clément, ensoleillé et parfois très chaud.

Après le défilé du matin, après la cérémonie des Chevaliers Bretvins, après le rituel druidique (ph. 2) voué à une bonne récolte prochaine du muscadet, vin breton, malgré le fort gel de quelques nuits passées, après la récompense du Triskell d'or 2017 remise à Bazile-Pétard (Christophe et Vincent), vignerons de Saint-Julien de Concelles, vint le Bro Gozh va Zadoù chanté par Anne Cadorel (ph. 3), avec le public debout.

Puis le maître de cérémonie Philippe Chéneau proclama « Que la fête commence ! »

L'après-midi suivit son cours. Chacun put faire le tour des stands, se nourrir - les huîtres furent grandement appréciées (ph. 5-7) , déguster les différents vins bretons présentés aux stands des vignerons du Comité des vins bretons (ph. 8-13 pour quelques uns), écouter le très dynamique Daniel, sonneur exceptionnel de binioù kozh, infatigable nomade parmi les tables, accompagné par Maëlle au diatonique (ph. 14-18), auxquels se joignait parfois un sonneur de bombarde, comme Clément (ph. 16) ou un autre, tout cela dans la bonne humeur et avec une très bonne musique bretonne. Il alla même jusqu'à monter sur une table (ph. 17-18) ! Les membres du Parlement de Bretagne présents (ph. 49-50) l'avaient déjà apprécié à Surzur - (voir notre article) pour 3 photos de Daniel -.

Pour le programme, leurs prestations sont notées par « Accornemuse », une trouvaille de Daniel sûrement !

Nous apprîmes que la fête Celticae deiz qui devait avoir lieu le même jour au Pallet (voir notre article), avait été annulée car le gel récent, qui n'avait pas été prévu, empêcha le vigneron Pierre-Yves Lusseaud d'être assez en forme pour la maintenir...

Les stands des rencontres

- Au stand de l'Agence Culturelle Bretonne (ph. 19-20) venue de son bureau d'en face sis dans l'immeuble de la médiathèque Jacques Demy, Yves Lainé présenta son dernier livre à sortir bientôt (ph. 21-23) : Bretonnitude et autres celt-attitudes sur fond de Brexit (article ABP plus détaillé à venir bientôt, avec la Table des matières).

Celui-ci nous pria d'annoncer une nouveauté qui sera inscrite en 4e de couverture (ph. 22), une gentille attention pour ses lecteurs nantais ou qui pourraient passer par Nantes : «Cet ouvrage, dédicacé, sera offert pour 10 euros [au lieu de 14] à ceux qui viendront le prendre chez l'auteur à Nantes. Tél. : 02 51 13 47 57».

Nous aurions bien voulu l'interviewer, mais le bruit de la fête... Partie remise pour quand nous irons chercher le livre chez lui !

- Au stand de Penn Kalet (tête dure) qui vendait des tas de choses aux effigies de la Bretagne jamais vues ailleurs à notre sens (ph. 23), nous avons appris, prévenue par André Corlay (ph. 24), premier vice-président du Parlement de Bretagne (en photos sur (voir notre article) ), que Philippe Le Deuff, parlementaire breton, avait le projet de récolter l'argent nécessaire à faire sculpter une statue de Alain Barbe Torte dans un menhir de la Lande de la Rencontre, à Saint-Aubin du Cormier.

Ils n'ont pas de site mais une page facebook : Kevredigez Penn Kalet.

Il fut convenu que, quand l'annonce sera finalisée avec l'aide de Jean-Loup Le Cuff, nous vous l'annoncerons sur ABP !

Nous vous signalons une autre statue de Barbe Torte, qui a eu bien des malheurs : (voir notre article) Rendez-nous la statue de Barbetorte !.

- Au stand de Bretagne Réunie, (ph. 22), où nous avons nos entrées, nous remarquons la caisse-boîte à biscuits avec une belle carte de la Bretagne entière (ph. 23).

Les bénévoles de Bretagne Réunie ont mis beaucoup d'énergie à continuer leur récolte de signatures pour la pétition des 100.000 (voir ABP et/ou Google). Ils avaient fourni feuilles et stylos à tous les stands !

Nous espérons apprendre bientôt combien la Tablée a rapporté de signatures. Rappelons que les prochains rendez-vous-pétition seront aux deux tours des Législatives. Voir le site de BR pour y participer.

- De plus Jean-Pierre Garreau, chevalier Bretvin, passait parmi les tables et distribuait des feuillets demandant d'adhérer à une Association de défense du Tivoli à Clisson. En effet ce très beau bâtiment devrait être bientôt démoli par une décision de la mairie de Clisson. Nous nous procurerons une documentation et en parlerons sur ABP. Ce fut fait le 22 mai : (voir notre article).

Animations

Les animations de l'après-midi s'enchaînèrent, comme prévu.

La Javelle d'Ancenis, le cercle celtique, outre ses passages au podium, dansa aussi parmi les tables ! Avec une belle énergie, dont des Kas a barc'h spectaculaires (ph. 38-40).

Puis Moriad : Anne Cadorel au chant et Agnès Jamet aux deux diatoniques et au chant (ph. 41-43) interprétèrent 16 chansons, très appréciées et applaudies.

Bombardes & Co : (voir le site) , une association nantaise créée en 2002, fit deux passages remarqués, le premier sur scène le deuxième au sol ce qui empêcha les danseurs - il y en eut - de danser devant le public assis ; ils étaient cantonnés sur le côté (ph. 44-48). Extrait de leur site : « Les morceaux de musique formant notre répertoire sont des airs traditionnels provenant de différents terroirs et pays ainsi que des compositions originales de notre directeur musical, Hervé ». Leur page facebook : (voir le site)

Bombardes and Co n'a pas plu à tout le monde

À entendre quelques réflexions discrètes du public, certaines oreilles grincèrent, celles qui aiment la musique bretonne harmonieuse...

On nous rapporta aussi qu'un des airs de leur deuxième passage était « du pur franchouillard ». Certains ont même reconnu « Mon amant de Saint-Jean » de pendant la guerre (1942 !), chanté par Lucienne Delyle. Mais que faisait cette musique de baluche français dans une fête bretonne ? À se demander si le chef est breton... Quant à une composition originale du chef (sur leur site), c'est juste un arrangement..., à la bombarde.

Certains râlèrent que « s'ils sont encore au programme l'année prochaine, je ne viendrai pas ou juste le matin pour le défilé et le midi».

Il vaudra mieux qu'on se passe d'eux à la prochaine Tablée, il y a tellement mieux pas loin et pas plus cher.

Liens vers les précédentes tablées sur ABP

2012

- (voir notre article) : annonce de la première Grande Tablée bretonne à Nantes.

- (voir notre article) : reportage. Les vidéos ont zappé les photos (en cours de débugage).

2013

- (voir notre article) : annonce.

Premier déplacement de la place Viarme à la place de la Petite Hollande.

- (voir notre article) : reportage. Les vidéos ont zappé les photos (en cours de débugage).

2014

- (voir notre article) : annonce.

La Grande tablée bretonne Anne de Bretagne à Nantes pour la Saint Yves.

- (voir notre article) : reportage.

À la Grande Tablée bretonne, une «lettre à Anne» lue en trois langues.

Photos disparues.

2015

- (voir notre article) : annonce.

Grande Tablée Bretonne : le Comité des vins bretons remet le couvert.

2016

- (voir notre article) : annonce.

Cinquième Grande Tablée Bretonne à Nantes le dimanche 15 mai 2016.

- (voir notre article) : reportage. Pas de vidéo par ABP, les 46 photos y sont.

.

Voir aussi :
mailbox imprimer